Taboshar

P.1944-5

Perspective view of a mine at Taboshar, Tajikistan, from 1944. Taboshar was one of the few early sources of Soviet uranium, known since the 1920s and mined extensively for uranium since 1945. The acquisition of raw uranium was the key setter of the timetable of the Soviet bomb program. They had very few known sources of the ore at the end of World War II, and the United States and the United Kingdom had worked behind the scenes to attempt secure a monopoly on all other known world supplies. General Groves thought their access to uranium was so bad that it would take the Soviets 20 years to get a bomb — but it turned out that uranium is more plentiful than he realized, and concentrations that wouldn’t be economic to mine for the United States turned out to be just fine for Soviet slave labor.

Zircon

A.2018-4

Le zircon est formé à partir de magma acides, il est donc présent dans les roches magmatiques riches en feldspaths comme ici le granite. ors de leur cristallisation au sein des magmas, les cristaux de zircons incorporent, entre autres éléments chimiques, une petite proportion d’uranium (radioactif). La désintégration radioactive de l’uranium est à l’origine d’auréoles… Lire la suite Zircon

Radiochronologie

A.1950-1

En 1950, l’âge de la Terre est estimé à 3,5 Ga environ et l’âge de l’Univers à 4 Ga. La spectrométrie de masse, dont le principe a été découvert en 1912 par J. J. Thompson, a beaucoup évolué pour les besoins de la physique nucléaire et dans le cadre du projet Manhattan ; projet pour lequel Alfred Nier, de 1943 à 1945, a mis au point des instruments permettant de contrôler la production d’uranium enrichi en 235U. Ces développements permettent de fait une détermination plus précise de la composition isotopique des éléments constitutifs des roches. Cependant, le chiffre proposé par Kelvin ne sera révisé qu’après la Deuxième Guerre Mondiale !

Gavdos

A.1986-1

Après la catastrophe de Tchernobyl et la fin de l’Union Soviétique, une petite équipe de scientifiques russes trouve refuge sur la minuscule île grecque de Gavdos. Cette communauté singulière, menée par un survivant du désastre, le physicien nucléaire Andrei, prône le retour à la nature, le partage des connaissances et l’immortalité comme mode de vie. Ils y créent une école ésotérique qui se revendique de la pensée du philosophe grec Pythagore et qui explore les étapes de l’évolution de l’humanité jusqu’au prochain niveau : l’immortalité. Lorsqu’ils révèlent leur projet à la communauté locale et à l’Église, les choses se gâtent…

https://www.lelieuunique.com/evenement/the-immortals-at-the-southern-point-of-europe-de-yiorgos-moustakis/

Membre de la Flight Test Historical Foundation, du Nevada Test Site Historical Foundation, du Musée National Atomique, Peter Merlin passe une grande partie de son temps à explorer le sud-ouest des États-Unis à la recherche de villes fantômes, de mines, de grottes, de ruines préhistoriques et d’art rupestre, de sites d’essais nucléaires, de silos de missiles abandonnés, de fossiles et de caractéristiques naturelles intéressantes. Merlin donne occasionnellement des conférences sur l’histoire de l’aérospatiale, l’archéologie préhistorique et l’histoire des essais nucléaires.

La piscine Pierre et Marie Curie de Mulhouse se situe au cœur de la ville, en face de la mairie. Ouverte du lundi au samedi, la piscine couverte dispose deux bassins de natation et des bains romains. Ce lieu allie les bienfaits de la nage et la détente. Diverses activités aquatiques sont programmées à la piscine de Mulhouse : des cours de natation, des cours d’aquagym, etc. Des créneaux horaires pour les femmes, pour les hommes et des créneaux mixtes y sont aménagés.

Archives Curie

O.1934-1
Manuscrits, plans, affiches, coupures de presse… Les archives du Musée Curie sont une manne pour celui qui s’intéresse à l’histoire du XXe siècle. Prenez rendez-vous pour consulter nos fonds.

Inventaire

P.2013-3

Tous les cinq ans, l’Andra réalise une nouvelle édition de l’Inventaire national des matières et déchets radioactifs. Cette publication est complétée chaque année par un document, les Essentiels, qui présente l’évolution annuelle des stocks de matières et déchets radioactifs produits en France.

Atom bomb rose

M.1953-1

Public Sculpture: Gabriella Hirst, Rosa floribunda « Atom Bomb » (Kordes, 1955), Iris « Cliffs of Dover » (Fry, 1952), engraved brass plaques, park benches, 2021

An English Garden was a public installation in Gunners Park, Essex. It was planted with Rosa floribunda ‘Atom Bomb’ (Kordes, 1953), a rare species of cold-war era garden rose, propagated over recent years from one of the few remaining specimens. The garden was edged by arch of white ‘Cliffs of Dover‘ Iris (Fry, 1952).

http://www.gabriellahirst.com/An-English-Garden

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) est un Établissement public à caractère industriel et commercial (ÉPIC) chargé de la gestion des déchets radioactifs en France. En 2003, l’ANDRA choisit d’inscrire certaines de ses archives sur du papier permanent avec de l’encre résistante, garantissant une préservation d’au moins 300 ans, afin de se conformer au décret no 2003-30 du 10 janvier 2003 qui oblige le centre d’enfouissement de déchets radioactifs de la Manche à pérenniser l’information relative aux déchets stockés au-delà de sa fermeture.

http://www.archives.developpement-durable.gouv.fr/agence-nationale-pour-la-gestion-des-dechets-r8976.html

Archives IRSN

P.1945-4

Unique en France, le fonds d’archives en sûreté nucléaire de l’IRSN propose une vision complète en matière d’expertise du suivi des installations nucléaires françaises. Les archives couvrent  également les sujets liés à la radioprotection de l’homme et de l’environnement.

Ces fonds de plus de 14 km linéaires aujourd’hui, répartis sur toutes les implantations de l’Institut, se composent d’une importante typologie de documents scientifiques et techniques, des années 1950 à nos jours.

https://www.irsn.fr/FR/IRSN/archives/Pages/default.aspx#.YZ-21dDMLIU

Niépce

O.1857-1

Abel Niépce de Saint-Victor découvre, entre 1857 et 1861, que certains sels sont capables de voiler les émulsions photographiques, même dans l’obscurité. Ses résultats sont communiqués par Chevreul à l’Académie française des sciences, le . Abel Niépce de Saint-Victor réalise, en 1858, que cet effet anormal est dû aux sels d’uranium. Il s’aperçoit que la « lumière » qui impressionne ses plaques photographiques n’est due, ni à la phosphorescence, ni à la fluorescence, car les sels peuvent voiler les plaques très longtemps après avoir été exposés à la lumière du Soleil.  C’est à Henri Becquerel que va être attribuée la paternité de la découverte, en 1896, de la radioactivité naturelle.

Atomisme

P.1967-1

Né à Abdère au Ve siècle avant JC, inventeur du concept d’Atome, Démocrite apparaît sur une coupure 100 drachmes de la banque nationale de la Grèce moderne, avant l’introduction de l’euro. Fondé en 1959, le seul réacteur nucléaire grec, installé au sein du laboratoire de recherche nucléaire, situé à quelques kilomètres d’Athènes, s’appelle Demokritos. 

Couleuvres

P.001-1

La revue scientifique Science a publié un article particulièrement intéressant le 14 mai dernier. Celui-ci rapporte la découverte d’un dépôt de matériau d’origine lointaine. Selon nos confrères de Futurismdu plutonium interstellaire a été trouvé au fond du Pacifique. Le matériau radioactif a été découvert par une compagnie pétrolière qui l’a ensuite confié aux scientifiques pour qu’il puisse être étudié.

Plutonium

D-200.1

Chaque divinité avait au moins un temple qui lui était exclusivement dédié et les pèlerins s’y rendaient pour déposer des offrandes ou pour faire des sacrifices afin d’en obtenir les bonnes grâces. L’un des rites les plus mystérieux se déroulait dans le Plutonium, le sanctuaire dédié à Pluton, le dieu romain des enfers. Plusieurs textes anciens décrivent ces sanctuaires comme possédant une porte vers les enfers, où des prêtres castrés procédaient à des sacrifices « surnaturels ». Des animaux, de l’oiseau jusqu’au bœuf, mouraient sans cause apparente quand on les amenait devant ces portes, alors que les prêtres restaient debout.

Etabli

A.2009-2

Bettina Samson, L’établi de Becquerel, lettre de son futur 2008
Sculpture, placage de chêne et noyer noir sur bois, plaque électronique gravée et étamée, 116 x 194 x 140 cm

Veillée

O.2012-6

La salle de répétition du Conservatoire de Prypiat, ville évacuée en 1986. Dans un décor délabré, dans une pièce aux portes et fenêtres ouvertes, trône un piano renversé. Quelle est l’histoire de cette scène ?

Neom

A.2020-6

L’Arabie saoudite a probablement des réserves d’uranium suffisantes pour produire du combustible nucléaire pour répondre aux besoins du pays, selon un reportage publié par un journal britannique jeudi. Citant une étude réalisée par des géologues saoudiens et chinois, le Guardian a indiqué que les 90 000 tonnes de minerai d’uranium qui ont été identifiées dans trois dépôts du royaume du Golfe seraient suffisantes pour que l’Arabie saoudite puisse faire avancer son programme nucléaire naissant, notant qu’il en resterait également pour l’exportation.

La réserve la plus prometteuse serait située aux abords de Neom, une ville « intelligente » qui est programmée dans le nord du pays.

Bas-bruit

M.1996-2

De 1971 à 1996, il abritait en effet l’un des deux postes de commande de tir des missiles stratégiques dit du plateau d’Albion, cette vaste zone de 800 kilomètres carrés située à environ 1 000 mètres d’altitude, au-dessus du parking. C’est à 1,5 kilomètre de l’entrée bétonnée et à 500 mètres sous terre que, 24 heures sur 24, deux officiers de tir pouvaient à tout moment tourner les clés activant les têtes nucléaires réparties dans les dix-huit silos enterrés du plateau. Désormais, plus de clés, ni de bombes. Le centre névralgique de la dissuasion française est devenu un laboratoire de recherche assez écléctique où se retrouvent physiciens des particules, hydrologues, géologues, électroniciens, biologistes…

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/10/17/a-rustrel-vaucluse-la-science-presque-sans-bruit_5015174_1650684.html

Reggane

P.1966-3

C’est un des enjeux majeurs de la réconciliation des mémoires entre la France et l’Algérie. Un sujet resté longtemps enterré dans les sables du Sahara : la pollution du Sud algérien par les essais nucléaires français. Plus de cinquante ans après le dernier essai en 1966, Alger vient de créer une agence pour la réhabilitation des sites des anciens essais nucléaires.

Airbus

P.2018-3

L’Autorité pour la sûreté nucléaire a révélé que quatre fioles de peinture contenant du radium 226, une matière extrêmement radioactive, ont été découvertes sur un chantier de démolition d’Airbus à Colomiers.Leur existence a été révélée dans un courrier anonyme adressé à l’avionneur Elles avaient été coulées dans un pilier en béton…

La Dépêche, Publié le  , mis à jour 

Hyperobjets

P.2013-4

Les hyperobjets que sont, par exemple, les matériaux nucléaires, les objets manufacturés qui résistent à la dégradation (le Styrofoam ou les sacs de plastique) (ibid. : 1) ou le réchauffement planétaire (« global warming ») (ibid. : 7), ont en commun de se déployer sur un temps long, d’investir un espace étendu et d’être toujours là.

Whisky

O.1960-1

Comme toutes les matière vivantes, l’orge distillée en whisky a absorbé du carbone : du carbone 12 « ordinaire » et une faible proportion de ses isotopes 13 et 14. C’est l’étude des proportions respectives de carbone 14 et de carbone 12 et 13 qui permet aux archéologues de dater les vieux objets faits de matière organique.  Au fil du temps, le carbone 14 se désintègre selon une loi connue. Donc, plus la proportion de l’isotope 14 est faible, plus l’objet est vieux. Si l’orge qui a été distillée a poussé après les essais nucléaires, ce taux de carbone 14 sera anormalement élevé. Cité par The Telegraph, le directeur du laboratoire d’Oxford Tom Highman parle d’une « signature » spécifique de la deuxième moitié du XXe siècle.

Pitches

M.2020-2

[…] On trouvera ci-dessous une petite série de ces histoires sans avenir, toutes signées Infernus Iohannes. Elles ont pris l’apparence d’un pitch, ce résumé express destiné à accrocher l’attention des journalistes ou des libraires. Nous avons toujours aimé les formes brèves, mais autant dire tout de suite que cette forme-là nous paraît détestable à de nombreux points de vue, et cela d’autant plus qu’elle est pratiquée de façon lamentablement commerciale et totalitaire par les marchands du monde éditorial officiel. Sans pitch racoleur, un roman existe mal ou n’existe pas.

Nous présentons ici des pitches pour rire, des pitches qui ne renvoient qu’à des fantômes d’histoires, d’anecdotes ou d’images post-exotiques condamnées à exister mal ou à ne pas exister.

Antoine Volodine, « Signé Infernus Iohannes », AOC

Héméra

A.2021-2

Nous sommes en 3620, une équipe de scientifiques se réunit dans le but de préserver la « zone bleue » de l’afflux touristique qu’elle suscite – une forêt entièrement bleue, végétaux et animaux compris. Pourtant, quelques siècles plus tôt, des morts et des pathologies inexpliquées étaient apparues parmi les visiteurs. Les autochtones parlent du mythe d’un soleil mort enfoui sous terre. Et si l’on sait maintenant que la Zone est située au-dessus de déchets radioactifs, il reste beaucoup à découvrir. L’enfouissement des déchets nucléaires : c’est en ce moment le sujet du travail d’Aram Kebabdjian, remarqué pour son roman Les Désœuvrés, et de l’artiste Stéfane Perraud. Ils exposent ensemble à partir du 4 juin au Lieu unique à Nantes (Demi-vie, jusqu’au 29 août). Une nouvelle inédite, en prolongement de leur installation Zone bleue.

https://aoc.media/auteur/aram-kebabdjianaoc-media/

Pen Castel

O.1908-1

Le manoir de Pen Castel est une demeure noble située sur la commune du Croisic, dans le département français de la Loire-Atlantique. Acquise par Edmond Lorieux, elle est agrandie en 1876. Le prix Nobel de physique Henri Becquerel, gendre de Lorieux, y meurt en 1908 lors d’un séjour

Manhattan

D.1945-5

Nouveau-Mexique, 1943. D’éminents scientifiques conçoivent l’arme qui réduira en cendres Hiroshima, dans le plus grand secret et la plus grande paranoïa. “Manhattan” décrit avec justesse cette vie en vase clos. Explosif.

L’empire de l’atome se déroule en 12 000 après JC. Dans des temples gardés par des prêtres atomiques, l’uranium, le plutonium et le radium sont des dieux. Clane, issu de la famille régnante, nait après une exposition radioactive accidentelle. Eduqué à l’isolement par un prêtre scientifique, l’enfant est doué de pouvoirs supranormaux. Responsable des victoires martiennes et vénusiennes, il sauve l’empire après une invasion barbare et se tient prêt à protéger le système solaire contre une éventuelle attaque d’au-delà de notre système solaire. Le livre est écrit en 1946.

Scan Pyramid

O.2016-3

Les rayons cosmiques qui frappent l’atmosphère terrestre génèrent des muons, résultant d’une réaction nucléaire entre ces rayons et les atomes de l’atmosphère. Ces flux de muons sont très pénétrants et des millions de ces particules traversent le corps d’une personne, chaque jour. Elle est principalement utilisée en volcanologie mais a également été appliquée en archéologie et notamment pour l’étude de la Pyramide de Khéops.

Saint-Remy

O.1914-2
À Saint-Rémy-lès-Chevreuse (Yvelines), Pierre et Marie Curie venaient pour se détendre, loin du travail. Cette maison, dans laquelle ils ont séjourné entre 1904 et 1906, est en vente depuis quelques semaines pour 790 000 euros.
Par Jeanne Cassard
Le 9 mai 2021 à 15h49

Terminus Radieux

M.2014-1

Des siècles après la fin de l’Homme rouge, dans une Sibérie rendue inhabitable par les accidents nucléaires, des morts-vivants, des princesses et des corbeaux s’obstinent à poursuivre le rêve soviétique.

Teenage Caveman

D.1958-1

Teenage Caveman (1958) de Roger Corman relate un monde de préhistoire fait de coutumes ancestrales et de lois immuables. Un adolescent rebelle s’efforce de les transgresser et de surmonter l’interdit majeur de cette petite société, en franchissant une rivière pour accéder à l’autre rive, où se tient le « monstre qui donne la mort », comme disent les protagonistes, soigneusement gominés. On découvre après la mort du monstre en plastique que la société préhistorique est en réalité une société postapocalyptique, dont les occupants sont les derniers survivants d’un holocauste nucléaire ; le monstre errant avec sa combinaison carbonisée donne la mort car il irradie tous ceux qui le touchent.

Empyreume

M.10410-2

Johann C. Dippel aurait disséqué des centaines d’animaux, exhumé des cadavres , tenté de faire migrer une âme d’un corps à l’autre.Une légende tenace fait de lui l’inspiration du Frankenstein de Mary Shelley. L’huile qui porte son nom (Oleum empyreumaticum) est une décoction d’os, de graisse, de sang, de corne, de peau et de poils de bêtes bouillis. Avec elle, l’alchimiste pense avoir mis à jour l’élixir de longue vie. En 1706, à Berlin, quelques grammes de cette huile revigorante furent incorporés à une préparation de laque rouge, donnant vie au bleu de Prusse. En 1963, le médecin et pharmacologue croate Vladimir Nigrovic découvrit que le bleu de Prusse favorisait l’élimination du césium radioactif chez les rats. On s’en sert depuis pour traiter hommes et bêtes en cas d’accident nucléaire.

Branche de bois de hêtre, argilite, vertèbres humaines, nanoparticule d’or sur silice, bleu de Prusse, bleu de cobalt, rouge de mercure. Dimension variable.

 

« Ce n’est peut-être pas anodin qu’après le trauma de la guerre et les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, l’un des mouvements les plus importants à avoir émergé au Japon ait cherché à faire table rase du passé et recommencer, affirme Ralph Taylor, directeur du département d’art contemporain de Bonhams qui organise une vente aux enchères où des toiles de… Lire la suite Table rase

160 MA

P.2030-1

À Bure, dans le nord-est de la France, quelque 1,5 kilomètre de galeries ont été creusées au cœur dune couche dargile grise, épaisse de 120 mètres, pour éprouver son étanchéité. Cette couche de roche sest déposée il y a environ 160 millions dannées, dans un climat plus chaud quaujourdhui, à partir de sédiments déposés au fond dune mer, qui recouvrait la région pendant la période jurassique. Il est conçu pour le stockage des déchets hautement radioactifs, à durée de vie longue (100 000 ans), produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles. Le projet reste en attente dautorisation.

Fabrice Nodé-Langlois, « Déchets nucléaires : l’argile à l’épreuve », Le Figaro, 3 February 2013

Boucle vidéo, descenderie Bure, Meuse, Laboratoire Cigéo, 500 mètres sous terre, crédit : Andra, 2021

 

 

En 1818, Caspar David Friedrich peint l’un de ses paysages les plus emblématiques : Voyageur devant une mer de nuages. La toile représente un homme vu de dos, qui contemple des monts métallifères. La mine où l’uranium fut identifié pour la toute première fois se trouve à quelques kilomètres de là.

Autoroute

P.2020-8

Armé d’un smartphone équipé d’un dosimètre au bout d’une perche à selfie, l’activiste Andreï Ojarovski fait la chasse aux rayons gamma. L’appareil se met à biper, les chiffres augmentent, passent au jaune puis au rouge. Ce terrain boisé de la ville de Moscou jouxte une plate-forme de train très fréquentée. Il est situé à moins de 200 m de grands immeubles d’habitation. Depuis des semaines, des riverains et des militants se mobilisent contre le projet de construction d’une autoroute à huit voies sur cette colline, où ont été enterrés des déchets nucléaires soviétiques jusque dans les années 1970.

AFP, 9 mars 2020

Pushing the heavy metal door left ajar, I entered the subterranean nuclear bunker through a grey, dimly lit tunnel progressively unravelling the labyrinthine-buried circuitry of the interior structure. Outside, in the humid landscape of central Sweden, shreds of fog attached themselves to the canopy of pine trees. (…) It took a few hours of walking… Lire la suite BetaBunker

Hibernatus

P.2019-2

Des scientifiques cherchent dans les glaciers de lArctique, en Islande, dans les Alpes, le Caucase, lAntarctique et louest du Canada. Les carottes de forage présentent un pic à la date de Tchernobyl, et une pointe en 1963, intense période dessais nucléaires. Avec la fonte des glaces, ces éléments vont être à nouveau libérés.

https://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Des-residus-radioactifs-emprisonnes-dans-les-glaciers-1617720

Le 20 juin 2018, les installations de Telsite 2 ont été inaugurées sur l’atoll de Moruroa par les autorités civiles et militaires de Polynésie française, au terme d’un chantier de modernisation commencé en 2015 et représentant un budget dépassant les 100 millions d’euros. Telsite 2 est le successeur du système qui surveille en permanence et depuis déjà depuis… Lire la suite Telsite

La région minière des Monts métallifères (Erzgebirge/Krušnohoři), commune à l’Allemagne et à la République tchèque, revêt un caractère exceptionnel. Exploitée depuis plus de 800 ans pour ses minerais polymétalliques (argent, cuivre, cobalt, nickel, plomb, etc.), elle a été la première à ouvrir un site d’extraction de l’uranium. Cette production a été utilisée localement avec, en… Lire la suite Unesco

Souvenir

D.2017-1

Alors que le Japon a fêté le funeste anniversaire des bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki d’août 1945, une mauvaise nouvelle peut en cacher une autre. Un objet oblong de 85 cm de long pour 15 cm de diamètre, suspecté d’être une bombe, a ainsi été découvert le 10 août 2017 dans l’enceinte de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima Daiichi, a indiqué Tepco.

Depuis le 26 mai, le Centre de stockage de la Manche présente une nouvelle exposition « Les archives du futur » Une autre vision du stockage des déchets radioactifs dans le monde. Elle est réalisée par Cécile Massart, artiste belge ayant réalisé différents reportages photographiques des Centres de stockage de l’Aube et de la Manche.… Lire la suite Archives du futur

Nickey nuke

A.2016-1

« Les gens viennent de partout pour visiter le musée WIPP », construit en 2016, explique le rapport. Sa mascotte, Nickey Nuke, est le héros de livres pour enfants, de pièces de théâtre et de films danimation une sorte de Mickey Mouse de l’ère nucléaire. « Longtemps après que le métal s’est désintégré et le granite usé, les légendes de Nickey Nuke seront dans lesprit des gens, peut-on lire. Aucune intrusion accidentelle ne sera possible. » 

Cara Giaimo, « 1990s Doomsday Planners Worried About Feminists Breaching Nuclear Waste Sites », Slate, December 16, 2016.

Michel Schweizer, qui se décrit modestement comme un « organisateur d’évènement », dirige des expériences scéniques ludiques qui relèvent souvent de l’improvisation. Ce chorégraphe de 58 ans aime s’aventurer dans des endroits inattendus et créer des rencontres insolites, où sont régulièrement convoqués des non-professionnels du spectacle vivant. Primitifs, qu’il créé en 2015 pour le Festival… Lire la suite Primitifs

« Le projet auquel je travaille serait une grande esplanade (vue d’avion), une place. Ses dimensions seraient étudiées par rapport à sa situation, son exploitation, son environnement, sachant que celui-ci se modifiera. Cette esplanade serait surélevée avec un accès pédestre par des escaliers ou une pente transversale sur les côtés. Des dalles formeraient un graphisme qui… Lire la suite L’esplanade

C’est une exposition dont les œuvres ne sont pas en place ; elles ne peuvent pas ou ne peuvent plus l’être, parce qu’elles ont été irradiées. Jusqu’à l’accident nucléaire de Fukushima, le 11 mars 2011, elles étaient présentées au musée d’Histoire et de Folklore de la ville de Futaba, située à quatre kilomètres de la… Lire la suite Empaillé

Mauthausen

D.2014-4

Un réalisateur autrichien pense avoir découvert une gigantesque infrastructure pour la construction d’armes secrètes nazis dans un complexe souterrain près du camps de concentration de Mauthausen en Autriche, où des milliers de juifs ont été tués.  » Le complexe souterrain était relié à l’usine B8 Bergristall, où les allemands ont produit le premier avion de… Lire la suite Mauthausen

L’artiste suisse Julian Charrière a photographié le polygone nucléaire de Semipalatinsk au Kazakhstan où avaient lieu une grosse partie des essais nucléaires soviétiques pour photographier les ruines des installations sur du film noir et blanc avec un appareil moyen format argentique. Il a ensuite réalisé une double-exposition en irradiant les films avec des radiations nucléaires pour visualiser les vestiges… Lire la suite Julian Charrière

Sis dans le cratère d’un volcan, le lac Alchichica est le plus profond du Mexique. ll est rempli de Stromatholite – formations calcaires d’origine biogéniques, dont certaines sont les plus vielles traces de vie sur terre (3 milliards d’années). C’est à l’intérieur de ces « choux fleurs » de calcaire qu’a été découvert Gloeomargarita lithophora : une… Lire la suite Séquestration

NADAV KANDER traveled to the steppes of Kazakhstan four years ago to see the “closed cities” of the Soviet nuclear testing area, a network of cities all but invisible to outsiders until the arrival of Google Earth. The photographer ventured first to the town of Kurchatov — named for the physicist who developed the USSR’s… Lire la suite Nadav Kander

À Grenoble, et surtout à Saclay, la France dispose de synchrotrons [2] utilisés à des fins de compréhension des matériaux historiques. Sur le plateau de Saclay, le synchrotron national Soleil (source optimisée de lumière d’énergie intermédiaire du Lure) abrite ainsi depuis 2010 une plateforme de recherche, appelée IPANEMA, unique au monde, spécialement dédiée aux thématiques du patrimoine et de la culture. IPANEMA travaille spécifiquement sur les volets des… Lire la suite Stradivarius

Natanz

D.2010-1

Le portail du couvent de derviches est une polyphonie de bleu et de turquoise. Le décor du minaret de la mosquée de Natanz alterne briques et céramiques. En 2002, Alireza Jafarzadeh révèle l’existence d’une installation nucléaire où des centrifugeuses enrichissent de l’uranium.  En 2010, Stuxnet, un virus conçu par des hackers non identifiés, parvient à causer des dégâts irréversibles sur ses installations.

Sébastien Wesolowski, « Comment le virus Stuxnet a détruit les installations nucléaires iraniennes », Vice, 26 octobre 2020

Gammammouth

D.2009-1

LAtelier régional de conservation (ARC) Nucléart a reçu « Khroma », un bébé mammouth âgé de plus de 50 000 ans, découvert dans le permafrost sibérien en 2009. Il a été traité par irradiation gamma durant 50 heures (environ 5 000 fois la dose létale pour lhomme) pour éliminer les micro-organismes présents sous forme fossile. Une étape indispensable avant son étude et son exposition dans une vitrine réfrigérée du musée Crozatier du Puy-en-Velay.

https://www.sfen.org/rgn/nucleaire-met-service-patrimoine

 

Réacteur B

M.2008.2

Le réacteur B du site de Hanford, près de Richland, dans l’État de Washington, a converti le minerai d’uranium naturel en plutonium. Cest un élément clé du programme de développement d’armes nucléaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Il est classé monument historique le 19 août 2008. Il peut être visité sur réservation préalable.

 

Desulforudis audaxviator est une bactérie découverte dans une mine d’or d’Afrique du Sud. Son nom est inspiré du roman de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre. On pense qu’elle aurait vécu pendant des millions d’années, seule, dans l’obscurité de ces eaux profondes. Cette bactérie tire son énergie des émanations radioactives de l’uranium présent dans la mine. Elle donne une idée de la façon dont la vie pourrait naître et se développer ailleurs dans le cosmos.

Markab Algedi, The Mind Unleashed, 26 mars 2018

Vinča

D.2007.1

Les traces dune civilisation vieille de 6 500 ans ont été découvertes au début du XXe siècle à Vinča, en Serbie. Le 15 octobre 1958, grave incident à linstitut de recherche de Vinča. Cœur du réacteur intact, six personnes irradiées, greffe de la moelle osseuse à linstitut Curie. On exhume des tablettes dargile gravées de signes suggérant lexistence dune protoécriture. En 2007, Toby D. Griffin imagine avoir déchiffré la plus vieille écriture au monde.

Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, Éléments de sûreté nucléaire, p. 68

 

Plutonium

P.2004-1

À Hanford, en 2004, dans l’État de Washington, une équipe découvre un coffre enfoui dans une tranchée. Il recèle une bouteille de verre contenant un peu de vase blanche. Il sagit dune forme de plutonium : une relique datant de 1944, les grands débuts du programme darmement nucléaire américain avec une demi-vie de 24 100 ans.

Juliet Lapidos, « Garantir la sécurité nucléaire pour l’éternité », Slate, 7 décembre 2009

Atomic bombs on planet earth, un film de Peter Greenaway, Royaume-Uni, Pays-Bas | 2011 | 13 minutes

Étonnamment, il y a eu 2 201 bombes atomiques larguées sur la planète de 1945 à 1989. Un nombre étonnant de bombes atomiques impliquant d’énormes ravages environnementaux. Le film de Peter Greenaway montre des preuves de chaque explosion documentée : le pays responsable, la date, le lieu, la force et la hauteur au niveau de la terre ou de la mer, et ce, dans une accumulation incessante de destructions à la fois grandiose et redoutable.

http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/51440_1

Dans un futur lointain, après que les feux nucléaires ont ravagé le monde – le Grand Boum –, ce qui reste des hommes est revenu à l’âge de fer, leur survie sans cesse mise en péril par des chiens mangeurs d’homme et des clans rivaux. La gnorance, la preuh et les superstitions ont pris le pouvoir. La langue n’est désormais… Lire la suite Grand boum

La chasse au mercure rouge dure depuis des siècles. On prête à cette substance la réputation de pouvoir contribuer à la confection de bombes à neutrons de très petite taille, aussi dangereuses que des bombes nucléaires. Elle serait capable de diffuser des nuages toxiques et détraquer les radars… À en croire la BBC, de nombreux… Lire la suite Mercure rouge

Lors de fouilles sur les sites de Mohenjo-daro (Colline des Morts) et de Harappa, les deux villes principales de la civilisation de la vallée de l’Indus, on découvrit des squelettes affalés dans les rues, âgés de plusieurs milliers d’années. L’archéologue russe A. Gorbovsky a évoqué le niveau d’irradiation présenté par ces squelettes. Parmi les plus radioactifs jamais trouvés. On trouva également des milliers d’objets fondus — baptisés « pierres noires » —, des fragments de récipients en terre soudés par une chaleur extrême. Certains y virent la preuve que cette civilisation, l’une des plus vieilles au monde, aurait été détruite par des explosions atomiques.

David Hatcher Childress, Technology of the Gods: The Incredible Sciences of the Ancients, 1999

Le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Redoutable est le premier sous-marin de ce type construit par la France. Il fait partie d’une classe de sous-marins qui comprenait 6 navires. Propulsé par un réacteur nucléaire à eau pressurisée, il emportait 16 missiles à tête nucléaire de type M20 et était armé par un équipage de 135 personnes. Sa construction a débuté en 1964 et il est… Lire la suite Redoutable

Astronomie gamma

O.1958-1

L’astronomie gamma est le domaine de l’observation astronomique centrée sur le spectre électromagnétique des rayons gamma. Ces derniers englobent les photons émis à des énergies supérieures à 511 keV, et constituent la plus grande forme d’énergie lumineuse observable dans l’univers. Les rayons gamma sont les témoins directs de tous les événements extrêmes ponctuant la vie du cosmos. Au cours de ces phénomènes, la… Lire la suite Astronomie gamma

Within the atome, is the promise of a new age in within we will have a complete control over our environnement, with new structural material, from wich spotless, airy building may be spun, and with the availibility of tremendous supplies of heat, power and radioactivity, we may build germ-free, air-conditionned cities, even in the forbiden… Lire la suite Atomic revolution

Tissus

O.1950-2

Oziorsk, une ville russe située au cœur de l’Oural, dissimule les reliques d’une expérience secrète de grande ampleur. A partir des années 1950 et jusqu’à la fin de la guerre froide, près de 250 000 animaux y ont été exposés à des radiations. Certains ont été bombardés de rayonnements a, b et g, d’autres ont été… Lire la suite Tissus

Libby

A.1949-4

Diplômé en chimie, Williard Frank Libby prend. Il mit au point d’une technique d’enrichissement de l’uranium 235, qui servit à la fabrication de la bombe atomique lancée sur Hiroshima. En mai 1947, il publie un article dans la revue Science où il décrit la méthode de datation à l’aide du radioisotope de carbone 14. Deux ans plus tard, il supervise la première datation grâce à cette méthode de deux échantillons de bois venus de tombes égyptiennes dont l’âge, bien établi par les archéologues, est d’environ 4 600 ans. En 1960, il reçoit le prix Nobel.

https://www.futura-sciences.com/sciences/personnalites/physique-willard-frank-libby-1104/

Haigerloch

P.1942-1

C’est un cube métallique à la surface irrégulière. Il ne mesure que 5 cm de côté mais pèse plus de 2 kg. Il est accompagné d’une note: “Pris du réacteur que Hitler a essayé de construire. Cadeau de Ninninger.” L’analyse du cube montre qu’il s’agit d’uranium naturel. Il porte des encoches compatibles avec le dispositif… Lire la suite Haigerloch

Radiothérapie

D.1914-2

Utilisé sous forme de sels, scellé dans des aiguilles creuses ou des tubes, le radium est positionné au contact de la zone à irradier. Le tout est maintenu en place grâce à des moules de cire, dans le cadre d’un usage externe. L’introduction d’aiguilles creuses contenant du radium dans les tumeurs s’appelle la « radiumpuncture ». La technique est inventée en 1914.

Alexandre Lescure, « La curiethérapie de contact », musée Curie

C’est un rayonnement de couleur bleu que l’on l’observe en particulier dans les centrales nucléaires (où il est responsable de la couleur bleue des piscines) ou lors de l’entrée de rayons cosmiques dans l’atmosphère terrestre, notamment sous l’effet de rayons gamma très énergétiques produisant une avalanche de particules secondaires dans l’atmosphère. Il est le résultat de l’onde de choc produite par une particule chargée électriquement et… Lire la suite Effet Tcherekov

La ville de Râmsar, au nord de l’Iran, possède une dizaine de sources d’eau chaude. L’exploitation humaine de ces sources a une longue histoire. Les récits de voyage des Européens des siècles passés mentionnent déjà la réputation thérapeutique de ces sources. Nous trouvons dans la médecine traditionnelle d’Iran des grandes figures qui évoquent les bienfaits… Lire la suite Ramsar

Paul Ulrich Villard, né à Saint-Germain-au-Mont-d’Or (Rhône) le 28 septembre 1860 et mort à Bayonne le 13 janvier 1934, est un physicien et chimiste français. En 1900, il découvre un rayonnement provenant du radium, à la fois capable de traverser une fine plaque de plomb et insensible aux champs magnétiques. Il découvre ainsi la troisième composante de la radioactivité, le rayonnement gamma, dénommé ainsi par Ernest Rutherford. Il est élu membre de l’Académie des sciences en 1908. Wikipedia… Lire la suite Gamma

En 1898, les époux Curie expédient une lettre à Jáchymov, demandant l’envoi de 10 000 kg de déchets de lessivage obtenus après la fabrication des couleurs d’urane. C’est à partir de ces déchets-là que les nouveaux éléments radioactifs, radium et polonium, ont été isolés. Le radium est présent en très faible quantité (moins de 1… Lire la suite Curie

Becquerel

O.1896-1

Henri Becquerel a 43 ans. Un homme doux et modeste. Son grand-père s’était pris de passion pour la phosphorescence lors dun voyage à Venise, en découvrant la lagune éclairée par des algues luminescentes. Il avait élevé des vers luisants et collectionné des minéraux fluorescents, dont des cristaux d’uranium. Son père, passionné par la photographie, est le premier à mettre en évidence la partie ultraviolette du spectre solaire. Henri identifie le rayonnement radioactif en disposant des sels duranium sur une plaque photosensible, marquée, sans avoir vu le jour.

https://journals.openedition.org/bibnum/848

En 1841, Eugène-Melchior Péligot, président de la société française de photographie, la poudre noire identifiée par Martin Klaproth sous le nom d’uranit n’était pas pure, mais que l’urane, UO2, était composé de deux atomes d’oxygène et d’un de métal qu’il isola par réduction du tétrachlorure d’uranium par le potassium et le nomma uranium.

Uranit

O.1789-1

Le 13 mars 1781, le musicien et astronome William Herschel observe une planète inconnue des Anciens qu’il nomme Uranus — dieu du ciel détruisant tout ce qu’il engendre. Le 24 septembre 1789, Martin Klaproth découvre un métal qu’il nomme « urane » en référence à la planète. Le 20 août 1977, chargée d’une batterie au plutonium, dérivé de l’uranium, la sonde spatiale Voyager 2 part explorer la planète Uranus.

https://www.societechimiquedefrance.fr/Uranium.html

Inconnue des Anciens, pour lesquels Saturne marquait la limite du système solaire, Uranus n’a été découvert que le 13 mars 1781 par le musicien et astronome William Herschel qui, observant par hasard dans son jardin la constellation des Gémeaux à l’aide d’un télescope de 16 cm d’ouverture, remarqua un objet qui n’était pas ponctuel comme une étoile. Il crut d’abord avoir découvert une nouvelle comète mais le… Lire la suite Uranus

Ouranos symbolise une prolifération créatrice aveugle et anarchique qui détruit tout ce qu’elle engendre abondamment. Seul l’anime un besoin viscéral et insensé de créer, sans aucun respect pour le devenir de ses créations, qui n’ont droit à aucune liberté. Il s’enivre de puissance en produisant quelque chose à partir de rien, et cela lui suffit.… Lire la suite Ouranos

Selon certaines théories, l’uranium contenu dans le Terre aurait été produit par une ou plusieurs explosions d’étoiles. Suivant d’autres, l’uranium aurait été créé par la fusion de deux étoiles à neutron. L’intensité des forces gravitationnelles qui résulte du rapprochement de deux corps aussi denses provoque une violente fusion, des ondes gravitationnelles et produit d’énormes quantités… Lire la suite Origine