Mon Apocalypse

D.1987-4

« … ce sont les quatre cavaliers de l’Apocalypse représentés par quatre avions supersoniques annonçant les catastrophes futures se déroulant dans le temps et l’espace. Un paysage représentant un champ de fusées atomiques prêtes à être lancées. »

L’Apocalypse de Carzou

KTH R1

M.1951-12

Après plus d’une décennie de mise en sommeil, quelques membres de la faculté ont eu une idée : réutiliser le hall pour en faire un espace de performance expérimental où scientifiques et artistes pourraient collaborer. En 1998, “The Cave Experience”, une installation multimédia interactive, a vu le jour. Ce fut le début de ce qui est devenu un espace de rencontre créatif pour un large éventail d’activités.

Gros calibre

P.2017-14

22 h, ce dimanche, à Gravelines, route de l’Aquaculture.
Des individus sortent des véhicules et tirent des coups de feu en l’air. Vers 23h30, devant sa caravane, l’un d’entre eux tire en direction de la voiture des policiers de la BAC. Une balle traverse le véhicule à quelques centimètres d’un policier. Du gros calibre (8.7 mm). 

Trop alcoolisés, ils n’ont pas pu être entendus immédiatement. Ils vivent à quelques centaines de kilomètres de la centrale.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/gravelines-deux-hommes-tirent-plusieurs-coups-feu-policiers-bac-1181033.html

40 Colombes

P.2016-13

C’est en attendant du bruit dans la maison attenante à la sienne, à Gravelines, qu’un voisin appelle la police. Le locataire de la maison cambriolée, colombophilie avéré, avait été enterré la veille. À l’intérieur de la maison, ce 11 octobre 2015, les policiers découvrent plus de quarante pigeons morts, étalés sur le sol, d’autres ensanglantés et décapités.

Cactus

P.2013-10

Après avoir passé la soirée dans la discothèque l’Inox, à quelques centaines de mètres de la centrale de Gravelines, 31 Place du Dr Calmette, 59820 Gravelines, Renaud, 23 ans, a disparu dans la nuit de vendredi à samedi.

Miss Atomic Energy

P-1955.12

​​La ville de Grand Junction, dans l’ouest du Colorado, était au centre de la production d’uranium. La communauté a accueilli un concours de “Miss Atomic Energy” — le premier du genre — parrainé par l’Association des producteurs de minerai d’uranium et la Chambre de commerce de Grand Junction. En 1955, le deuxième concours de Miss Atomic Energy s’est tenu dans le centre-ville. La gagnante s’appelait Karen Keeler, elle était originaire de Denver. On la voit ici tenant sa couronne. Elle touche ses gains, un camion rempli de minerai d’uranium, soit 11,2 tonnes, d’une valeur de 523,54 $ (environ 5 000 $ en dollars actualisés).

https://www.vintag.es/2022/02/miss-atomic-energy.html

Le Daigo Fukuryū Maru  (« Dragon chanceux no 5 ») est un thonier japonais. Selon le récit des pêcheurs sortis en mer ce jour là, le ciel s’éclaire à l’ouest comme si l’aube venait. Huit minutes plus tard, le bruit leur parvient suivi de retombées plusieurs heures plus tard. Ces retombées constituées d’une fine poussière blanchâtre et friable de corail calciné tombent sur le navire durant 3 heures. Les marins la stockent à mains nues dans des sacs. La poussière s’accroche aux surfaces, aux corps, aux cheveux, à la bouche et aux dents ; après que les effets de la radiation ont commencé à apparaître, les pêcheurs la surnomment shi no hai (死の灰?« cendre de mort »).

L’eau d’élevage est un système totalement indépendant, c’est-à-dire sans contact direct avec les liquides de refroidissement de la centrale qui sont eux-mêmes isolés pour prévenir toute contamination. Par conséquent, les poissons et cultures en hydroponie ne peuvent en aucun cas être contaminés par des particules radioactives émises par le coeur de la centrale.

Chaque citerne est listée, comme le sont les dix enfants de l’île dont l’âge est compris entre 30 mois et 7 ans. L’âge auquel la thyroïde est la plus sensible à cet iode, qui vient également vicier le système gastro-intestinal. C’est que ces mêmes enfants, pour la plupart, sont nourris au lait en poudre, confectionné avec l’eau de ces citernes, dont « toutes les mesures indiquent » qu’elles enregistrent « la présence de produits de fission frais ».

Radiotone

M.2020-5

Inspiré des découvertes de William Crookes et Wilhelm Röntgen, le Radiotone est un synthétiseur musical unique en son genre qui utilise les rayons X pour contrôler et façonner le son.

Cette composition est le résultat de quatre années de recherche dans la sonification des réactions nucléaires qui ont commencé avec la résidence au Centre commun de recherche de la Commission européenne et la collaboration avec l’Unité de sécurité nucléaire en 2018-2019 et se sont poursuivies avec un cours d’études sur l’énergie nucléaire du MITx et diverses certifications de l’AIEA sur la reconnaissance, le catalogage et la détection des substances radioactives.

Betelgeuse

D.1966-10

C’est à bord du De Grasse que le général De Gaulle tourna la clef qui ordonna le tir Bételgeuse le 11 septembre 1966. De toute l’histoire des essais atomiques français, le Général De Gaulle sera le seul président de la République à assister à une expérimentation nucléaire. Le bâtiment de commandement ne disposait plus d’aucun hublot et son bloc-passerelle fut renforcé en citadelle NBC (nucléaire-bactériologique-chimique).

En 2020, depuis la formation de l’équipage du premier navire à propulsion nucléaire (USS Nautilus (SSN-571)) en 1952, le programme a formé et qualifié plus de 142 000 opérateurs d’installations de propulsion nucléaire.

Mining

P.2018-10

Des agents de sécurité russes ont arrêté plusieurs scientifiques travaillant dans une installation ultrasecrète de fabrication d’ogives nucléaires russes pour avoir miné des crypto-monnaies.

Blue Peacock

D.1954-5

En 1954, les ingénieurs britanniques à l’origine de Blue Peacock ont conçu une mine anti-nucléaire destinée à être utilisée contre les Soviétiques – et elle dépendait de poulets vivants.

Projet E-3

O.1958_10

La première proposition de programme a été faite par Keldysh et a servi de base aux travaux ultérieurs. Le premier projet reçut la désignation E-1 et avait pour but de toucher la Lune, les deuxième [et troisième projets] furent appelés E-2 [et E-3] et prévoyaient un “survol” de la Lune pour prendre des photos de la face cachée, et le troisième [quatrième] – E-3 [E-4] – avait pour but d’atteindre la Lune et de faire exploser une charge nucléaire à sa surface.

NOAA

M.1976.10

Les installations de centrales électriques géantes de l’avenir pourraient générer aussi bien de l’électricité que du brouillard, des précipitations accrues et des tourbillons parmi les effets secondaires possibles, estiment deux chercheurs.

Rio Tinto

P.2023-1

Le géant minier anglo-australien Rio Tinto avait égaré une capsule minuscule, mais dangereusement radioactive, mi-janvier lors de son transport en camion en provenance d’une mine en Australie-Occidentale. Les autorités annoncent ce mercredi l’avoir localisée.

Plant 221

P.1958-5

Among the yak herds and Tibetan Buddhism prayer flags dotting the windswept highlands of northwestern China stand the ruins of a remote, hidden city that vanished from the maps in 1958.

The decaying clusters of workshops, bunkers and dormitories are remnants of Plant 221, also known as China’s Los Alamos. Here, on a mountain-high grassland called Jinyintan in Qinghai Province, thousands of Tibetan and Mongolian herders were expelled to create a secret town where a nuclear arsenal was built to defend Mao Zedong’s revolution.

Color Television

O.1969-5

Americans who owned color televisions were cautioned by the U.S. government to stay at least 6 feet (1.8 m) away from their sets when watching TV, “and to stay away from the sides and the back of the set” because of unsafe levels of radiation. The United States Department of Health, Education and Welfare issued the warning after a report that 1,000 of 5,000 color TV sets in Suffolk County, New York “were emitting more than the accepted level of radiation” of 0.5 milliroentgens of x-ray and gamma ray radiation per hour.

Phantom

O.1969-4

Le mannequin fantôme FM-2 a été mis au point à l’Institut de recherche sur les problèmes médicaux et biologiques de l’Académie des sciences de l’URSS en 1968. Sa première mission a eu lieu à bord de Zond 7 en août 1969. FM-2 a survolé la lune à bord de Zond-7 à une distance de 1984,6 km. FM-2 a été réutilisé lors du vol orbital de six jours de Cosmos 368 en octobre 1970. Il a ensuite été mis à l’honneur au Musée polytechnique de Moscou. Le mannequin avec le visage de Gagarine a été conçu pour étudier l’effet des radiations spatiales sur le corps humain. La tâche était compliquée par le fait que pour évaluer correctement la dose de rayonnement, il fallait que le mannequin réagisse au rayonnement de la même manière que les tissus du corps humain. Cela explique le choix inhabituel des matériaux : blé et sciure de bois.

 

Science club

P.1946-10

Des repas comportant des aliments radioactifs ont été servis à une quarantaine d’enfants handicapés mentaux dans le cadre d’expériences sur le nucléaire effectuées aux Etats-Unis entre 1946 et 1956 par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université de Harvard. Ces tests, qui n’avaient jamais été tenus secrets, étaient cependant passés inaperçus, et viennent d’être révélés par la presse de Boston. Les autorités de l’Etat du Massachusetts ont ouvert une enquête.

https://www.lemonde.fr/archives/article/1993/12/30/etats-unis-lors-d-experiences-menees-dans-les-annees-40-et-50-des-aliments-radioactifs-ont-ete-servis-a-des-enfants-handicapes_3972839_1819218.html

ENORMOZ

D.1945-16

Here we have two diagrams of the Nagasaki atomic bomb (Fat Man) based on information passed on to the Soviets from Klaus Fuchs and other spies. These aren’t particularly sensitive today, but would have been Top Secret–Restricted Data when they were acquired. On the right is the basic dimensions of the body of the bomb, and on the left is a more detailed arrangement showing the electrical systems inside the bomb. As anyone reading this blog no doubt knows, the Soviet Union had a number of spies in high places in both the US and UK sides of the Manhattan Project, which they dubbed “ENORMOZ” in their code language.

http://blog.nuclearsecrecy.com/2012/07/27/rare-photos-of-the-soviet-bomb-project/

Taboshar

P.1944-5

Perspective view of a mine at Taboshar, Tajikistan, from 1944. Taboshar was one of the few early sources of Soviet uranium, known since the 1920s and mined extensively for uranium since 1945. The acquisition of raw uranium was the key setter of the timetable of the Soviet bomb program. They had very few known sources of the ore at the end of World War II, and the United States and the United Kingdom had worked behind the scenes to attempt secure a monopoly on all other known world supplies. General Groves thought their access to uranium was so bad that it would take the Soviets 20 years to get a bomb — but it turned out that uranium is more plentiful than he realized, and concentrations that wouldn’t be economic to mine for the United States turned out to be just fine for Soviet slave labor.

Joe-1

D.1947-3

The caption says this is model of the first Soviet bomb at “the Polygon,” which was the code name for the Semipalatinsk test site.5 Somehow it manages to look very futuristic (the big circles, the large poles) and yet quite rustic (the trees, the way in which everything looks like it has been fashioned by hand by… Lire la suite Joe-1

Rainbarrel

D.1947-2

The Soviet Union made no announcement after its first atomic bomb test in 1949—but the US did. This is the hitherto untold story of how the secret was extracted from rainwater.

Herbert Friedman, Luther B. Lockhart and Irving H. Blifford

Image : Joe-1, 29 August 1949. Photo from Peter Kuran’s film “Trinity and Beyond: The Atomic Bomb Movie,” as displayed on nuclearweaponsarchive.org, and used with permission of Peter Kuran.