Appauvri

D.1999-2

L’OTAN A CONFIRMÉ, dans une lettre adressée à l’ONU, que ses avions avaient bien utilisé, comme plusieurs associations de protection de l’environnement l’en avaient alors accusé, des munitions à l’uranium appauvri durant les raids, au printemps 1999, contre la Serbie. Selon le secrétaire général de l’Alliance atlantique, George Robertson, ancien ministre britannique de la défense durant la campagne « Force alliée », qui a débuté le 24 mars 1999, un total de quelque 31 000 munitions à l’uranium appauvri ont été tirées contre des blindés serbes au Kosovo.

La Terre est un corps de chaleur stockée, qui rayonne dans l’espace. Cette chaleur est liée à deux choses : d’une part, la température très élevée des parties internes de la Terre, et d’autre part, la chaleur générée par la désintégration radioactive des matériaux dans les profondeurs de la Terre. S’il n’y avait pas eu le second de ces facteurs, la Terre aurait depuis longtemps gelé – elle a eu tout le temps de refroidir depuis son état de chaleur initial.

http://www.columbia.edu/itc/ldeo/v1011x-1/jcm/Topic3/Topic3.html

 

Boltwood

A.1915-3

Bertram Borden Boltwood, né le  à Amherst (Massachusetts) et mort le  à Hancock Point (Maine), est un radiochimiste américain. Il a établi que le plomb était l’élément final de la famille radioactive de l’uranium (celle de l’uranium 235). Il remarqua aussi, sur une idée d’Ernest Rutherford, que le ratio plomb/uranium était plus important dans des roches plus anciennes, et en inféra en 1907 une méthode géologique de datation des roches. Il souffrira de dépression et se suicidera en 1927.

Radiochronologie

A.1915-2

En 1915, la méthode Uranium-Plomb, mise au point par Bertram Boltwood, permet d’attribuer un âge de 1,3 milliard d’années (1,3 Ga soit 1 300 Ma) aux plus vieilles roches terrestres. En 1938, Alfred Nier propose une approche isotopique de la datation radiométrique. Il mesure la composition isotopique du plomb (rapport 207Pb/206Pb) présent dans les galènes et trouve, pour les plus vieux échantillons de roche, des âges de 2,5 Ga. A la même époque, l’astronome Edwin Hubble avait estimé l’âge de l’univers entre 1,8 Ga et 2 Ga en utilisant l’éloignement progressif des galaxies. Des roches seraient donc plus vieilles que l’Univers ! Les astronomes reprennent alors leurs calculs.

Après quelques mois de tâtonnement, Gamow propose une hypothèse : il envisage les noyaux atomiques comme les petites gouttelettes de ce qu’il appelle le « fluide nucléaire ». Plus tard, en 1936, ce modèle sera repris et développé par Niels Bohr sous le nom de « modèle de la goutte liquide ». En 1939, il permettra de comprendre certains phénomènes nucléaires nouvellement découverts, notamment la fission des noyaux les plus lourds. Les noyaux d’uranium 235, qu’on trouve dans les centrales nucléaires et dans certaines bombes atomiques.

Uranotype

O.1857-2

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, de nombreux sels métalliques photosensibles ont été identifiés comme candidats aux procédés photographiques , parmi lesquels le nitrate d’uranyle. Les empreintes ainsi produites étaient appelées empreintes à l’uranium ou uranotypes.

Niépce

O.1857-1

Abel Niépce de Saint-Victor découvre, entre 1857 et 1861, que certains sels sont capables de voiler les émulsions photographiques, même dans l’obscurité. Ses résultats sont communiqués par Chevreul à l’Académie française des sciences, le . Abel Niépce de Saint-Victor réalise, en 1858, que cet effet anormal est dû aux sels d’uranium. Il s’aperçoit que la « lumière » qui impressionne ses plaques photographiques n’est due, ni à la phosphorescence, ni à la fluorescence, car les sels peuvent voiler les plaques très longtemps après avoir été exposés à la lumière du Soleil.  C’est à Henri Becquerel que va être attribuée la paternité de la découverte, en 1896, de la radioactivité naturelle.

Tumalappalli

P.2011-3

Un gisement d’uranium découvert dans le sud de l’Inde pourrait être l’un des plus importants au monde, rapporte l’autorité nationale de l’énergie atomique indienne.

La mine de Tumalappalli, dans l’Etat d’Andhra Pradesh, renferme au moins 49.000 tonnes de ce minerai et ses réserves pourraient être trois fois plus importantes, dit mardi le quotidien The Times of India citant le directeur du département indien de l’énergie atomique.

https://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/une-des-plus-grandes-mines-d-uranium-au-monde-decouverte-en-inde_1016158.amp.html

Samson

O.2009-1

Bettina Samson, Comment, par hasard, Henri Becquerel découvrit la radioactivité, 2008-2009
Série de 9 photographies argentiques sur papier baryté, 80 x 100 cm
Photographie Martin Argyroglo

112 000 tonnes

P.2021-6

Les capacités mondiales de production nucléaire ne vont cesser d’augmenter dans les vingt prochaines années. Si les ressources en uranium sont aujourd’hui plus que suffisantes, il faudra lancer rapidement de nouveaux projets miniers afin d’éviter des perturbations dans l’approvisionnement futur, constate la World Nuclear Association (WNA).

Quatre bombes

D.2021-1
Dans le Haut-Rhin, les policiers ont été prévenus par le centre de formation fréquenté par ce jeune homme souffrant de troubles psychiatriques

Un homme de 26 ans présentant des troubles psychiatriques a été interpellé et mis en examen après la découverte de bombes artisanales contenant de l’uranium à Rouffach (Haut-Rhin), selon des sources concordantes, confirmant une information du Canard enchaîné. Les forces de l’ordre ont été prévenues par un appel provenant du centre de formation où est scolarisé le jeune homme, qui avait montré à ses camarades ses vidéos de préparation d’explosifs.

Uranium King

P.1950-1

Charles Augustus Steen (December 1, 1919 – January 1, 2006) was a geologist who made and lost a fortune after discovering a rich uranium deposit in Utah during the uranium boom of the early 1950s.

Dentures

P.1940-3

Modern dentures are typically made from acrylic plastic, but at least until the 1980s, porcelain was also very commonly used.  In the 1940s, manufacturers began adding uranium to the porcelain powder used to make dentures. The idea was that the fluorescence of the uranium would help mimic the look of real teeth under a variety of natural and artificial light conditions.

The A. C. Gilbert Company’s U-238 Atomic Energy Lab might not have been the first, but it was the most elaborate, “atomic” educational set ever produced for children.

Marché noir

P.2021-1

Une découverte inquiétante. Les forces de l’ordre ont arrêté deux hommes à Bombay, en Inde, qui transportaient plus de 7 kg d’uranium radioactif.

Transuranic

O.2020-4

Abbey Hepner’s Transuranic series includes images of every nuclear site in the Western United States that sends radioactive waste to the Waste Isolation Pilot Plant (WIPP). Waste stored in this facility in southern New Mexico is buried deep in the earth and is intended to rest for 10,000 years. Hepner printed her photographs using uranium salts instead… Lire la suite Transuranic

Untitled_Heart of Glass, 2015 Untitled_Heart of Glass integrates the wit, dark humour and beauty implied in Werner Herzog’s 1976 classic art film Heart of Glass.Set in the early 19th century, Herzog’s narrative engages with the spirit of German Romanticism and a Bohemian community’s search for a lost glass making technique. Its psychological impact draws heavily… Lire la suite Heat of glass

A coalition is fighting a decision by the Environmental Agency to allow radioactive phosphate waste for road building. The EPA said such roads cannot be abandoned because homes might then be built on the radioactive land. Eight environmental and social justice groups along with one construction trade union group filed suit in December in the… Lire la suite Phosphogypse

En 1818, Caspar David Friedrich peint l’un de ses paysages les plus emblématiques : Voyageur devant une mer de nuages. La toile représente un homme vu de dos, qui contemple des monts métallifères. La mine où l’uranium fut identifié pour la toute première fois se trouve à quelques kilomètres de là.

Extra-terrestre

A.2020-4

Pour évaluer l’habitabilité d’une planète, les astronomes se basent essentiellement sur ce qu’ils en connaissent de notre exemple particulier. Ainsi la présence d’eau liquide est évidemment considérée comme un incontournable. Aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Californie à Santa Cruz (États-Unis) suggèrent que l’abondance d’uranium et de thorium — des éléments radioactifs à vie longue — apparaît, pour une planète rocheuse, comme un facteur… Lire la suite Extra-terrestre

Abraham Loeb et Manasvi Lingam ont calculé ainsi qu’une exoplanète rocheuse possédant 1000 fois plus d’isotopes radioactifs que la Terre produirait suffisamment de chaleur pour conserver des océans pendant de longues périodes géologiques. Et qu’une concentration 100 fois plus importante que les conditions terrestres suffirait à liquéfier d’autres solvants comme l’éthane par exemple. Les radiations en… Lire la suite Océan radioactif

Sables

P.2019-6

Dans le sud de l’Inde, dans l’État du Tamil Nadu, le sable de plage recèle des minerais très convoités, comme le grenat, l’ilménite, le rutile, le zircon, le silicate, le leucoxène ou la monazite – un minéral radioactif qui contient de l’uranium et du thorium. Depuis des années, de véritables mafias font la loi dans ce… Lire la suite Sables

Pour une tonne d’uranium enrichi utilisé en réacteur commercial, on se retrouve avec 935 kilos d’uranium, 12 kilos de plutonium, environ 1 kilo de neptunium-237, 800 grammes d’américium et 600 grammes de curium. “Si nous parvenons à casser ces noyaux lourds qui nous ennuient tant dans le combustible usé, leur radiotoxicité va être ramenée de 300.000 ans… Lire la suite Myrrha

NukeBot

A.2018-5

Cylindrical in shape, about 3 feet long and undeterred by radioactive waste, RadPiper is a robot developed by a team of scientists at Carnegie Mellon University’s Robotics Institute to detect traces of nuclear material at a U.S. Department of Energy facility in Piketon, Ohio. It’s part of the CMU Pipe Crawling Activity Measurement System, and the… Lire la suite NukeBot

Arlit

P.2018-1

Au début, Arlit était un campement, puis les gens sont venus sinstaller. Aujourdhui, cest 150 000 habitants, 4 000 mineurs. Areva a créé cette ville, les écoles, les hôpitaux. Mais les habitants ont utilisé largile contaminée pour leurs maisons. Certains quartiers sont à moins de 200 mètres de la mine duranium. Et les tempêtes de sable propagent la radioactivité dans la ville.

Amina Weira, « Niger. À Arlit, les gens boivent de l’eau contaminée par la radioactivité », propos recueillis par Matteo Maillard, Le Monde, 26 février 2018

Oubliée l’abbaye cistercienne espagnole d’Arevalo qui avait inspirée l’ancienne présidente Anne Lauvergeon lorsqu’il avait fallu trouver un nom au groupe nucléaire en 2001. Le directeur général Philippe Knoche l’a annoncé ce mardi. Areva s’appelle désormais Orano, un nom dérivé d’Ouranos, dieu grec du ciel devenu Uranus dans la mythologie romaine et qui donna son identité… Lire la suite Orano

A7

P.2017-4

Arrivé au port du Havre, plus rarement celui de Sète, en provenance de différentes zones d’extraction de par le monde (Australie, Canada, Kazakhstan, Niger…) sous forme d’une pâte jaune nommée Yellow Cake, l’uranium est acheminé en train vers l’usine Areva de Malvési, au nord de Narbonne. Son degré de radioactivité est alors faible. D’autres cargaisons… Lire la suite A7

“Les réserves d’uranium du Gabon ont été exploitées à partir les années 50. Abondante, de bonne qualité, la matière première était extraite, de Boyindzi, à Oklo, de Mikouloungou à Okelobondo. La compagnie des mines d’Uranium de Franceville en a supervisé l’exploitation, en partenariat avec le CEA. Pour bien faire, on déboisa la région, sur des… Lire la suite Zone verte

AREVA conçoit et fabrique des assemblages pour les réacteurs à eau pressurisée depuis plus de 40 ans, soit plus de 140 000 assemblages fournis à 142 réacteurs dans le monde. C’est sur cette large expérience que s’est basé le développement de l’assemblage de nouvelle génération GAIA, la nouvelle référence du combustible REP. GAIA capitalise les… Lire la suite GAIA

Une équipe de l’université de Rutgers (États-Unis) a révélé dans Plos One l’existence de la bactérie Betaproteobacteria. Particularité : elle respire de l’uranium. Plus concrètement, la bactérie réalise un processus de réduction sur les particules d’uranium en cas de contact. Résultat, l’uranium n’est plus dissous dans l’eau et se retrouve sous forme solide. Un intérêt… Lire la suite Centrifugeuse

Mme Krawczyk-Bärsch du Helmholtz de Dresden-Rossendorf (HZDR) a simulé, avec l’aide de collègues, le cas d’un fût présentant une fuite et duquel s’échappe de l’uranium. Les chercheurs ont placé dans une cellule de flux un échantillon de biofilm prélevé dans le tunnel du  laboratoire souterrain finlandais d’Onkalo . Ils ont ensuite laissé de l’eau s’écouler… Lire la suite Biofilms

Radium 223

P.2014-2

Le radium 223 est un isotope du radium à demi-vie courte (11 jours) émetteur de particules alpha. Il était historiquement appelé actinium X en raison de sa présence dans la chaîne de désintégration de l’uranium 235, aussi appelée série de l’actinium. Sous forme de dichlorure, il est utilisé comme médicament anticancéreux sous le nom de marque Xofigo dans certains cas de métastases osseuses. En… Lire la suite Radium 223

Ureka

P.2013-5

Parvenu dans le musée, le visiteur se voit remettre une carte électronique dont il usera pour lancer les différents outils pédagogiques interactifs. Avant cela, un film en 3D diffusé dans un vaste auditorium revient sur les grandes dates de l’histoire du nucléaire, depuis le Big Bang jusqu’à la découverte des rayons X par Wilhelm Röntgen… Lire la suite Ureka

Ken et Julia Yonetani, Crystal Palace : The Great Exhibition of the Works of Industry of All Nuclear Nations (Etats-Unis, France, Belgique, Royaume-Uni, CHine, Ukraine, Suède), support métallique d’anciens lustres, ouraline, lumière UV, dimensions variables, 2012-2013 Cette œuvre a été conçue en réaction à la catastrophe nucléaire de Fukushima qui est survenue au Japon en… Lire la suite Lustre

Chercheur IRSN : Un cœur qui fusionne, cest quelque chose… Il faut imaginer de la lavedonc cestcest quelque chose dont on connaît la composition vaguement, cest du combustible, donc de luranium, il y a du fer, il y a euhlacier en fusion de la cuveeuhdonc vous avez plein decest un mélange dedeune centaine de corps différents… On fait des essais qui approchent le comportement, mais on ne saura jamais

Francis Chateauraynaud, « Pour une histoire politique du corium », Le sens de l’irréversible, troisième partie

Natanz

D.2010-1

Le portail du couvent de derviches est une polyphonie de bleu et de turquoise. Le décor du minaret de la mosquée de Natanz alterne briques et céramiques. En 2002, Alireza Jafarzadeh révèle l’existence d’une installation nucléaire où des centrifugeuses enrichissent de l’uranium.  En 2010, Stuxnet, un virus conçu par des hackers non identifiés, parvient à causer des dégâts irréversibles sur ses installations.

Sébastien Wesolowski, « Comment le virus Stuxnet a détruit les installations nucléaires iraniennes », Vice, 26 octobre 2020

Les données de la sonde japonaise Kaguya, qui s’est écrasée sur la Lune le 10 juin, ont permis aux scientifiques de la mission de détecter pour la première fois de l’uranium sur notre satellite. La carte minéralogique en cours d’élaboration, qui se veut la plus détaillée possible, montre aussi la présence de thorium, potassium, oxygène,… Lire la suite SELENE

D’une façon générale, l’homme peut être exposé à des rayonnements ionisants à partir d’une source se trouvant à l’extérieur de son organisme : on parle alors d’exposition externe. Il peut aussi être exposé à partir d’une source ayant pénétré à l’intérieur de son organisme : on parle alors d’exposition interne. Le devenir biologique de l’uranium… Lire la suite Reins

Desulforudis audaxviator est une bactérie découverte dans une mine d’or d’Afrique du Sud. Son nom est inspiré du roman de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre. On pense qu’elle aurait vécu pendant des millions d’années, seule, dans l’obscurité de ces eaux profondes. Cette bactérie tire son énergie des émanations radioactives de l’uranium présent dans la mine. Elle donne une idée de la façon dont la vie pourrait naître et se développer ailleurs dans le cosmos.

Markab Algedi, The Mind Unleashed, 26 mars 2018

Microbacterium

M.2008-1

Tout commence en 2008, lorsque des chercheurs prélèvent des échantillons de sols contaminés dans la zone dexclusion de Tchernobyl. « Le sol est un fantastique réservoir de bactéries », raconte Virginie Chapon. Les chercheurs rapportent dans leurs tubes à essai une bactérie, baptisée Microbacterium sp.A9, qui a le don « davaler » luranium.

https://www.cea.fr/drf/Pages/Actualites/En-direct-des-labos/2015/A-Tchernobyl,-une-bacterie-mangeuse-duranium.aspx

 

Cosmos

A.1996-2

Actuellement (en 1996) 54 satellites équipés de générateurs électronucléaires, en majorité des satellites russes de la série “Kosmos” (avec comme carburant l’uranium 235), mais aussi quelques satellites nord-américains (utilisant le plutonium 238) plane au-dessus de nos têtes (soit au total 1,45 tonne d’uranium). https://www.dissident-media.org/infonucleaire/chute_cosmos.html  

Le 24 novembre 1993, alors qu’il est encore Directeur général du CERN, le physicien des particules Carlo Rubbia crée un précédent extraordinaire bousculant toutes les traditions scientifiques : Usant du prestige de son prix Nobel il s’adresse directement à la presse et au grand public pour annoncer que lui — tout seul — aurait trouvé… Lire la suite Rubbiatron

C’est d’une autre inspiration que relève l’Aladin écrit par Ernst Jünger. Le Problème d’Aladin est l’avant-dernier roman de l’écrivain. L’histoire est celle d’un personnage, Friedrich Bahro, issu de l’aristocratie silésienne (région de Pologne). À un moment de sa vie, il se trouve totalement démuni. Après diverses tentatives pour s’en sortir, il se résout à aller voir son oncle… Lire la suite Aladin

Church Rock

P.1979-1

Au début de l’été 1979, Larry King, géomètre souterrain à la mine duranium Church Rock, au Nouveau-Mexique, remarque quelque chose dinhabituel sur le versant sud du bassin de déchets radioactifs. Le matin du 16 juillet 1979, vers 5 h 30, la paroi cède, laissant s’échapper 1 100 tonnes de déchets duranium et 94 millions de gallons deau radioactive dans le Rio Puerco et sur les terres navajos. Les moutons sont tués, les récoltes ravagées.

Samuel Gilbert, « Church Rock, le désastre nucléaire américain qui empoisonne toujours les terres navajos », Vice, 12 septembre 2019

 

Cosmos 954

P.1978-1

À 4 h 55, un objet incandescent rouge vif traverse le ciel obscur. Cosmos 954, un satellite de surveillance soviétique équipé dun petit réacteur nucléaire brille au moment de son entrée dans latmosphère terrestre. Il brûle et se désintègre. Deux cent vingt personnes ratissent la toundra arctique, à la recherche du plus petit fragment du satellite. Seul 0,1 % de la source d’énergie atomique sera récupérée.

https://www.dissident-media.org/infonucleaire/chute_cosmos.html

Voyager 2

O.1977-1

Chargée d’un générateur thermoélectrique à radioisotope fonctionnant plutonium 238, lui-même dérivé de l’Uranium 235 ou 238, la sonde Voyager 2, quitte la terre le 20 août 1977. Elle a pu être dirigée vers Uranus puis Neptune en utilisant l’assistance gravitationnelle lors des survols de Saturne en 1981 et d’Uranus en 1986. En raison de la… Lire la suite Voyager 2

Pen Duick VI est un ketch en aluminium de 22 mètres commandé en 1973 par Éric Tabarly et dessiné par André Mauric. Dernier de la série des Pen Duick, il a remporté la Transat anglaise en solitaire de 1976 (OSTAR) aux mains de Tabarly. Construit en aluminium par l’arsenal de Brest, Pen Duick VI est à la fois léger et très robuste. Il dispose… Lire la suite Pen Duick VI

En 1972, des scientifiques français ont mis en évidence l’existence de réacteurs nucléaires naturels datant d’environ 2 milliards d’années à Oklo au Gabon. Des analyses de routine sur un échantillon provenant de la mine d’uranium d’Oklo mirent en évidence un déficit anormal en isotope 235 : alors que la proportion naturelle de cet isotope est… Lire la suite Onklo

Les tout premiers Boeing 747 avaient environ 300 kg d’uranium appauvri placés dans les nacelles des moteurs. Cela servait de lest pour avancer le centre de gravité de l’aile par rapport à son axe de torsion (et réduire ainsi la vibration de torsion). Cette solution cause de nombreuses craintes lorsque certains de ces appareils furent accidentés, comme le… Lire la suite Lest

The Reed College Reactor Facility has been used for research and educational projects in the Portland area since its establishment in 1968. These programs have been an important part of the educational picture of the region. The Reed College Reactor is a TRIGA Mark I reactor at the bottom of a 25-foot-deep tank. It uses… Lire la suite REED

S’il me prenait d’analyser au compteur Geiger le sol de ce champ de coton où Billy Reeves et moi-même nous tenons, il y a fort à parier qu’il ne détecterait rien d’anormal. La terre est remarquablement efficace lorsqu’il s’agit d’absorber les radiations. Cela n’enlève rien au fait qu’à 60 mètres sous nos pieds repose le noyau… Lire la suite Coton

Beginning in April 2018, and continuing through the summer, the first loads of an estimated 1.2 million cubic metres of historic low-level radioactive waste will be removed from three locations in Port Hope, Ontario, and transported to an engineered above-ground mound being constructed at a long-term waste management facility built near Hwy. 401. The $1.28-billion… Lire la suite Eldorado Nuclear

C’est un petit village a priori sans histoires de l’est du Kirghizistan. Kadji Saï, proche du lac Issyk-Koul, attire de nombreux touristes étrangers durant l’été. Pourtant, ses environs ne sont pas sans danger. De fait, Kadji Saï a été un lieu d’extraction d’uranium entre les années 1950 et 1991. Les déchets radioactifs de cette activité… Lire la suite Kadji-Saï

Le projet étant secret, les employés de l’usine ignoraient ce qu’ils faisaient exactement: «Mes parents, qui travaillaient à l’usine, ne savaient pas exactement ce qui y était fabriqué. Mais tous savaient que c’était quelque chose de dangereux», se souvient Alla Vetoshkina, une habitante de Sillamäe. Le lac situé à proximité, dans les eaux duquel les déchets… Lire la suite Sillamäe

Maïlouou-Souou (Майлуусуу kirghize), ou Maïlou-Sou, est une ville minière de la province de Djalalabad dans le sud du Kirghizistan fondée en 1946. Maïlou-Sou était classée “ville secrète” sous le nom de code “Boîte aux lettres 200” par l’Union soviétique, car elle avait été créé pour l’exploitation de mines d’uranium soviétiques au sein du Combinat minier et chimique de Zapadnyi. La ville a subi des moments… Lire la suite Mailouou-Souou

Monkey Mountain

P.1945-2

Le site est baptisé « Monkey Mountain » [montagne aux Singes] après quun train transportant un cirque a déraillé à proximité. Des singes sen échappent et élisent domicile sur une colline boisée pendant plusieurs années. Depuis 1945, le site sert de décharge pour les résidus des activités de raffinage de luranium.

https://www.cca.qc.ca/fr/articles/issues/19/notre-client-la-planete/40788/regards-sur-lontario-nucleaire

K-25

P.1944-1

150 000 m2, 2 760 000 m3, 25 000 ouvriers, lusine K-25 était le plus grand bâtiment du monde à l’époque de sa construction. Il abrita la première usine de diffusion gazeuse pour lenrichissement de luranium, élément clé du programme national darmement nucléaire.

https://en.wikipedia.org/wiki/K-25

Calutron

D.1943-1

14 700 tonnes d’argent prélevées dans les coffres du gouvernement américain ont été nécessaires pour fabriquer les énormes bobines électromagnétiques de l’usine de séparation isotopique d’Oak Ridge. Les employés travaillent sans le savoir à la production de l’uranium des premières bombes atomiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calutron

Haigerloch

P.1942-1

C’est un cube métallique à la surface irrégulière. Il ne mesure que 5 cm de côté mais pèse plus de 2 kg. Il est accompagné d’une note: “Pris du réacteur que Hitler a essayé de construire. Cadeau de Ninninger.” L’analyse du cube montre qu’il s’agit d’uranium naturel. Il porte des encoches compatibles avec le dispositif… Lire la suite Haigerloch

      Uranium mining in Asia started during World War II in Tabošar, the present-day Istiklol in the north of Tajikistan. According to a decree by Soviet leadership in 1942, four tonnes of uranium were supposed to be produced in just a few months, to supply the raw material for the first Soviet nuclear… Lire la suite Taboshar

Dix-huit mille personnes vivent dans la ville pittoresque de Port Hope sur la rive nord du lac Ontario, à une heure de route de Toronto. L’endroit accueille l’une des plus anciennes et importantes centrales de traitement chimique de l’uranium de la planète, située à proximité du secteur commercial du centre-ville. À l’arrière-plan de cette image… Lire la suite Port Hope

Becquerel

O.1896-1

Henri Becquerel a 43 ans. Un homme doux et modeste. Son grand-père s’était pris de passion pour la phosphorescence lors dun voyage à Venise, en découvrant la lagune éclairée par des algues luminescentes. Il avait élevé des vers luisants et collectionné des minéraux fluorescents, dont des cristaux d’uranium. Son père, passionné par la photographie, est le premier à mettre en évidence la partie ultraviolette du spectre solaire. Henri identifie le rayonnement radioactif en disposant des sels duranium sur une plaque photosensible, marquée, sans avoir vu le jour.

https://journals.openedition.org/bibnum/848

En 1841, Eugène-Melchior Péligot, président de la société française de photographie, la poudre noire identifiée par Martin Klaproth sous le nom d’uranit n’était pas pure, mais que l’urane, UO2, était composé de deux atomes d’oxygène et d’un de métal qu’il isola par réduction du tétrachlorure d’uranium par le potassium et le nomma uranium.

Uranit

O.1789-1

Le 13 mars 1781, le musicien et astronome William Herschel observe une planète inconnue des Anciens qu’il nomme Uranus — dieu du ciel détruisant tout ce qu’il engendre. Le 24 septembre 1789, Martin Klaproth découvre un métal qu’il nomme « urane » en référence à la planète. Le 20 août 1977, chargée d’une batterie au plutonium, dérivé de l’uranium, la sonde spatiale Voyager 2 part explorer la planète Uranus.

https://www.societechimiquedefrance.fr/Uranium.html

Joachimsthal

P.1898-1

En 1898, les époux Curie font venir de la mine de Joachimsthal dix tonnes de déchets de lessivage obtenus après la fabrication des couleurs d’urane. Ils en extraient le radium et le polonium. En 1938, la Tchécoslovaquie est annexée par l’Allemagne nazie. L’usine de pigments est démolie. En 1945, l’Union soviétique s’arroge le droit d’exploiter la mine jusqu’à sa fermeture. Des dizaines de milliers de prisonniers sont enrôlés. À la fin des années 1990, on décontamine le site et l’on redessine les paysages marqués par de gigantesques terrils.

https://magazine.cim.org/en/in-search/minings-bohemian-boomtown

Selon certaines théories, l’uranium contenu dans le Terre aurait été produit par une ou plusieurs explosions d’étoiles. Suivant d’autres, l’uranium aurait été créé par la fusion de deux étoiles à neutron. L’intensité des forces gravitationnelles qui résulte du rapprochement de deux corps aussi denses provoque une violente fusion, des ondes gravitationnelles et produit d’énormes quantités… Lire la suite Origine