Atomkrieg

D.2004-1

Au cours de l’été 1944, pour la première fois, la menace d’une bombe atomique se répand. Il avait été indiqué à la mission diplomatique allemande à Lisbonne qu’une bombe atomique serait larguée sur Dresde, dans les six semaines à venir, si le gouvernement nazi ne demandait pas la paix sous une forme ou une autre. Soixante ans plus tard, l’artiste Antje Majewski et l’auteur Ingo Niermann ont organisé une exposition réunissant des artistes internationaux de différentes générations. Les œuvres, qui pour la plupart ont été créées pour l’exposition, traitent non seulement de la conscience collective des images inextinguibles des “champignons atomiques”, mais reflètent également les dispositions psychologiques dans l’ombre de la bombe. Même si notre peur appartient au passé, la menace appartient au présent.

Appauvri

D.1999-2

L’OTAN A CONFIRMÉ, dans une lettre adressée à l’ONU, que ses avions avaient bien utilisé, comme plusieurs associations de protection de l’environnement l’en avaient alors accusé, des munitions à l’uranium appauvri durant les raids, au printemps 1999, contre la Serbie. Selon le secrétaire général de l’Alliance atlantique, George Robertson, ancien ministre britannique de la défense durant la campagne « Force alliée », qui a débuté le 24 mars 1999, un total de quelque 31 000 munitions à l’uranium appauvri ont été tirées contre des blindés serbes au Kosovo.

ABLE

D.1946-2

The purpose the Crossroads operation was to investigate the effect of nuclear weapons on a fleet of 95 target ships. Assembled in Bikini Lagoon, the fleet was hit with the two (ABLE and BAKER) detonations of plutonium implosion-type nuclear weapons. Both test incorporated animals to test the effects of exposure to the bomb and the resulting radiation.  The ABLE test included a greater number and variety of animals for testing. Hundreds of animals including goats, pigs, guinea pigs, mice and rats, had been placed on 22 target ships in stations normally occupied by soldiers, and were held in place by small frames and cages. Because ABLE was off its mark, producing a smaller explosion, and the spread out nature of the ships, the immediate blast killed about 10% of the animals.

Goats

D.1946-1

Hollywood. Les chèvres mortes lors de l’explosion nucléaire de Bikini seront honorées lors d’un office mémorial, avec une oraison funèbre et une mise en berne,  dimanche prochain. “ Nous ne pensons pas qu’il soit possible de faire progresser la science en sacrifiant des animaux domestiques qui ont accomplis autant de bienfaits pour l’humanité, comme les chèvres.” déclare le président de l’association des chèvres de la vallée de San Fernando qui finance cette cérémonie. The Daily News. Perth, WA 18 July 1946.

 

Svetlana

O.1997-1

Il s’est produit un événement pour lequel nous n’avons ni système de représentation, ni analogie, ni expérience. Un événement auquel ne sont adaptés ni nos yeux, ni nos oreilles, ni même notre vocabulaire. Tous nos instruments intérieurs sont accordés pour voir, entendre ou toucher. Rien de cela n’est possible. Pour comprendre l’homme doit dépasser ses propres limites. Une nouvelle histoire des sens vient de commencer… 

Svetlana Alexievitch, La supplication, Tchernobyl, chronique du monde après l’apocalypse, p.32

Gamlet

O.2016-5

«La Zone est mon lieu de détente. Elle remplace la mer, les Carpates, les terrils, la Turquie enduite de mojito frais et parsemée de putes bronzées. Une vingtaine de fois par an, j’y pars en visiteur clandestin. Je suis un stalker, un piéton, un passant, un idiot, appelez-moi comme vous voulez. On ne me remarque pas, mais je suis là. J’existe, un peu comme le rayonnement ionisant. Je prépare mon sac à dos, je passe sous les barbelés puis je disparais dans la profondeur noire des forêts de Polésie, dans les trouées et les odeurs de pin. Je me fonds dans ces épaisseurs étourdissantes et personne jamais ne pourra m’y débusquer.»

IN 1991, at the edge of the Cold War, photographer Patrick Nagatani published Nuclear Enchantment, a collection of 40 photographs about the continuing effects of nuclear weapons development in the American Southwest.

Pour son premier spectacle à Paris depuis sa démission du Théâtre national populaire, Jean Vilar a donc choisi de mettre en scène le long interrogatoire – il a duré vingt-trois jours – du savant à qui on reprochait son ” manque d’enthousiasme pour le projet de la bombe à hydrogène “.

Signalétique

P.1990-1

Le courrier avait été adressé à 77 linguistes, 66 géologues, 50 anthropologues, 41 astronomes, 39 historiens, 29 biologistes, 28 psychologues, 27 déontologues, 14 graphistes, 13 auteurs scientifiques, 10 spécialistes de larchivage, 7 bibliothécaires, 4 sculpteurs et 2 peintres. Le département américain de l’Énergie — expéditeur de la lettre — ne semblait manifestement pas savoir précisément ce quil cherchait : il lançait un appel. Comment élaborer une signalétique propre à dissuader toute personne de sintroduire dans les sites denfouissement de déchets radioactifs au cours des prochains millénaires ?

Laetitia Ogorzelec-Guinchard, « Signalétique de lapocalypse », Le Terrain nº 71, avril 2019.

 

La piscine Pierre et Marie Curie de Mulhouse se situe au cœur de la ville, en face de la mairie. Ouverte du lundi au samedi, la piscine couverte dispose deux bassins de natation et des bains romains. Ce lieu allie les bienfaits de la nage et la détente. Diverses activités aquatiques sont programmées à la piscine de Mulhouse : des cours de natation, des cours d’aquagym, etc. Des créneaux horaires pour les femmes, pour les hommes et des créneaux mixtes y sont aménagés.

Archives Curie

O.1934-1
Manuscrits, plans, affiches, coupures de presse… Les archives du Musée Curie sont une manne pour celui qui s’intéresse à l’histoire du XXe siècle. Prenez rendez-vous pour consulter nos fonds.

The CTB (Chernobyl Tissue Bank) is a unique venture. It is the first international cooperation that seeks to establish a collection of biological samples from tumours and normal tissues from patients for whom the aetiology of their disease is known – exposure to radioiodine in childhood.

Inventaire

P.2013-3

Tous les cinq ans, l’Andra réalise une nouvelle édition de l’Inventaire national des matières et déchets radioactifs. Cette publication est complétée chaque année par un document, les Essentiels, qui présente l’évolution annuelle des stocks de matières et déchets radioactifs produits en France.

Big data

O.2018-4

Over the past 60 years a great number of very large datasets have been generated from the experimental exposure of animals to external radiation and internal contamination. This accumulation of ‘big data’ has been matched by increasingly large epidemiological studies from accidental and occupational radiation exposure, and from plants, humans and other animals affected by environmental contamination. We review the creation, sustainability and reuse of this legacy data, and discuss the importance of Open data and biomaterial archives for contemporary radiobiological sciences, radioecology and epidemiology.

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09553002.2019.1589026

Atom bomb rose

M.1953-1

Public Sculpture: Gabriella Hirst, Rosa floribunda “Atom Bomb” (Kordes, 1955), Iris “Cliffs of Dover” (Fry, 1952), engraved brass plaques, park benches, 2021

An English Garden was a public installation in Gunners Park, Essex. It was planted with Rosa floribunda ‘Atom Bomb’ (Kordes, 1953), a rare species of cold-war era garden rose, propagated over recent years from one of the few remaining specimens. The garden was edged by arch of white ‘Cliffs of Dover‘ Iris (Fry, 1952).

http://www.gabriellahirst.com/An-English-Garden

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) est un Établissement public à caractère industriel et commercial (ÉPIC) chargé de la gestion des déchets radioactifs en France. En 2003, l’ANDRA choisit d’inscrire certaines de ses archives sur du papier permanent avec de l’encre résistante, garantissant une préservation d’au moins 300 ans, afin de se conformer au décret no 2003-30 du 10 janvier 2003 qui oblige le centre d’enfouissement de déchets radioactifs de la Manche à pérenniser l’information relative aux déchets stockés au-delà de sa fermeture.

http://www.archives.developpement-durable.gouv.fr/agence-nationale-pour-la-gestion-des-dechets-r8976.html

Archives IRSN

P.1945-4

Unique en France, le fonds d’archives en sûreté nucléaire de l’IRSN propose une vision complète en matière d’expertise du suivi des installations nucléaires françaises. Les archives couvrent  également les sujets liés à la radioprotection de l’homme et de l’environnement.

Ces fonds de plus de 14 km linéaires aujourd’hui, répartis sur toutes les implantations de l’Institut, se composent d’une importante typologie de documents scientifiques et techniques, des années 1950 à nos jours.

https://www.irsn.fr/FR/IRSN/archives/Pages/default.aspx#.YZ-21dDMLIU

Toxic camera

O.2012-2

The Toxic Camera, Konvas Autovat, 2012
Bronze and concrete
9 3/4 × 7 3/4 × 7 3/4 in
24.8 × 19.7 × 19.7 cm
Edition of 4

The Toxic Camera is a short film by British artists and Turner Prize nominees Jane and Louise Wilson that reflects on the 1986 Chernobyl disaster. Inspired by the story of filmmaker Vladmir Shevcheko, who died a few months after making Chernobyl: A Chronicle of Difficult Weeks, and his highly radioactive camera, The Toxic Camera interconnects the stories of survivors, 25 years later, to explores the vulnerable nature of the landscape and the human body.

Desert music

O.1984-1

The Desert Music est une œuvre orchestrale de Steve Reich datant de 1984 pour orchestre symphonique et chœur. Cette œuvre est basée sur une sélection de poèmes de l’Américain William Carlos Williams, d’après son recueil homonyme de poèmes The Desert Music and Other Poems (1954). L’utilisation du mot Desert est en relation avec trois lieux qui ont influencé Reich : le désert du Sinaï qui a vu la fuite des juifs d’Égypte, le désert de Judée dans lequel Jésus se retire et a ses visions, et enfin le désert de White Sands au Nouveau-Mexique où fut mis au point les armements atomiques américains. Le mot Desert est également en lien direct avec les terres ravagées par les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945.

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Desert_Music#cite_note-4

Prométhée

P.1986-1

De Pripyat, ville fantôme vidée de ses habitants, on a retiré la statue de Prométhée qui se situait à l’origine en face du cinéma, pour la placer à l’entrée de la centrale, où elle se dresse toujours. Ses bras levés vers le ciel rendent désormais hommage à l’armée des liquidateurs de la catastrophe de Tchernobyl.

Partition

O.2013-4

Aurélie Pétrel, Vincent Roumagnac : Partition : Fukushima #1, 2013

Trois tirages, dos bleu, 100 x 66 cm, cadre en noyer massif huilé, 106 x 5,5 x 75 cm, verre
Tirage, dos bleu, 150 x 249 cm, structure en acier et trois pinces à dessin
Impression directe sur peuplier, lasure blanche et incolore, 150 x 252 cm
Auteur de l’image rephotographiée : Vincent Roumagnac
Trois plaques en verre, 100 x 0,6 x 67 cm, plaque en verre, 100 x 0,6 x 80 cm, structure en acier
Trois résidus, impression directe sur peuplier, lasure blanche et incolore, 150 x 252 cm

Etabli

A.2009-2

Bettina Samson, L’établi de Becquerel, lettre de son futur 2008
Sculpture, placage de chêne et noyer noir sur bois, plaque électronique gravée et étamée, 116 x 194 x 140 cm

Samson

O.2009-1

Bettina Samson, Comment, par hasard, Henri Becquerel découvrit la radioactivité, 2008-2009
Série de 9 photographies argentiques sur papier baryté, 80 x 100 cm
Photographie Martin Argyroglo

Veillée

O.2012-6

La salle de répétition du Conservatoire de Prypiat, ville évacuée en 1986. Dans un décor délabré, dans une pièce aux portes et fenêtres ouvertes, trône un piano renversé. Quelle est l’histoire de cette scène ?

4 Rooms

O.2005-2

“This work is a sonic presentation of four deserted rooms inside the ‘Zone of Alienation’ in Chernobyl, Ukraine, recorded in October 2005. Jacob Kirkegaard deliberately picked rooms that were once active meeting points for people. … By listening to the silence of the four radiating spaces he aims to unlock a fragment of the time existing inside the zone. …

…In each room he made a recording of 10 minutes and then played the recording back into the room, recording it again. This process was repeated up to ten times. As the layers got denser, each room slowly began to unfold a drone with various overtones.”

Héméra

A.2021-2

Nous sommes en 3620, une équipe de scientifiques se réunit dans le but de préserver la « zone bleue » de l’afflux touristique qu’elle suscite – une forêt entièrement bleue, végétaux et animaux compris. Pourtant, quelques siècles plus tôt, des morts et des pathologies inexpliquées étaient apparues parmi les visiteurs. Les autochtones parlent du mythe d’un soleil mort enfoui sous terre. Et si l’on sait maintenant que la Zone est située au-dessus de déchets radioactifs, il reste beaucoup à découvrir. L’enfouissement des déchets nucléaires : c’est en ce moment le sujet du travail d’Aram Kebabdjian, remarqué pour son roman Les Désœuvrés, et de l’artiste Stéfane Perraud. Ils exposent ensemble à partir du 4 juin au Lieu unique à Nantes (Demi-vie, jusqu’au 29 août). Une nouvelle inédite, en prolongement de leur installation Zone bleue.

https://aoc.media/auteur/aram-kebabdjianaoc-media/

Pen Castel

O.1908-1

Le manoir de Pen Castel est une demeure noble située sur la commune du Croisic, dans le département français de la Loire-Atlantique. Acquise par Edmond Lorieux, elle est agrandie en 1876. Le prix Nobel de physique Henri Becquerel, gendre de Lorieux, y meurt en 1908 lors d’un séjour

Eiko Otake

O.2019-2

A Body in Fukushima is a film created by Eiko Otake to be screened either with or without a photo exhibiion and/or Eiko’s live performance. The film was crafted from hundreds of photographs, taken by William Johnston, of Eiko Otake in the surreal, irradiated landscapes of post-nuclear meltdown Fukushima, Japan.

Saint-Remy

O.1914-2
À Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), Pierre et Marie Curie venaient pour se détendre, loin du travail. Cette maison, dans laquelle ils ont séjourné entre 1904 et 1906, est en vente depuis quelques semaines pour 790 000 euros.
Par Jeanne Cassard
Le 9 mai 2021 à 15h49

Pepperstein

O.2001-1

A la douceur de l’aquarelle et la simplicité du papier, le plasticien russe Pavel Pepperstein – il est aussi romancier et rappeur – associe le sérieux et la gravité des préoccupations écologiques actuelles. Sa série Bikini 47 est ainsi une évocation sans détour des essais nucléaires américains dans le Pacifique, Bikini étant le nom d’un atoll des îles Marshall utilisé à des fins militaires.

Inherence

P.2016-2

OPEN CARE is a set of artefacts which propose a social thought experiment: what if nuclear waste were a very personal responsibility and thus part of our everyday life and our cities? It is an imaginary system for distributed nuclear waste storage which implicates us intimately in a much longer swathe of the future than most of us can imagine easily. The waste is encapsulated in steel pellets mounted in a bronze disk. An electroscope, gold leaf, an electrostatic rod and fur to charge it are provided along with instructions to check the level of radioactivity periodically, from generation to generation, to ascertain whether the waste of which you are custodian has become safe “or if you and your descendants need to continue to care about it.” Rendering the huge timescale of radioactive decay into more meaningful units of lifetimes opens the question of collective care from a fresh perspective.

X-ray records

M.2019-2

Les X-ray records sont des radiographies médicales sur lesquelles sont gravées de la musique. Une technique qui date de l’époque soviétique où la musique est résistance et se vend sous le manteau.

Human Mask

D.2014-1

En 2014, Pierre Huyghe conçoit Untitled (Human Mask), après la catastrophe nucléaire de Fukushima. Le film commence par une séquence dévoilant la ville dévastée.

https://balises.bpi.fr/untitled-human-mask-de-pierre-huyghe-par-maria-stavrinaki/

Chagan

O.2016-2

Le lac Chagan (ou lac Balapan), situé au Kazakhstan, est un lac créé par l’essai nucléaire Chagan effectué le  par l’Union soviétique, dans le cadre du programme pacifique d’explosions nucléaires pour l’économie nationale. Le but de cette explosion, comme de nombreuses autres de ce programme, était de créer artificiellement des réservoirs d’eau. Après la création du cratère, un canal d’alimentation a ensuite été établi avec des engins de terrassement, pour le remplir. Souvent considéré comme un « lac atomique », il a un volume d’environ 10 000 000 m3. En 2016, l’artiste Louis-Cyprien Rials le traverse à la nage.

Argenteuil : des moutons pris pour cible dans la cité Joliot-Curie Le projet d’écopâturage dans la cité Joliot-Curie a été arrêté deux jours après son démarrage, en raison du comportement de certains adolescents. Selon des riverains, les animaux auraient été la cible de jets de pierres. https://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/argenteuil-des-moutons-pris-pour-cible-dans-la-cite-joliot-curie-06-04-2021-8430718.php

Doctor Atomic is an opera composed by John Adams with a libretto by Peter Sellars. The opera, which premiered in 2005, takes place in the weeks leading up to the Trinity Test, the first-ever detonation of a nuclear weapon. J. Robert Oppenheimer, director of the Los Alamos Laboratory, is the central character of the opera. Other historical figures involved in… Lire la suite Doctor Atomic

Patrimoine

P.2021-3

En ce début du mois de décembre, de rares flocons de neige recouvrent les immeubles et les aires de jeux abandonnés de la ville de Pripiat, dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, au nord-ouest de l’Ukraine. Pour les protéger du temps et favoriser la venue de visiteurs, Kiev souhaite désormais que ces vestiges, devenus les… Lire la suite Patrimoine

Campus

P.2020-6

DIS_  MAN_  TLING_  est un projet artistique engagé par Élise Alloin dans le bâtiment du Réacteur Universitaire de Strasbourg, jalon emblématique de l’histoire scientifique du Campus de Cronenbourg.

Produite par LES FILMS DE LA JETEE qui a reçu le soutien financier et technique du programme SACRe de PSL Université, de la Collectivité Territoriale de Corse, du DICRéAM, de F93, de la Galerie Les Filles du Calvaire et de l’Iris Etudes Globales, cette exposition met en lumière le travail de Mélanie Pavy, doctorante SACRe à… Lire la suite Omega

Zone bleue (10410)

M.10410-1

Les équipes scientifiques de l’INRAP soulignent l’intérêt historique du site qui correspond à une enceinte datant du quatrième millénaire avant Jésus-Christ. D’une superficie de 35 hectares, celle-ci est sans équivalent dans tout le quart Nord-Est de la France. Ce type de structures de plateau reste rare et pratiquement inconnu des archéologues. C’est la raison pour laquelle l’enceinte de Bure-Saudron constitue une opportunité unique d’étudier une très grande enceinte néolithique et d’en savoir enfin plus. Elle a été mise en évidence sur la future zone de descenderie du site de stockage profond de déchets nucléaires à vie longue. Cette découverte a conduit la DRAC à prescrire des fouilles archéologiques que l’agence nationale pour le retraitement des déchets nucléaires fera réaliser avant tout travaux.

Thomas Riboulet, Le Lorraine, août 2017 

The INRAP scientific teams underline the historical interest of the site, which corresponds to an enclosure dating from the fourth millennium BC. Covering an area of 35 hectares, it is unparalleled in the entire north-eastern quarter of France. This type of plateau structure remains rare and practically unknown to archaeologists. This is the reason why the Bure-Saudron enclosure constitutes a unique opportunity to study a very large Neolithic enclosure and to finally learn more about it. It was discovered on the slope area of the future site of deep storage of long-lived nuclear waste. This discovery led the DRAC to require that the national agency for the reprocessing of nuclear waste will conduct archaeological excavations before any further work proceeds. 

film VR, 8 min, une création d’Aram Kebabdjian et Stéfane Perraud, Environnement 3D : Jano Ha,Voix : Grégoire Monsaingeon – Manon Kneusé, Evelyne Didi, Prise de son et mixage : Mathieu Farnarier, Production : Anne Becker, PLATÔ, Traduction anglaise : Keziah Serreau, Diffusion : Sara Dufour, Maison Byron, soutenu par : CNC-DICRéAM

Corridor vert

O.2019-1

Trente-trois ans après, le président a fait du site un lieu touristique officiel et prévoit la création dun « corridor vert » en vue dune meilleure circulation des visiteurs dans la zone. Il sagira notamment daméliorer les sentiers de randonnée, les voies navigables et le réseau de téléphonie mobile. Le président ukrainien a ainsi déclaré : « Tchernobyl a été un point noir de limage ukrainienne. Il est temps de changer cela. »

Annick Berger, « Tchernobyl devient officiellement un site touristique !», Capital, 12 juillet 2019

 

En circulant au plus près des réacteurs détruits, nous découvrons un site en pleine effervescence, lieu d’une reconfiguration des rapports entre l’homme, la nature et la technologie. Autour de nous s’étend un milieu artificialisé à l’extrême. La végétation a disparu et le béton a entièrement recouvert les collines, dans l’espoir de réduire la radioactivité des… Lire la suite Cerisiers

Chernobylite

M.2019-1

Chernobylite est un « survival ». Trente ans après la catastrophe, un physicien part à la recherche dun être dont il a perdu la trace. Il explore la zone d’exclusion, collecte des biens va à la rencontre de « Stalkers ». En raison de lactivité inattendue dune substance produite après lexplosion, appelée « chernobylite », la pollution ne cesse daugmenter. Le jeu vidéo reçoit le grand prix Pixel Awards 2020.

https://www.chernobylgame.com/

Eden-cinema

O.2019-3

À Cosne-sur-Loire, à l’occasion de la sortie du film Fukushima le couvercle du soleil, mercredi 6 mars, l’association “Sortir du nucléaire” avait prévu une rencontre/débat autour du film. Les tracts sont imprimés, les affiches placardées. Mais dix jours avant l’événement, le gérant du cinéma est convoqué à la mairie. La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire, à 15 kilomètres de là, a fait savoir qu’elle ne voulait pas de cette rencontre.

L’empereur et l’impératrice du Japon ont assisté, ce dimanche, à une cérémonie du souvenir à Minamisoma, l’une des localités dévastées par la catastrophe de Fukushima en 2011, au cours de laquelle ils ont planté plusieurs arbres en signe de renouveau pour la région. C’était la dernière commémoration de ce type pour le couple impérial qui… Lire la suite Empereur

Bal

Présente dans l’exposition En Suspens avec la vidéo “Go Get Lost !” (2018), Mélanie Pavy revient sur l’ensemble de son travail qui prend pour point d’ancrage le Japon après la catastrophe nucléaire. “Mon travail s’articule autour d’une question à la fois archaïque et éminemment contemporaine, celle de la fin du monde humain, et questionne la possibilité de… Lire la suite Bal

La région minière des Monts métallifères (Erzgebirge/Krušnohoři), commune à l’Allemagne et à la République tchèque, revêt un caractère exceptionnel. Exploitée depuis plus de 800 ans pour ses minerais polymétalliques (argent, cuivre, cobalt, nickel, plomb, etc.), elle a été la première à ouvrir un site d’extraction de l’uranium. Cette production a été utilisée localement avec, en… Lire la suite Unesco

Depuis le 26 mai, le Centre de stockage de la Manche présente une nouvelle exposition « Les archives du futur » Une autre vision du stockage des déchets radioactifs dans le monde. Elle est réalisée par Cécile Massart, artiste belge ayant réalisé différents reportages photographiques des Centres de stockage de l’Aube et de la Manche.… Lire la suite Archives du futur

Atomteller

O.2015-5

Mémorial de l’erreur, c’est ainsi que les créateurs présentent leur service d’assiettes nucléaires, qui figurent les centrales nucléaires allemandes.  Ce service en porcelaine répond avec humour à la peur durable. Elle nous rappelle la présence continue de l’énergie nucléaire et de ses déchets qui vont continuer à rayonner sur plus de 17 millions d’années, tout… Lire la suite Atomteller

Henning Mankell

P.2015-1

Lauteur finlandais Henning Mankell est fasciné par Onkalo, cette énorme cavité, creusée dans la roche, à 430 mètres sous terre pour y enfouir les déchets nucléaires des centrales du pays. Ils devront y rester cent mille ans, avant de perdre leur dangerosité. Une éternité. Se sachant condamné par un cancer, Henning Mankell a voulu visiter le site ; mais les Finlandais ont refusé, de peur quil sen serve comme théâtre du crime pour un de ses prochains polars.

Anne-Françoise Hivert, Libération, 5 octobre 2015

“Le projet auquel je travaille serait une grande esplanade (vue d’avion), une place. Ses dimensions seraient étudiées par rapport à sa situation, son exploitation, son environnement, sachant que celui-ci se modifiera. Cette esplanade serait surélevée avec un accès pédestre par des escaliers ou une pente transversale sur les côtés. Des dalles formeraient un graphisme qui… Lire la suite L’esplanade

Paglen

M.2015-4

Trevor Paglen, Trinity Cube (2015) Irradiated broken glass collected from inside the Fukushima Exclusion Zone forms the outer layer of this sculpture. The work’s inner core is made out of Trinitite, the mineral created on July 16, 1945 when the United States exploded the world’s first atomic bomb near Alamogordo, New Mexico, heating the desert’s… Lire la suite Paglen

C’est une exposition dont les œuvres ne sont pas en place ; elles ne peuvent pas ou ne peuvent plus l’être, parce qu’elles ont été irradiées. Jusqu’à l’accident nucléaire de Fukushima, le 11 mars 2011, elles étaient présentées au musée d’Histoire et de Folklore de la ville de Futaba, située à quatre kilomètres de la… Lire la suite Empaillé

In exchange with the space, Huyghe also made a point of allowing the spider their own agency.  Each time an insect passed over an installed electromagnetic device, the gallery’s lights were momentarily suspended and the viewer was plunged into darkness.  This created an opportunity to behold Huyghe’s radiant glow-in-the-dark work, Dress For Radium Dance.  The… Lire la suite Spider

Stèle

D.2014-3

Le conseil des ministres a décidé de ne pas renouveler à l’association Moruroa e tatou l’allocation d’occupation temporaire du terrain où elle est implantée place Jacques Chirac afin d’y réaliser de nouveaux aménagements destinés aux plaisanciers. La destruction de la stèle implantée à Papeete à la mémoire des victimes des essais nucléaires en juillet 2006… Lire la suite Stèle

L’artiste suisse Julian Charrière a photographié le polygone nucléaire de Semipalatinsk au Kazakhstan où avaient lieu une grosse partie des essais nucléaires soviétiques pour photographier les ruines des installations sur du film noir et blanc avec un appareil moyen format argentique. Il a ensuite réalisé une double-exposition en irradiant les films avec des radiations nucléaires pour visualiser les vestiges… Lire la suite Julian Charrière

A partir de 1994, la question de l’identification des sites de stockage de déchets radioactifs dans le paysage devient le principal sujet du travail de l’artiste belge Cécile Massart. Elle entend sensibiliser les responsables des agences de gestion des déchets à la visibilité de ces lieux. Ses premières recherches graphiques sont reprises sous le titre… Lire la suite Cécile Massart

Fragment #12

M.2013-2

Davril 1986 à nos jours, 600 000 personnes ont été chargées de sécuriser le site de Tchernobyl. On les appelle les liquidateurs. Certains sont morts, dautres malades. Tous reçurent une décoration figurant une goutte de sang irradiée. La réplique en plomb de cette médaille, défigurée et comme travaillée par le temps, constitue lune des portes dentrée sur le travail plastique que Stéfane Perraud mène autour de la question nucléaire depuis plusieurs années. En un sens, lointain, déformé, lartiste apparaît comme lun de ces liquidateurs — celui qui après la catastrophe, après le sarcophage, après la maladie, invente les formes et les systèmes, pour donner à voir linvisible radiation.

Médailles en plomb, 20 pièces, 5 cm, 2013

Between April 1986 and the present, 600.000 people have worked to make Chernobyl safe. They are known as the “liquidators”. Some have died, others are sick. All have been awarded a medal decorated with an irradiated drop of blood. A copy of the medal in lead, disfigured and time-worn, is one of the ways into Stéfane Perraud’s artistic project, which has been exploring the nuclear question for several years now. In one distant, transmuted sense, Stéfane Perraud is himself a liquidator, coming after the catastrophe, the sarcophagus, and the sickness to invent new forms and systems to lend the invisible radiation visible form.

Medals, plomb, 20 pieces, 5 cm, 2013

 

 

Un nom revient, qui sonne de manière étrangement pimpante et funèbre à la fois : Fukushima. Fukushima – étymologiquement “l’île de la fortune” – n’est plus que le synonyme confus d’une catastrophe sans véritable nom, dont on perçoit mal les causes, dont on ne distingue pas les contours et dont on n’imagine pas encore toutes… Lire la suite Ile de la fortune

Lunch Time

D.2012-2

Un an après le tsunami de 2011, à l’initiative de l’artiste Jean-Luc Vilmouth, quelques habitants du bourg de Yamamoto se retrouvent pour déjeuner. Chacun prépare un plat et la table est dressée sur un immense terrain nu que l’on imagine balayé par le cataclysme. Au cours du repas, ils évoquent la catastrophe, les bouleversements qu’elle a suscités et l’incertitude de vivre dans un secteur affecté par la radioactivité.

Ken et Julia Yonetani, Crystal Palace : The Great Exhibition of the Works of Industry of All Nuclear Nations (Etats-Unis, France, Belgique, Royaume-Uni, CHine, Ukraine, Suède), support métallique d’anciens lustres, ouraline, lumière UV, dimensions variables, 2012-2013 Cette œuvre a été conçue en réaction à la catastrophe nucléaire de Fukushima qui est survenue au Japon en… Lire la suite Lustre

Anselm Kiefer

M.2011-1

Alors que lAllemagne prévoit dabandonner l’énergie nucléaire dici 2022, lartiste Anselm Kiefer a déclaré vouloir acquérir une tour de refroidissement de la centrale de Mülheim-Kärlich. « Cette centrale nucléaire est fantastique. Merveilleuse. Cest mon Panthéon », expliquait-il. Il prévoit dy organiser des performances et des installations. La vente aurait lieu au plus tôt lannée prochaine. Aucun prix na pour le moment été évoqué.

Le Journal des arts, 31 octobre 2011

Herbarium

O.2011-4

Anaïs Tondeur, Chernobyl Herbarium, Linum strictum, Zone d’Exclusion, Tchernobyl, Niveau de radiation : 1.7 µSv/h

Débuté en 2011, ce projet prend la forme d’un herbier rayographique composé de trente photographies, créées en parallèle des recherches conduites par Martin Hajduch, de l’Institut de génétique et de biotechnologies des plantes de l’Académie des Sciences Slovaque, à Nitra. Ce laboratoire analyse les empreintes de la radioactivité sur la flore, en portant un intérêt particulier aux plantes herbacées, de la famille des Linacées, qu’il plante dans les zones fortement irradiées, autour de la centrale de Tchernobyl.

Ce train accueille les touristes et répond aux besoins industriels de la zone. Située à 4 mètres au-dessus du sol, la voie offre une vue dégagée sur le paysage. Les vieux objets éparpillés à lhorizon apparaissent comme des attractions touristiques. Les façades vitrées sont équipées de stores métalliques pour protéger les visiteurs de la radioactivité. Les trains sont lavés dans la zone de décontamination de la gare. Lespace entre les quais sert aux guides touristiques.

Architecte : Arina Ageeva. Consultants : Konstantin Bondarenko, Dmitry Zhukov, 2011

 

NADAV KANDER traveled to the steppes of Kazakhstan four years ago to see the “closed cities” of the Soviet nuclear testing area, a network of cities all but invisible to outsiders until the arrival of Google Earth. The photographer ventured first to the town of Kurchatov — named for the physicist who developed the USSR’s… Lire la suite Nadav Kander

Gammammouth

D.2009-1

LAtelier régional de conservation (ARC) Nucléart a reçu « Khroma », un bébé mammouth âgé de plus de 50 000 ans, découvert dans le permafrost sibérien en 2009. Il a été traité par irradiation gamma durant 50 heures (environ 5 000 fois la dose létale pour lhomme) pour éliminer les micro-organismes présents sous forme fossile. Une étape indispensable avant son étude et son exposition dans une vitrine réfrigérée du musée Crozatier du Puy-en-Velay.

https://www.sfen.org/rgn/nucleaire-met-service-patrimoine

 

Réacteur B

M.2008.2

Le réacteur B du site de Hanford, près de Richland, dans l’État de Washington, a converti le minerai d’uranium naturel en plutonium. Cest un élément clé du programme de développement d’armes nucléaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est classé monument historique le 19 août 2008. Il peut être visité sur réservation préalable.

 

De 1951 à 1962, le Nevada a été le théâtre du sublime technologique sous sa forme ultime. Visible depuis les toits des hôtels-casinos, le spectacle des champignons atomiques constituait alors une attraction touristique. LAtomic Testing Museum revient sur cette histoire — ses bons et ses mauvais côtés — à travers des vidéos, des reconstitutions et des explications détaillées.

Guide Vert Etats-Unis, Michelin

Plutonium

P.2004-1

À Hanford, en 2004, dans l’État de Washington, une équipe découvre un coffre enfoui dans une tranchée. Il recèle une bouteille de verre contenant un peu de vase blanche. Il sagit dune forme de plutonium : une relique datant de 1944, les grands débuts du programme darmement nucléaire américain avec une demi-vie de 24 100 ans.

Juliet Lapidos, « Garantir la sécurité nucléaire pour l’éternité », Slate, 7 décembre 2009

L’une des priorités consiste à éliminer les risques de contamination radioactives qui, dans certaines parties des 1 500 km2 affectés par l’exploitation de l’uranium en Saxe et en Thuringe, atteignent des valeurs critiques. De nombreux terrils contenaient jusqu’à 10% de l’uranium extraits, ainsi que du radium, alors qu’ils se trouvaient à proximité des habitations. Une… Lire la suite Wismut

Moscou, de notre correspondant La dramatique situation financière dans laquelle s’enfonce la science russe vient de prendre un tour tragique: mercredi soir, Vladimir Netchaï, directeur de l’institut de recherche nucléaire de Snejinsk (région de Tcheliabinsk, Oural), s’est tiré une balle dans la tête. Ses collègues, qui ont découvert son corps dans le bureau le lendemain… Lire la suite Netchaï

Panthéon

M.1995-3

Quand Marie Curie s’est éteinte, les autorités ont pris les précautions nécessaires. Son corps a été placé dans un premier coffret, qui renferme la dépouille, lui-même placé à l’intérieur d’un second coffret, en plomb, et placé dans une troisième enveloppe, d’apparence tout à fait normale. En 1995, la dépouille de Marie Curie et celle de son mari Pierre sont déplacées au Panthéon. On put constater que le corps de Marie Curie était momifié et deux fois plus radioactif que l’air ambiant. Par mesure de sécurité, les cercueils de Marie et Pierre Curie restent en plomb. Le radium-226 a une période radioactive de 1 600 ans.

https://cultea.fr/presque-90-ans-apres-sa-mort-marie-curie-est-toujours-radioactive.html?amp=1

Petit futé

P.1994-1

Sur les hauteurs de la Hague, une visite à ne pas manquer. Sur 14 hectares, lensemble forme une petite colline, parfaitement intégrée dans le paysage hagard, doù la vue sur la mer est époustouflante. Vous marchez sur un sentier côtier, à la découverte dune flore variée. Vous découvrez les systèmes de récupération des eaux, analysées pour mesurer limpact du site. Créé en 1969, le centre de stockage reçoit son dernier colis de déchets radioactifs en 1994. La visite est entièrement gratuite

Le Petit Futé, édition 2020

K-129

P.1992-1

Entre le 8 et le 10 mars 1968, un sous-marin soviétique armé de 3 missiles nucléaires disparaît à quelques mille dHawaï. Larmée américaine affrète le Glomar Explorer pour récupérer des données soviétiques. Six dépouilles sont tirées des eaux et enterrées dans des caissons en acier. Un enregistrement de cette cérémonie sera remis à la Russie, en gage dapaisement, par le directeur de la CIA, en octobre 1992.

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-folies-de-la-guerre-froide-146747

La boule, « c’est notre petite Tour Eiffel », aime à dire Régis Clément, le directeur de la centrale nucléaire de Chinon. Et il l’a répété, mardi soir, lors de l’inauguration de la mise en lumière de l’ancienne unité de production EDF 1, surnommée la boule. Il faut dire que cette construction de 55 mètres de… Lire la suite La mère

Fallout from the Nuclear Family (1980), est un portrait du beau-père de Nancy Buchanan, éminent physicien Louis Ridenour, et comprend 10 livres tirés de sa documentation professionnelle et personnelle. 

La centrale nucléaire désaffectée de Lemoniz est intéressante par un point : elle n’a jamais servi. Nichée dans un écrin de verdure, sa structure des plus imposantes est encore debout. Fermée à toute visite depuis plus de trente ans, elle ouvre aujourd’hui ses portes au public en tant que mémorial. Les différentes parties en seront… Lire la suite Lemoniz musée

Construite au bord du Danube, la centrale autrichienne na jamais reçu le moindre gramme duranium. Cest pourquoi aucune combinaison protectrice nest nécessaire. Seuls les scintillements des panneaux électriques dans la salle de contrôle donnent une touche de vie au fantôme. Le site a accueilli une école primaire, une caserne de gendarmerie, des concerts et même servi de décor de cinéma. « Beaucoup de photographes veulent y faire des photos de nus, mais nous refusons », précise le guide.

« Au cœur dune centrale fantôme », LEst républicain, 1er avril 2011

Robert Morris, Scattered atomic waste, 1970, from the War Memorial series Medium: lithograph Measurements: 51.3 × 102.0 cm (image) 61.5 × 108.0 cm (sheet) Edition: printer’s proof Accession Number: P147.3-1984 Departments: International Prints / International Prints and Drawings Credit Line: National Gallery of Victoria, Melbourne Purchased through The Art Foundation of Victoria with the assistance of Henry and Dinah… Lire la suite Robert Morris

Les tout premiers Boeing 747 avaient environ 300 kg d’uranium appauvri placés dans les nacelles des moteurs. Cela servait de lest pour avancer le centre de gravité de l’aile par rapport à son axe de torsion (et réduire ainsi la vibration de torsion). Cette solution cause de nombreuses craintes lorsque certains de ces appareils furent accidentés, comme le… Lire la suite Lest

Michael Heizer a 23 ans lorsqu’il se lance fin 1967 dans la sculpture environnementale. Tandis que les tensions sociales et politiques s’exacerbent, il quitte régulièrement New York, où il ne vit que depuis quelques mois, pour se réapproprier les paysages intemporels du Nevada et de la Californie. Heizer est en effet originaire de Berkeley, sur… Lire la suite City

Ernest Pignon-Ernest est un artiste plasticien français, né à Nice en 1942. Considéré comme l’un des pionniers de l’« art urbain », son œuvre procède depuis 1966 par intervention dans des lieux choisis pour leur signification, évidente ou implicite, qu’il marque de dessins éphémères – pour la plupart des pochoirs ou sérigraphies de personnages en taille réelle. Cette modalité d’expression tire son origine de… Lire la suite Pignon

Le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Redoutable est le premier sous-marin de ce type construit par la France. Il fait partie d’une classe de sous-marins qui comprenait 6 navires. Propulsé par un réacteur nucléaire à eau pressurisée, il emportait 16 missiles à tête nucléaire de type M20 et était armé par un équipage de 135 personnes. Sa construction a débuté en 1964 et il est… Lire la suite Redoutable

La Boule

M.1963-1

Une idée de sortie pour la Toussaint ? Et si vous partiez visiter la Boule, premier réacteur nucléaire à usage civil français ? Haute de 55 mètres, la grande sphère en acier qui abritait le réacteur servit de décor au film Fantômas se déchaîne. Le site accueille désormais le musée de lAtome. Visite du cœur du réacteur et ascension jusquau sommet de la « Boule ». À travers les hublots, la vue sur la centrale de Chinon est exceptionnelle

https://www.metropolitaine.fr/culture/visite-boule-de-chinon-reacteur-nucleaire-civil-musee-edf/2017/10/25/

Jean Tinguely

D.1962-1

Jean Tinguely met en scène Étude pour une fin du monde nº 2 (1962), dans le désert du sud-ouest des États-Unis. Un ensemble autodestructeur de pièces sculpturales composées de détritus collectés dans une décharge à proximité de Las Vegas. Brinkley déclare qu’il s’agissait de « la plus grande réunion de journalistes depuis les premiers essais atomiques, ici, il y a quinze ans ».

Kim Stringfellow, The End of the World, September 2014

L’Atomium est un monument de Bruxelles, en Belgique, construit à l’occasion de l’Exposition universelle de 1958 et représentant la maille conventionnelle du cristal de fer agrandie 165 milliards de fois. L’Atomium a été imaginé par l’ingénieur André Waterkeyn et érigé par les architectes André et Jean Polak pour l’Exposition universelle de 1958 à Bruxelles en Belgique. Il est devenu, au même titre que le Manneken Pis et la Grand-Place, un symbole de la capitale de… Lire la suite Atomium

Tissus

O.1950-2

Oziorsk, une ville russe située au cœur de l’Oural, dissimule les reliques d’une expérience secrète de grande ampleur. A partir des années 1950 et jusqu’à la fin de la guerre froide, près de 250 000 animaux y ont été exposés à des radiations. Certains ont été bombardés de rayonnements a, b et g, d’autres ont été… Lire la suite Tissus

08h15

A.1945-2

À Hiroshima, les horloges arrêtées ont pris valeur de symbole. Elles indiquent, par larrêt du temps mécanique, une possibilité que réactivent les événements majeurs : la fin de lHistoire, larrêt du temps. Le matin du 6 août 1945, à 8 h 15, Hiroshima est atomisée. Il est 1 h 15 en France (où les aiguilles continuent de tourner), nous sommes encore le 5 août à New York, il est 19 h 15 (et les aiguilles continuent aussi de tourner).

Yoann Moreau, Vivre avec les catastrophes, Paris, PUF, 2017, p. 84-85

At the end of World War II on August 6, 1945 an atomic bomb was dropped on Hiroshima by the Americans. The plants and trees in the area around the epicentre were examined in September 1945. Among the survivors were the six Ginkgo biloba trees shown on this page. They were situated near the blast… Lire la suite Gingko