Chagan

O.2016-2

Le lac Chagan (ou lac Balapan), situé au Kazakhstan, est un lac créé par l’essai nucléaire Chagan effectué le  par l’Union soviétique, dans le cadre du programme pacifique d’explosions nucléaires pour l’économie nationale. Le but de cette explosion, comme de nombreuses autres de ce programme, était de créer artificiellement des réservoirs d’eau. Après la création du cratère, un canal d’alimentation a ensuite été établi avec des engins de terrassement, pour le remplir. Souvent considéré comme un « lac atomique », il a un volume d’environ 10 000 000 m3. En 2016, l’artiste Louis-Cyprien Rials le traverse à la nage.

Le lac Chagan (ou lac Balapan), situé au Kazakhstan, est un lac créé par l’essai nucléaire Chagan effectué le  par l’Union soviétique, dans le cadre du programme pacifique d’ nucléaires pour l’économie nationale. Le but de cette explosion, comme de nombreuses autres de ce programme, était de créer artificiellement des réservoirs d’eau. Après la création du cratère, un canal d’alimentation a ensuite été établi avec des engins de terrassement, pour le remplir. Souvent considéré comme un « lac atomique », il a un volume d’environ 10 000 000 m3. En 2016, l’artiste Louis-Cyprien Rials le traverse à la nage.  Dans And there was no miraculous, il s’immortalise ainsi nu et séchant au soleil, après une plongée dans le lac. Au-delà d’un appel sacrificiel ou d’une recherche de stigmates, l’expérience confirme cette appétence désespérée de moments vécus, affirmant que l’artiste ne mène pas un travail sur la mémoire mais sur une exploration empirique continuellement en train de se nourrir. Mais il ne pleure pas, à l’opposé d’un Bas Jan Ader qui interpella le regardeur de la tristesse infinie d’une vidéo dans laquelle il s’effondrait à défaut de n’avoir plus rien à dire.

Wikipédia et Marie Maertens Octobre 2016

https://www.cnap.fr/introducing

https://www.beauxarts.com/expos/coup-de-coeur-de-la-redaction-louis-cyprien-rials-a-la-galerie-dohyang-lee/

http://archivesgamma.fr/2021/05/02/chagan