Phantom

O.1969-4

Le mannequin fantôme FM-2 a été mis au point à l’Institut de recherche sur les problèmes médicaux et biologiques de l’Académie des sciences de l’URSS en 1968. Sa première mission a eu lieu à bord de Zond 7 en août 1969. FM-2 a survolé la lune à bord de Zond-7 à une distance de 1984,6 km. FM-2 a été réutilisé lors du vol orbital de six jours de Cosmos 368 en octobre 1970. Il a ensuite été mis à l’honneur au Musée polytechnique de Moscou. Le mannequin avec le visage de Gagarine a été conçu pour étudier l’effet des radiations spatiales sur le corps humain. La tâche était compliquée par le fait que pour évaluer correctement la dose de rayonnement, il fallait que le mannequin réagisse au rayonnement de la même manière que les tissus du corps humain. Cela explique le choix inhabituel des matériaux : blé et sciure de bois.

 

ENORMOZ

D.1945-16

Here we have two diagrams of the Nagasaki atomic bomb (Fat Man) based on information passed on to the Soviets from Klaus Fuchs and other spies. These aren’t particularly sensitive today, but would have been Top Secret–Restricted Data when they were acquired. On the right is the basic dimensions of the body of the bomb, and on the left is a more detailed arrangement showing the electrical systems inside the bomb. As anyone reading this blog no doubt knows, the Soviet Union had a number of spies in high places in both the US and UK sides of the Manhattan Project, which they dubbed “ENORMOZ” in their code language.

http://blog.nuclearsecrecy.com/2012/07/27/rare-photos-of-the-soviet-bomb-project/

Taboshar

P.1944-5

Perspective view of a mine at Taboshar, Tajikistan, from 1944. Taboshar was one of the few early sources of Soviet uranium, known since the 1920s and mined extensively for uranium since 1945. The acquisition of raw uranium was the key setter of the timetable of the Soviet bomb program. They had very few known sources of the ore at the end of World War II, and the United States and the United Kingdom had worked behind the scenes to attempt secure a monopoly on all other known world supplies. General Groves thought their access to uranium was so bad that it would take the Soviets 20 years to get a bomb — but it turned out that uranium is more plentiful than he realized, and concentrations that wouldn’t be economic to mine for the United States turned out to be just fine for Soviet slave labor.

Rainbarrel

D.1947-2

The Soviet Union made no announcement after its first atomic bomb test in 1949—but the US did. This is the hitherto untold story of how the secret was extracted from rainwater.

Herbert Friedman, Luther B. Lockhart and Irving H. Blifford

Image : Joe-1, 29 August 1949. Photo from Peter Kuran’s film “Trinity and Beyond: The Atomic Bomb Movie,” as displayed on nuclearweaponsarchive.org, and used with permission of Peter Kuran.

Zircon

A.2018-4

Le zircon est formé à partir de magma acides, il est donc présent dans les roches magmatiques riches en feldspaths comme ici le granite. ors de leur cristallisation au sein des magmas, les cristaux de zircons incorporent, entre autres éléments chimiques, une petite proportion d’uranium (radioactif). La désintégration radioactive de l’uranium est à l’origine d’auréoles… Lire la suite Zircon

Vierge

D.1945-13

Le souffle brûlant de la déflagration a dévasté Nagazaji ce 9 août 1945, faisant plus de 70 000 morts, a pulvérisé les vitraux et les murs de l’édifice, brûlé son autel et fait fondre sa cloche. Mais la tête d’une statue en bois de la Vierge Marie a survécu au brasier, gisant parmi les colonnes effondrées et les débris de l’église romane. L’icône a conservé les stigmates de la guerre: les yeux ont brûlé, laissant deux orbites noires, la joue droite est noircie et une fissure court le long du visage comme une larme.

Atomkrieg

D.2004-1

Au cours de l’été 1944, pour la première fois, la menace d’une bombe atomique se répand. Il avait été indiqué à la mission diplomatique allemande à Lisbonne qu’une bombe atomique serait larguée sur Dresde, dans les six semaines à venir, si le gouvernement nazi ne demandait pas la paix sous une forme ou une autre. Soixante ans plus tard, l’artiste Antje Majewski et l’auteur Ingo Niermann ont organisé une exposition réunissant des artistes internationaux de différentes générations. Les œuvres, qui pour la plupart ont été créées pour l’exposition, traitent non seulement de la conscience collective des images inextinguibles des “champignons atomiques”, mais reflètent également les dispositions psychologiques dans l’ombre de la bombe. Même si notre peur appartient au passé, la menace appartient au présent.

Atomic light

O.2005-5

Dreams, x-rays, atomic radiation, and “invisible men” are phenomena that are visual in nature but unseen. Atomic Light (Shadow Optics) reveals these hidden interiors of cultural life, the “avisual” as it has emerged in the writings of Jorge Luis Borges and Jacques Derrida, Tanizaki Jun’ichirô and Sigmund Freud, and H. G. Wells and Ralph Ellison, and in the early cinema and the postwar Japanese films of Kobayashi Masaki, Teshigahara Hiroshi, Kore-eda Hirokazu, and Kurosawa Kiyoshi, all under the shadow cast by the atomic bombings of Hiroshima and Nagasaki.

Rayons V

O.1899-1

Inspiré par les premiers rayons X, l’expérimentateur Louis Darget a développé une radiographie portable qui, selon lui, pouvait imprimer des images de pensées et de rêves sur des plaques photographiques. Comprenant une plaque photographique attachée à un bandeau, Darget a soutenu que «Lorsque l’âme humaine produit une pensée, elle envoie des vibrations à travers le cerveau, le phosphore qu’elle contient commence à rayonner et les rayons sont projetés». Exposé plus tard comme une fraude par l’Académie française des sciences, il a néanmoins continué à interpréter les images étranges et fantômes produites par sa radiographie, convaincu que c’était la clé pour comprendre ses rêves.

Chagan

O.2016-2

Le lac Chagan (ou lac Balapan), situé au Kazakhstan, est un lac créé par l’essai nucléaire Chagan effectué le  par l’Union soviétique, dans le cadre du programme pacifique d’explosions nucléaires pour l’économie nationale. Le but de cette explosion, comme de nombreuses autres de ce programme, était de créer artificiellement des réservoirs d’eau. Après la création du cratère, un canal d’alimentation a ensuite été établi avec des engins de terrassement, pour le remplir. Souvent considéré comme un « lac atomique », il a un volume d’environ 10 000 000 m3. En 2016, l’artiste Louis-Cyprien Rials le traverse à la nage.

«L’oeil est un organe plus sensible qu’on le croyait jusqu’alors», souligne Jean-François Lecomte, de l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire), secrétaire du comité 4 de la CIPR, chargé de l’application des recommandations. Ce n’est qu’à la fin des années 1990 que plusieurs études épidémiologiques ont montré que la radioactivité augmente le risque de cataracte, une maladie de la vieillesse qui se traduit par une opacification du cristallin et peut conduire à la cécité.

Bougorski

A.1978-1

Le 13 juillet 1978, alors qu’il inspectait l’U-70 — le plus grand accélérateur de particules de l’Union soviétique — dans le cadre de son travail de thèse, le crâne de Bougorski a été accidentellement traversé par un faisceau de protons de 76 milliards d’électrons volts ! À titre de comparaison, l’énergie utilisée dans la protonthérapie, un traitement du cancer qui utilise des protons pour détruire les tumeurs, est de « seulement » 250 millions d’électrons volts.

Transuranic

O.2020-4

Abbey Hepner’s Transuranic series includes images of every nuclear site in the Western United States that sends radioactive waste to the Waste Isolation Pilot Plant (WIPP). Waste stored in this facility in southern New Mexico is buried deep in the earth and is intended to rest for 10,000 years. Hepner printed her photographs using uranium salts instead… Lire la suite Transuranic

Pousette

D.1947-1

The Atom. One World 1947–48 The Atom. One World records what, for the artist, was a crucial visual trope associated with his assessment of emerging new technology and its subsequent impact on the world. In presenting an image of the ominous mushroom cloud of a nuclear explosion, Pousette-Dart highlights the irony of world unity attained through… Lire la suite Pousette

τ Meson

O.1948-1

Figure 2. The famous observation of the τ meson in nuclear emulsion exposed to cosmic rays. This was the first clear indication of the existence of the many heavy mesons which have now been identified. The experiment used electron sensitive emulsion, which had just been produced, and was carried out by Brown, Camerini, Fowler, Muirhead,… Lire la suite τ Meson

In particle and nuclear physics, a nuclear emulsion plate is a photographic plate with a particularly thick emulsion layer and with a very uniform grain size. Like bubble chambers, cloud chambers, and wire chambers nuclear emulsion plates record the tracks of charged particles passing through. They are compact, have high density and produce a cumulative record, but have the disadvantage that the plates must be developed… Lire la suite Emulsion nucléaire

Le Bevatron (Billions of eV [a] Synchrotron) était un accélérateur de particules — plus précisément un synchrotron de proton à focalisation faible — situé au Laboratoire national Lawrence-Berkeley, aux États-Unis. Exploité à partir de 1954, il a permis la découverte de l’antiproton en 1955, entraînant le prix Nobel de physique pour Emilio Gino Segrè et Owen Chamberlain en 1959. At the time the Bevatron was designed, it was strongly suspected, but not… Lire la suite Bevatron

A coalition is fighting a decision by the Environmental Agency to allow radioactive phosphate waste for road building. The EPA said such roads cannot be abandoned because homes might then be built on the radioactive land. Eight environmental and social justice groups along with one construction trade union group filed suit in December in the… Lire la suite Phosphogypse

Campus

P.2020-6

DIS_  MAN_  TLING_  est un projet artistique engagé par Élise Alloin dans le bâtiment du Réacteur Universitaire de Strasbourg, jalon emblématique de l’histoire scientifique du Campus de Cronenbourg.

Le positronium, c’est une sorte d’atome exotique. Un mélange de matière et d’antimatière. Et placé dans un état que les physiciens connaissent sous le nom de condensat de Bose-Einstein, il constituerait l’élément clé du laser à rayons gamma. Or, un chercheur pense être prochainement en mesure de produire un tel condensat. Depuis longtemps, les chercheurs… Lire la suite Laser gamma

Laser MegaJoule

A.2019-2

Le bâtiment mesure 300 m de long, 50 m de haut. À lintérieur, des dizaines de faisceaux lasers convergent vers une sphère daluminium et de béton de 300 tonnes. Le projet Mégajoule est lun des principaux éléments du programme militaire français Simulation, destiné à assurer la pérennité de la dissuasion nucléaire de la France après larrêt définitif des essais nucléaires en conditions réelles. Il sagit aussi du laser le plus énergétique au monde.

Frank Niedercorn, Les Échos, 18 juillet 2019

 

Cours magistraux

O.2018-6

Depuis la rentrée, les apprentis ingénieurs de la filière Génie nucléaire, dotés de casques de réalité virtuelle, peuvent depuis leur salle de cours se déplacer au cœur de réacteurs nucléaires. Retour en image sur l’étonnant voyage qui leur est permis de faire durant leur temps de formation et sur une filière d’excellence à la pédagogie… Lire la suite Cours magistraux

Des « points chauds » de radioactivité jusqu’alors insoupçonnés, où la radioactivité dépasse largement la moyenne, ont été détectés dans la zone d’exclusion de Tchernobyl par des chercheurs de l’université de Bristol lors d’une campagne de cartographie par drone en avril, selon un communiqué. Là, par exemple une usine de décontamination des sols désaffectée, en service après l’explosion,… Lire la suite Lidar

Hibernatus

P.2019-2

Des scientifiques cherchent dans les glaciers de lArctique, en Islande, dans les Alpes, le Caucase, lAntarctique et louest du Canada. Les carottes de forage présentent un pic à la date de Tchernobyl, et une pointe en 1963, intense période dessais nucléaires. Avec la fonte des glaces, ces éléments vont être à nouveau libérés.

https://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Des-residus-radioactifs-emprisonnes-dans-les-glaciers-1617720

EPR UK : Egis remporte une nouvelle mission 27/07/2018 Edvance, la nouvelle filiale d’EDF pour l’ingénierie des îlots nucléaires des centrales, a attribué à Egis mandataire du groupement ICOS, composé également de Tractebel et Setec, le troisième et plus important lot du contrat UK 1221 de l’EPR d’Hinkley Point (sud-ouest de l’Angleterre). Le contrat UK… Lire la suite Edvance

Loups

P.2018-1

Des chercheurs étudient une meute de loups gris en Biélorussie. Alors que les adultes restent cantonnés dans la zone, un jeune mâle part errer au-delà des limites. Après seulement 21 jours, on identifie son signal à quelque 300 kilomètres de la zone dexclusion de Tchernobyl. Impossible de savoir sil va revenir.

Brice Louvet, « Un premier loup “mutant” de Tchernobyl a quitté la zone d’exclusion », Science Post, 6 juillet 2018

27 juin 2018. EDF, Dassault Systèmes et Capgemini ont annoncé un accord de partenariat pour la transformation numérique de l’ingénierie nucléaire du groupe public. Leur objectif : accompagner les projets industriels dans la durée grâce à la mise en place de la plate-forme 3DExperience. L’outil contribuera à concevoir les jumeaux numériques des centrales nucléaires.
https://www.assystem.com/fr/parole-d-experts/lingenierie-nucleaire-passe-au-numerique/

NukeBot

A.2018-5

Cylindrical in shape, about 3 feet long and undeterred by radioactive waste, RadPiper is a robot developed by a team of scientists at Carnegie Mellon University’s Robotics Institute to detect traces of nuclear material at a U.S. Department of Energy facility in Piketon, Ohio. It’s part of the CMU Pipe Crawling Activity Measurement System, and the… Lire la suite NukeBot

Absynth

M.2018-2

Absynth, HeHe, fiction climatique immersive – 2018 Absynth est un diorama à grande échelle qui reproduit l’espace d’une forêt. Dans cet environnement à la fois réel et abstrait, des événements climatiques artificiels surviennent faisant référence aux séquences météorologiques fantomatiques telles que la pluie acide ou les nuages toxiques. Le public se trouve ainsi devant une séquence… Lire la suite Absynth

Bal

Présente dans l’exposition En Suspens avec la vidéo “Go Get Lost !” (2018), Mélanie Pavy revient sur l’ensemble de son travail qui prend pour point d’ancrage le Japon après la catastrophe nucléaire. “Mon travail s’articule autour d’une question à la fois archaïque et éminemment contemporaine, celle de la fin du monde humain, et questionne la possibilité de… Lire la suite Bal

Stéphane Sautour à propos de Everything is a field or a maze, 2018-2019 « L’ensemble des dessins est composé de surfaces de gris colorés, recouvertes de papiers fixés à l’aide d’adhésifs, peuplé de Polaroïds réalisés lors de balades dans la région de Fukushima (Japon), et de dessins (au graphite) de paysages martiens faits à partir d’images collectées par… Lire la suite Cosmogramme

Earlier this year, Third Way, a Washington based think-tank, commissioned Gensler to come up with sketches and renderings that can be used to explain the role that advanced reactors could play in a variety of energy systems that enable the world to reach its goals for reducing CO2 emissions. Those renderings were exhibited at D.C.’s Fathom… Lire la suite Third way

La région minière des Monts métallifères (Erzgebirge/Krušnohoři), commune à l’Allemagne et à la République tchèque, revêt un caractère exceptionnel. Exploitée depuis plus de 800 ans pour ses minerais polymétalliques (argent, cuivre, cobalt, nickel, plomb, etc.), elle a été la première à ouvrir un site d’extraction de l’uranium. Cette production a été utilisée localement avec, en… Lire la suite Unesco

The accident at the Chernobyl NPP in 1986 was the most severe in the history of the nuclear industry, causing a huge release of radionuclides over large areas of Europe. The recently completed Chernobyl Forum concluded that after a number of years, along with reduction of radiation levels and accumulation of humanitarian consequences, severe social… Lire la suite Psychologie

Bleu Gorgone 2 est le fruit d’une technologie de pointe, dernier né d’une série de réacteurs développée par Stéfane Perraud. L’installation invite à s’immerger dans un espace où un rayonnement diffus laisse deviner quatre cuves disposées en croix sur une table optique. Chacun de ces réservoirs est surmonté d’un bloc optique et sonore qui sert d’interface… Lire la suite Bleu Gorgone #2

Smart

O.2016-4

Si vous voulez mesurer la radioactivité avec votre smartphone Android ou iOS, il vous suffira d’acheter ce petit FTLAB FSG-001 qui est un compteur Geiger de poche, puis de le brancher à votre appareil via sa prise jack. Pour quoi faire me direz-vous ? Et bien pour mesurer la radioactivité de votre environnement, ce qui… Lire la suite Smart

Depuis le 26 mai, le Centre de stockage de la Manche présente une nouvelle exposition « Les archives du futur » Une autre vision du stockage des déchets radioactifs dans le monde. Elle est réalisée par Cécile Massart, artiste belge ayant réalisé différents reportages photographiques des Centres de stockage de l’Aube et de la Manche.… Lire la suite Archives du futur

L’outil développé par Solid’Express trouve des applications dans le nucléaire pour la simulation et la planification des situations opérationnelles. Depuis 2016 elle est utilisée par la centrale de Belleville. Cette année-là, un logiciel en 4D de la CNPE avait été développé, prenant en compte la dimension temporelle. L’application est utilisée pour gérer les interfaces chantier et piloter le plan d’occupation… Lire la suite Modélisation 4D

Atomteller

O.2015-5

Mémorial de l’erreur, c’est ainsi que les créateurs présentent leur service d’assiettes nucléaires, qui figurent les centrales nucléaires allemandes.  Ce service en porcelaine répond avec humour à la peur durable. Elle nous rappelle la présence continue de l’énergie nucléaire et de ses déchets qui vont continuer à rayonner sur plus de 17 millions d’années, tout… Lire la suite Atomteller

“Le projet auquel je travaille serait une grande esplanade (vue d’avion), une place. Ses dimensions seraient étudiées par rapport à sa situation, son exploitation, son environnement, sachant que celui-ci se modifiera. Cette esplanade serait surélevée avec un accès pédestre par des escaliers ou une pente transversale sur les côtés. Des dalles formeraient un graphisme qui… Lire la suite L’esplanade

Fovéa : emprunté au latin fovea centralis, “fosse centrale”, du latin fovea, “trou, fosse”.On appelle fovéa la “dépression médiane de la tache jaune au centre de la rétine, zone où la vision est la plus nette”. (Source : Dictionnaire culturel en langue française, Le Robert) Fovea centralis, c’est aussi le titre d’un documentaire de Philippe Rouy programmé cette année… Lire la suite Fovea Centralis

CEA/La Communication (Luc Bricout). Cette simulation illustre la modélisation des écoulements d’un réacteur nucléaire du futur en fonctionnement nominal (filière de réacteurs de 4ème génération à neutrons rapides refroidi au sodium). https://www.cea.fr/multimedia/Pages/videos/activites-du-cea/projet-labo-installation/simulation-numerique-nucleaire-du-futur.aspx

Cette installation interactive est inspirée par l’effet Tcherenkov, un phénomène similaire à une onde de choc produisant un flash lumineux lorsqu’une particule se déplace à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière en milieu aquatique. Cet effet provoque la luminosité bleue de l’eau entourant le cœur d’un réacteur nucléaire. Le bleu évoque ici… Lire la suite Bleu Gorgone #1

C’est une exposition dont les œuvres ne sont pas en place ; elles ne peuvent pas ou ne peuvent plus l’être, parce qu’elles ont été irradiées. Jusqu’à l’accident nucléaire de Fukushima, le 11 mars 2011, elles étaient présentées au musée d’Histoire et de Folklore de la ville de Futaba, située à quatre kilomètres de la… Lire la suite Empaillé

Décomposition

D.2014-2

Ils ont rempli 600 petits sacs de feuilles non contaminées pour les déposer à différents endroits de la forêt. « Dans les zones sans radiation, 70 % à 90 % des feuilles ont disparu au bout d’un an. Dans des zones plus irradiées, les feuilles gardent près de 60 % de leur poids d’origine. » Preuve, pour les chercheurs, que « la radiation a inhibé la décomposition microbienne » des feuilles qui jonchent le sol du site contaminé. Une découverte qui pourrait aussi expliquer la très lente croissance des arbres aux alentours de Tchernobyl. Ainsi que les très nombreux départs de feu.

Andréa Fradin, « Les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl, et c’est un vrai danger », Slate, 28 mars 2014.

Tim Mousseau, de l’université de Caroline du Sud aux États-Unis, et Anders Møller, de Paris-Sud.

Mme Krawczyk-Bärsch du Helmholtz de Dresden-Rossendorf (HZDR) a simulé, avec l’aide de collègues, le cas d’un fût présentant une fuite et duquel s’échappe de l’uranium. Les chercheurs ont placé dans une cellule de flux un échantillon de biofilm prélevé dans le tunnel du  laboratoire souterrain finlandais d’Onkalo . Ils ont ensuite laissé de l’eau s’écouler… Lire la suite Biofilms

Suite brève et intense à son dernier long (4 Bâtiments face à la mer, compétition internationale FID2012), Philippe Rouy se rapproche, si l’on peut dire, du foyer de la catastrophe de Fukushima autant que du cœur de ce dérèglement invisible. À la différence du précédent qui montrait des images en plan large du site, et… Lire la suite Machine to machine

L’artiste suisse Julian Charrière a photographié le polygone nucléaire de Semipalatinsk au Kazakhstan où avaient lieu une grosse partie des essais nucléaires soviétiques pour photographier les ruines des installations sur du film noir et blanc avec un appareil moyen format argentique. Il a ensuite réalisé une double-exposition en irradiant les films avec des radiations nucléaires pour visualiser les vestiges… Lire la suite Julian Charrière

Tim Mousseau, qui a collaboré avec des scientifiques ukrainiens sur cette étude, a réalisé des recensements des espèces animales autour de l’ancienne centrale nucléaire soviétique. Avec Anders Moller, biologiste spécialiste de l’évolution à l’université Paris-Sud, à Orsay, ils ont notamment constaté une forte baisse de la variété et du nombre d’insectes et d’oiseaux dans les… Lire la suite Variété

La radioactivité émise après l’explosion de la centrale de Tchernobyl en avril 1986 a fortement ralenti la croissance des arbres les années suivantes, a constaté une équipe internationale de chercheurs qui ont réalisé des prélèvements dans la région. Ces conclusions, publiées dans la revue Trees, proviennent de prélèvements faits sur plus d’une centaine de pins sylvestres dans des zones en… Lire la suite Croissance

Cataracte

O.2013-2

Tout comme les survivants des bombardements atomiques dHiroshima et Nagasaki, les oiseaux et les mammifères de la région souffrent de cataracte et présentent des cerveaux plus petits. Ce sont les conséquences directes de lexposition aux substances radioactives présentes dans lair, leau et la nourriture. Image : Hirondelle rustique de Tchernobyl, brume importante sur la cornée, par Timothy Alexander Mousseau, Anders Pape Møller

Timothy Mousseau, « Non Tchernobyl n’est pas devenu une réserve naturelle », The Conversation, 26 avril 2016

4 bâtiments

O.2011-4

Trois mois après la catastrophe survenue à Fukushima en mars 2011, la TEPCO, exploitant de la centrale nucléaire installe une livecam sur le site. Ces images, où dates et heures défilent à vue, sont accessibles sur internet. Ce sera là, défi audacieux relevé par Philippe Rouy, la matière visuelle exclusive de 4 bâtiments, face à la… Lire la suite 4 bâtiments

Herbarium

O.2011-4

Anaïs Tondeur, Chernobyl Herbarium, Linum strictum, Zone d’Exclusion, Tchernobyl, Niveau de radiation : 1.7 µSv/h

Débuté en 2011, ce projet prend la forme d’un herbier rayographique composé de trente photographies, créées en parallèle des recherches conduites par Martin Hajduch, de l’Institut de génétique et de biotechnologies des plantes de l’Académie des Sciences Slovaque, à Nitra. Ce laboratoire analyse les empreintes de la radioactivité sur la flore, en portant un intérêt particulier aux plantes herbacées, de la famille des Linacées, qu’il plante dans les zones fortement irradiées, autour de la centrale de Tchernobyl.

Animals living in areas contaminated by radioactive material from Chernobyl suffer from increased oxidative stress and low levels of antioxidants. Therefore, normal development of the nervous system is jeopardized as reflected by high frequencies of developmental errors, reduced brain size and impaired cognitive abilities in humans. Alternatively, associations between psychological effects and radiation have been… Lire la suite Cerveau

NADAV KANDER traveled to the steppes of Kazakhstan four years ago to see the “closed cities” of the Soviet nuclear testing area, a network of cities all but invisible to outsiders until the arrival of Google Earth. The photographer ventured first to the town of Kurchatov — named for the physicist who developed the USSR’s… Lire la suite Nadav Kander

La brûlure radiologique est la manifestation cutanée de l’irradiation aiguë localisée, elle est très spécifique et se différencie de par son évolution de la classique brûlure thermique. Elle est directement liée à la dose absorbée et elle évolue de façon imprévisible dans le temps même plusieurs années après l’accident initial vers des récidives de nécroses… Lire la suite Brûlures

Three dimensional (3-D) virtual reality models can be an effective tool for education and training in nuclear engineering applications. This technology can be used to model and simulate nuclear facilities with the help of custom-made packages and programming. This paper introduces useful features of a well known game engine, Unreal Engine III, for nuclear-specific virtual… Lire la suite Unreal

Les données de la sonde japonaise Kaguya, qui s’est écrasée sur la Lune le 10 juin, ont permis aux scientifiques de la mission de détecter pour la première fois de l’uranium sur notre satellite. La carte minéralogique en cours d’élaboration, qui se veut la plus détaillée possible, montre aussi la présence de thorium, potassium, oxygène,… Lire la suite SELENE

“FLEUR DE LYS” (2009) DU COLLECTIF HEHE (4 MIN. 45 SEC.) L’installation « Fleur de Lys » se concentre sur l’impact et l’implication culturels aux facettes multiples des nuages d’origine humaine. Dans cette installation, le nuage du champignon atomique prend une place centrale comme un effrayant symbole déjà hautement esthétique du progrès technologique. La maquette… Lire la suite Fleur de lys

Back in 2009, Simon Irish, an investment manager in New York, found the kind of opportunity that he thought could transform the world while — in the process — transforming dollars into riches. “The question was, ‘Can we do better than the conventional reactors that were commercialized 60 years ago?” Irish recalled. “And the answer… Lire la suite Terrestrial Energy

D’une façon générale, l’homme peut être exposé à des rayonnements ionisants à partir d’une source se trouvant à l’extérieur de son organisme : on parle alors d’exposition externe. Il peut aussi être exposé à partir d’une source ayant pénétré à l’intérieur de son organisme : on parle alors d’exposition interne. Le devenir biologique de l’uranium… Lire la suite Reins

We have now spent 12 years trying to sort out the effects of a radioactive environment on the local wildlife. We have performed a variety of experiments in the Zone. In one of our earliest studies, we found that the resident mouse population did not have any obvious chromosomal damage. We wondered whether the absence… Lire la suite Souris bleues

Le ministère de la culture et de la communication, l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire) et l’IRD (Institut de Recherche pour le Développement ex ORSTOM) disposent aujourd’hui du nouvel équipement ARTEMIS (Accélérateur pour la Recherche en sciences de la Terre, Environnement, Muséologie). Inauguré le 8 avril 2004 au centre du Commissariat à l’Energie… Lire la suite ARTEMIS

L’une des priorités consiste à éliminer les risques de contamination radioactives qui, dans certaines parties des 1 500 km2 affectés par l’exploitation de l’uranium en Saxe et en Thuringe, atteignent des valeurs critiques. De nombreux terrils contenaient jusqu’à 10% de l’uranium extraits, ainsi que du radium, alors qu’ils se trouvaient à proximité des habitations. Une… Lire la suite Wismut

Quelque 2000 m sous terre, dans une mine de nickel en exploitation, des physiciens ont installé l’un des instruments les plus sensibles du monde pour l’observation de l’univers. Opérationnel depuis 1999, l’Observatoire de neutrinos SNOLAB est spécialisée dans la recherche sur la matière noire et  l’étude des neutrinos provenant du Soleil et de supernovas ou… Lire la suite Nickel

The April 25, 1996 issue of Nature featured on its cover our article concluding that voles living in the Chernobyl environment had an elevated rate of genetic mutation. Our experimental design included double-blind analyses of DNA sequences, the long strings of nucleotides that make up the genetic code. We had determined the genetic sequences manually, a… Lire la suite Modifications

Nouvelles retombées de Tchernobyl : les hirondelles vivant à proximité de la centrale nucléaire qui a explosé en 1986 sont devenues albinos. C’est ce que vient d’annoncer dans la revue Nature une équipe de chercheurs français et suédois. Dans la région la plus exposée aux radiations, les hirondelles (Hirundo rustica) dont le plumage est normalement… Lire la suite Albinos

Impres­sion­nés par leur capa­cité à se déve­lop­per dans ces condi­tions extrêmes, des scien­ti­fiques se sont penchés sur ces cham­pi­gnons appa­rus en 1991, soit cinq ans après la catas­trophe nucléaire de Tchernobyl. Ils ont décou­vert que ces micro-orga­nismes appe­lés Cryp­to­coc­cus neofor­mans ne se contentent pas d’y survivre mais sont comme atti­rés par les radia­tions. Cela serait dû… Lire la suite Cryptococcus

La Forêt rousse ou Forêt rouge est le nom donné à la végétation forestière dans une zone de dix kilomètres autour de la centrale nucléaire de Tchernobyl. Cette référence à la couleur rouge provient de la couleur brune des pins après leur mort à la suite de l’absorption de niveaux élevés de rayonnement radioactif à la suite de la catastrophe de Tchernobyl le 26 avril 1986. Dans les… Lire la suite Forêt rouge

IMB

Le détecteur Irvine-Michigan-Brookhaven, ou IMB, était un observatoire actif de 1981 à 1991 dans les recherches sur la désintégration du proton. Il était situé à Fairport, au sein d’une ancienne mine de sel de l’entreprise Morton Salt, sur les rives du lac Érié dans l’Ohio. Le projet était mené conjointement par l’Université d’Irvine, l’Université du Michigan, et le Laboratoire national de Brookhaven.… Lire la suite IMB

Au-dessus de l’atoll plane toujours l’ombre de Tydée. L’essai nucléaire souterrain du 25 juillet 1979 ainsi baptisé a entraîné l’effondrement d’un bloc de récif corallien. Désormais, «la probabilité d’un événement comme celui-ci est infime», répète l’armée française. «Alors pourquoi dépenser douze milliards, s’il n’y a pas de risque?», s’agite Roland Oldham. «Douze milliards! C’est énorme!»… Lire la suite Tydée

Voyager 2

O.1977-1

Chargée d’un générateur thermoélectrique à radioisotope fonctionnant plutonium 238, lui-même dérivé de l’Uranium 235 ou 238, la sonde Voyager 2, quitte la terre le 20 août 1977. Elle a pu être dirigée vers Uranus puis Neptune en utilisant l’assistance gravitationnelle lors des survols de Saturne en 1981 et d’Uranus en 1986. En raison de la… Lire la suite Voyager 2

En 1972, des scientifiques français ont mis en évidence l’existence de réacteurs nucléaires naturels datant d’environ 2 milliards d’années à Oklo au Gabon. Des analyses de routine sur un échantillon provenant de la mine d’uranium d’Oklo mirent en évidence un déficit anormal en isotope 235 : alors que la proportion naturelle de cet isotope est… Lire la suite Onklo

In the summer of 2009, we performed a field survey of the “Taiga” peaceful underground nuclear explosion site, the Perm region, Russia (61.30° N, 56.60° E). The explosion was carried out by the USSR in 1971. This paper provides an extended summary of the available published data on the “Taiga” experiment. A detailed description of… Lire la suite Taïga

Neutrino

O.1970-1

  Première observation mondiale d’un neutrino dans une chambre à bulles à hydrogène liquide, au Laboratoire d’Argonne, au sud-ouest de Chicago, en 1970. Un neutrino (muonique) est impliqué dans la réaction de production d’un muon par collision avec un proton

Robert Morris, Scattered atomic waste, 1970, from the War Memorial series Medium: lithograph Measurements: 51.3 × 102.0 cm (image) 61.5 × 108.0 cm (sheet) Edition: printer’s proof Accession Number: P147.3-1984 Departments: International Prints / International Prints and Drawings Credit Line: National Gallery of Victoria, Melbourne Purchased through The Art Foundation of Victoria with the assistance of Henry and Dinah… Lire la suite Robert Morris

Ernest Pignon-Ernest est un artiste plasticien français, né à Nice en 1942. Considéré comme l’un des pionniers de l’« art urbain », son œuvre procède depuis 1966 par intervention dans des lieux choisis pour leur signification, évidente ou implicite, qu’il marque de dessins éphémères – pour la plupart des pochoirs ou sérigraphies de personnages en taille réelle. Cette modalité d’expression tire son origine de… Lire la suite Pignon

Salmon Essay. At 10 a.m. on Oct. 22, 1964, a five-kiloton nuclear device was detonated in Lamar County, Mississippi. Oct. 9, 1964 An Atomic Energy Commission worker naps while waiting for a detonation that was postponed. IMAGE: MONCRIEF PHOTOGRAPH COLLECTION/MISSISSIPPI DEPARTMENT OF ARCHIVES AND HISTORY

A giant trap has been set deep underground to catch a few of the neutrinos that theory predicts should be pouring out of the sun. Their capture would prove that the sun runs on thermonuclear power. Most physicists and astronomers believe that the sun’s heat is produced by thermonuclear reactions that fuse light elements into… Lire la suite Homestake

Une technicienne utilisant un compteur Geiger pour mesurer l’activité d’aliments irradiés, durant les années 1960. Description: This 1963 image depicted a Centers for Disease Control staff member, as she was surveying foods for fallout contaimination with a Geiger-Müller counter. The Geiger-Müller counter, usually referred to as a Geiger counter, is a particle detector that checks… Lire la suite Aliments

Au début des années 1960, le Service de protection contre les radiations (SPR) de Marcoule élabore un programme d’information destiné au grand public. Son application repose sur des actions variées, comme la création d’une bande dessinée intitulée Sophie et Bruno au pays de l’atome (J. Castan, 1961). Les représentations du nucléaire dans cette œuvre de… Lire la suite Bruno et Sophie

Le SPR constata rapidement l’efficacité d’affiches de sécurité renouvelées fréquemment, aux couleurs franches et contrastées qui attirent le regard, pour marquer l’imaginaire et rappeler les consignes. Afin de renforcer l’« effet de choc », le SPR a en outre préféré ne pas montrer crûment la violence – celle-ci aurait été mise à distance sous forme de dérision – : « le… Lire la suite Affiches

Astronomie gamma

O.1958-1

L’astronomie gamma est le domaine de l’observation astronomique centrée sur le spectre électromagnétique des rayons gamma. Ces derniers englobent les photons émis à des énergies supérieures à 511 keV, et constituent la plus grande forme d’énergie lumineuse observable dans l’univers. Les rayons gamma sont les témoins directs de tous les événements extrêmes ponctuant la vie du cosmos. Au cours de ces phénomènes, la… Lire la suite Astronomie gamma

La divergence de Zoé, en décembre 1948, est perçue en France comme un grand exploit technique, symbole du redressement national d’après-guerre. L’énergie atomique fascine, mais les effets des rayonnements restent mal connus. Le CEA, alors à ses débuts, estime que ses employés doivent se protéger eux-mêmes contre les risques radioactifs. L’expérience acquise dans les installations… Lire la suite Fresque

Tomographie

O.1956-2

La tomographie par émission de positons (TEP) est une méthode d’imagerie médicale pratiquée par notre centre qui permet de mesurer en trois dimensions l’activité métabolique d’un organe grâce aux émissions produites par les positons issus de la désintégration d’un produit radioactif injecté au préalable. La TEP repose sur le principe de la scintigraphie consistant à… Lire la suite Tomographie

Scintigraphie

O.1956-1

La scintigraphie ou gammagraphie est une technique dimagerie médicale réalisée dans les services de médecine nucléaire. Le patient reçoit des isotopes radioactifs qui se fixent sur les organes ou les tissus que lon cherche à explorer (os, poumons, cœur, reins, foie). Une gamma-caméra détecte les rayons et reconstruit limage.

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-anatomie-et-examens/2537848-scintigraphie-definition-resultat-indications-risques/

Bruyères-le-Châtel est une commune française située à trente-deux kilomètres au sud-ouest de Paris dans le département de l’Essonne. La superficie de la commune est de 1 291 hectares ; son altitude varie entre 46 et 168 mètres. La commune est arrosée par la Charmoise, ainsi que par la Vidange, affluent de l’Orge. La commune fut créée en 1793 sous le nom… Lire la suite Bruyères-le-Châtel

Tissus

O.1950-2

Oziorsk, une ville russe située au cœur de l’Oural, dissimule les reliques d’une expérience secrète de grande ampleur. A partir des années 1950 et jusqu’à la fin de la guerre froide, près de 250 000 animaux y ont été exposés à des radiations. Certains ont été bombardés de rayonnements a, b et g, d’autres ont été… Lire la suite Tissus

Libby

A.1949-4

Diplômé en chimie, Williard Frank Libby prend. Il mit au point d’une technique d’enrichissement de l’uranium 235, qui servit à la fabrication de la bombe atomique lancée sur Hiroshima. En mai 1947, il publie un article dans la revue Science où il décrit la méthode de datation à l’aide du radioisotope de carbone 14. Deux ans plus tard, il supervise la première datation grâce à cette méthode de deux échantillons de bois venus de tombes égyptiennes dont l’âge, bien établi par les archéologues, est d’environ 4 600 ans. En 1960, il reçoit le prix Nobel.

https://www.futura-sciences.com/sciences/personnalites/physique-willard-frank-libby-1104/