Phantom

O.1969-4

Le mannequin fantôme FM-2 a été mis au point à l’Institut de recherche sur les problèmes médicaux et biologiques de l’Académie des sciences de l’URSS en 1968. Sa première mission a eu lieu à bord de Zond 7 en août 1969. FM-2 a survolé la lune à bord de Zond-7 à une distance de 1984,6 km. FM-2 a été réutilisé lors du vol orbital de six jours de Cosmos 368 en octobre 1970. Il a ensuite été mis à l’honneur au Musée polytechnique de Moscou. Le mannequin avec le visage de Gagarine a été conçu pour étudier l’effet des radiations spatiales sur le corps humain. La tâche était compliquée par le fait que pour évaluer correctement la dose de rayonnement, il fallait que le mannequin réagisse au rayonnement de la même manière que les tissus du corps humain. Cela explique le choix inhabituel des matériaux : blé et sciure de bois.

 

Science club

P.1946-10

Des repas comportant des aliments radioactifs ont été servis à une quarantaine d’enfants handicapés mentaux dans le cadre d’expériences sur le nucléaire effectuées aux Etats-Unis entre 1946 et 1956 par des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de l’université de Harvard. Ces tests, qui n’avaient jamais été tenus secrets, étaient cependant passés inaperçus, et viennent d’être révélés par la presse de Boston. Les autorités de l’Etat du Massachusetts ont ouvert une enquête.

https://www.lemonde.fr/archives/article/1993/12/30/etats-unis-lors-d-experiences-menees-dans-les-annees-40-et-50-des-aliments-radioactifs-ont-ete-servis-a-des-enfants-handicapes_3972839_1819218.html

Rainbarrel

D.1947-2

The Soviet Union made no announcement after its first atomic bomb test in 1949—but the US did. This is the hitherto untold story of how the secret was extracted from rainwater.

Herbert Friedman, Luther B. Lockhart and Irving H. Blifford

Image : Joe-1, 29 August 1949. Photo from Peter Kuran’s film “Trinity and Beyond: The Atomic Bomb Movie,” as displayed on nuclearweaponsarchive.org, and used with permission of Peter Kuran.

“Users should not take ore samples out of their jars, for they tend to flake and crumble and you would run the risk of having radioactive ore spread out in your laboratory.” Such was the warning that came with the Gilbert U-238 Atomic Energy Lab, a 1950s science kit that included four small jars of actual uranium.… Lire la suite Fun and uranium

Nuplexes

A.1970-1

Si nous parvenons à mettre au point les techniques chimiques complexes qui permettraient de faire tomber très bas le coût de l’énergie, nous serons peut-être un jour en mesure de remettre en totalité dans le cycle de la production tous les matériaux et toute l’eau déjà utilisés. Cela nous assurerait un approvisionnement inépuisable en matières premières avec la suppression quasi-totale de tous déchets.

Betting pool

D.1945-15

Isidor Isaac Rabi attended the Trinity test in July 1945. The scientists working on Trinity set up a betting pool on the yield of the test, with predictions ranging from total dud to 45 kilotons of TNT equivalent (kt). Rabi arrived late and found the only entry left was for 18 kilotons, which he purchased. Wearing welding goggles, he waited for the result with Ramsey and Enrico Fermi. The blast was rated at 18.6 kilotons, and Rabi won the pool.

Breton

D.1958-4

En 1958, André Breton rédigea à Paris un manifeste antinucléaire, “Démasquez les physiciens, videz les laboratoires”, cosigné par de jeunes surréalistes qui s’en prenait à la “théologie de la bombe” et au statut de la science comme nouvel “opium du peuple”. Bien que le texte exhorte le lecteur à soutenir un Comité de Lutte Anti-Nucléaire, il ne semble pas avoir eu de succès. Néanmoins, ce tract est un signe des choses à venir : la néo-avant-garde allait désublimer l’esthétique nucléaire de l’après-guerre.

https://www.e-flux.com/journal/96/243057/shattered-matter-transformed-forms-notes-on-nuclear-aesthetics-part-2/

100 ton test

D.1945-10

About 800 yards south of ground zero at Trinity Site, construction engineers built a heavy-duty 20-foot wooden platform. It had to be sturdy because they then stacked 108 tons of TNT on top of it. Then, on May 7, 1945, well before dawn, the neatly stacked boxes of TNT were detonated.

ABLE

D.1946-2

The purpose the Crossroads operation was to investigate the effect of nuclear weapons on a fleet of 95 target ships. Assembled in Bikini Lagoon, the fleet was hit with the two (ABLE and BAKER) detonations of plutonium implosion-type nuclear weapons. Both test incorporated animals to test the effects of exposure to the bomb and the resulting radiation.  The ABLE test included a greater number and variety of animals for testing. Hundreds of animals including goats, pigs, guinea pigs, mice and rats, had been placed on 22 target ships in stations normally occupied by soldiers, and were held in place by small frames and cages. Because ABLE was off its mark, producing a smaller explosion, and the spread out nature of the ships, the immediate blast killed about 10% of the animals.

Porcs

D.1957-3

Environ 1 200 porcs subirent des expériences bio-médicales ainsi que les effets de souffle. Lors du test Priscilla (37 kT), 719 porcs subirent différentes expériences sur le Frenchman Flat. Quelques porcs furent recouverts de vêtements faits de différents matériaux et enfermés dans des cages élevées dans le but de connaître le meilleur matériau contre les radiations thermiques consécutives à une explosion nucléaire. D’autres porcs furent placés dans des enclos entourés de grandes vitres en verre à quelque distance de l’hypocentre dans le but de déterminer l’effet des débris volants sur des êtres vivants.

Longer drives

A.1964-1

The Energized golf ball, la balle de golf de meilleure qualité jamais produite aux états unis, est exposée aux rayons gamma avec du cobalt 60, dans nos laboratoires d’Oak ridge. Cela confère à nos balles une meilleure portance et leur permet d’aller plus loin et plus vite. Leur centre est en acier, ce qui les garantit contre la déformation et assure un constant 95+. Les Energized golf ball sont conformes aux règles de l’USGA. Totalement uniques, ces nouvelles balles suscitent la curiosité, l’intérêt et l’amusement. Disponible en packs de 3, 6,50, packs de 12, 25,00 ou à l’unité à 2,25.

Dreamland

M.1997-1

Radiation with Gamma rays has been reported to give rise to a large number of novel mutants in several ornamental species (Chrysanthemums, orchids, rose, pelargonium, canna, and carnations). The present study was carried out to utilize the mutagenic effect of gamma rays on Zinnia elegans to obtain dwarf varieties and flowers with novel architecture and colours.

https://www.researchgate.net/figure/Effect-of-gamma-radiation-on-flower-colour-and-form-of-Zinnia-elegans-var-Dreamland-C_fig2_322244484

Jardin gamma

M.1953-2

As part of the Atoms For Peace efforts, experts would be mobilized to apply atomic science to the fields of energy, medicine, and agriculture. One of the products of these initiatives were the atomic gardens of the 1950s and 60s—experiments that used radioactive material to genetically alter plants into what they hoped would be better, stronger breeds.

TODD’S MITCHAM

M.1955-3

Todd’s Mitcham Peppermint (mentha x piperita ‘todd’s mitcham’)also commonly spelled Todd Mitchum Peppermint or called simply “black mitcham”. Disease resistant strain developed years ago by the A.M. Todd Peppermint Company for commercial peppermint field production. It contains a high essential oil content and is resistant to verticillium wilt. Excellent variety for tea and culinary use. Easy to grow perennial in zones 4-9 Live plant in 3 inch container. The “Todd’s Mitcham” cultivar of peppermint, which was produced from a breeding and test program at Brookhaven National Laboratory from the mid-1950s. Irradiation Cobalt 60.

https://www.colonialcreekfarm.com/Todds-Mitcham-Peppermint-black-mitcham_p_377.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Atomic_gardening

Star Ruby

M.1977-3

Le pomelo Star Ruby est le résultat de pépins de pomelo Hudson irradiés par le programme de sélection de RA Hensz de la Texas, obtenu en 1977. Le fruit est similaire au Marsh ou Redblush sauf pour la chair rose foncée. C’est le pamplemousse pigmenté le plus foncé . Maturité de février à juin. Vigueur : moyenne. Nom latin « star ruby »

Résiste jusqu’à -7°

https://www.pepiniereagrumesdeprovence.fr/pomelos-et-pamplemousses/79-star-ruby.html

Bougorski

A.1978-1

Le 13 juillet 1978, alors qu’il inspectait l’U-70 — le plus grand accélérateur de particules de l’Union soviétique — dans le cadre de son travail de thèse, le crâne de Bougorski a été accidentellement traversé par un faisceau de protons de 76 milliards d’électrons volts ! À titre de comparaison, l’énergie utilisée dans la protonthérapie, un traitement du cancer qui utilise des protons pour détruire les tumeurs, est de « seulement » 250 millions d’électrons volts.

Transuranic

O.2020-4

Abbey Hepner’s Transuranic series includes images of every nuclear site in the Western United States that sends radioactive waste to the Waste Isolation Pilot Plant (WIPP). Waste stored in this facility in southern New Mexico is buried deep in the earth and is intended to rest for 10,000 years. Hepner printed her photographs using uranium salts instead… Lire la suite Transuranic

Arrêtons-nous un instant pour nous demander de quoi est composé le fluide des magnétiseurs, et ce qu’il faut entendre par ce mot, qui semble si vague. Indépendamment du parti pris des savants officiels, une des causes du discrédit dans lequel la théorie magnétique est tombée, était la difficulté de classer l’agent dont les somnambules signalaient… Lire la suite Delanne

τ Meson

O.1948-1

Figure 2. The famous observation of the τ meson in nuclear emulsion exposed to cosmic rays. This was the first clear indication of the existence of the many heavy mesons which have now been identified. The experiment used electron sensitive emulsion, which had just been produced, and was carried out by Brown, Camerini, Fowler, Muirhead,… Lire la suite τ Meson

In particle and nuclear physics, a nuclear emulsion plate is a photographic plate with a particularly thick emulsion layer and with a very uniform grain size. Like bubble chambers, cloud chambers, and wire chambers nuclear emulsion plates record the tracks of charged particles passing through. They are compact, have high density and produce a cumulative record, but have the disadvantage that the plates must be developed… Lire la suite Emulsion nucléaire

Le Bevatron (Billions of eV [a] Synchrotron) était un accélérateur de particules — plus précisément un synchrotron de proton à focalisation faible — situé au Laboratoire national Lawrence-Berkeley, aux États-Unis. Exploité à partir de 1954, il a permis la découverte de l’antiproton en 1955, entraînant le prix Nobel de physique pour Emilio Gino Segrè et Owen Chamberlain en 1959. At the time the Bevatron was designed, it was strongly suspected, but not… Lire la suite Bevatron

Jardin d’Eden

A.1901-1

In 1901, Frederick Soddy and Ernest Rutherford discovered that radioactivity was part of the process by which atoms changed from one kind to another, involving the release of energy. Soddy wrote in popular magazines that radioactivity was a potentially “inexhaustible” source of energy, and offered a vision of an atomic future where it would be possible to “transform a desert continent, thaw the frozen poles, and make the whole earth one smiling Garden of Eden.” The promise of an “atomic age,” with nuclear energy as the global, utopian technology for the satisfaction of human needs, has been a recurring theme ever since. But “Soddy also saw that atomic energy could possibly be used to create terrible new weapons”

https://en.wikipedia.org/wiki/Atomic_Age

160 MA

P.2030-1

À Bure, dans le nord-est de la France, quelque 1,5 kilomètre de galeries ont été creusées au cœur dune couche dargile grise, épaisse de 120 mètres, pour éprouver son étanchéité. Cette couche de roche sest déposée il y a environ 160 millions dannées, dans un climat plus chaud quaujourdhui, à partir de sédiments déposés au fond dune mer, qui recouvrait la région pendant la période jurassique. Il est conçu pour le stockage des déchets hautement radioactifs, à durée de vie longue (100 000 ans), produits par l’ensemble des installations nucléaires actuelles. Le projet reste en attente dautorisation.

Fabrice Nodé-Langlois, « Déchets nucléaires : l’argile à l’épreuve », Le Figaro, 3 February 2013

Boucle vidéo, descenderie Bure, Meuse, Laboratoire Cigéo, 500 mètres sous terre, crédit : Andra, 2021

 

 

Fusion plasmique

A.2020-1

Les chercheurs du Lawrence Livermore National Laboratory pensent avoir franchi une étape importante dans leur recherche sur la fusion par laser. 192 faisceaux lasers convergent vers une capsule contenant le « carburant » (hydrogène, deutérium, tritium). La puissance du laser provoque un déluge de rayons X qui amène la capsule à des températures extrêmes et la fait imploser. Mais le rendement énergétique est encore très faible.

https://www.01net.com/actualites/la-fusion-nucleaire-par-laser-pourrait-passer-un-nouveau-cap-2009881.html

 

Extra-terrestre

A.2020-4

Pour évaluer l’habitabilité d’une planète, les astronomes se basent essentiellement sur ce qu’ils en connaissent de notre exemple particulier. Ainsi la présence d’eau liquide est évidemment considérée comme un incontournable. Aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Californie à Santa Cruz (États-Unis) suggèrent que l’abondance d’uranium et de thorium — des éléments radioactifs à vie longue — apparaît, pour une planète rocheuse, comme un facteur… Lire la suite Extra-terrestre

Abraham Loeb et Manasvi Lingam ont calculé ainsi qu’une exoplanète rocheuse possédant 1000 fois plus d’isotopes radioactifs que la Terre produirait suffisamment de chaleur pour conserver des océans pendant de longues périodes géologiques. Et qu’une concentration 100 fois plus importante que les conditions terrestres suffirait à liquéfier d’autres solvants comme l’éthane par exemple. Les radiations en… Lire la suite Océan radioactif

  Désormais, les recherches ont prouvé que les matières radioactives de la centrale de Berkeley, dans le sud-ouest du pays, fermée en 1989 et actuellement en cours de déclassement, pourraient bientôt être utilisées pour créer des sources d’énergie “ultra-durables”. Comme ils l’expliquent, les scientifiques ont développé un système permettant de convertir le rayonnement radioactif du carbone 14 en… Lire la suite Batteries éternelles

Cladosporium

A.2020-4

Pour se protéger, les astronautes ont recours à des boucliers antiradiations lourds et fragiles. Des étudiants du comté de Durham ont donc eu lidée de fabriquer une tenue de cosmonaute chargée de moisissures. Plus précisément, ils ont suggéré lutilisation de Cladosporium sphaerospermum, un organisme qui semble absorber les radiations et les convertir en énergie chimique, découvert dans la zone dexclusion de Tchernobyl.

Susie Neilson, « Mold from Chernobyl seems to feed on radiation, and new research suggests it could help protect astronauts in space », Business Insider, 28 juillet 2020

Le positronium, c’est une sorte d’atome exotique. Un mélange de matière et d’antimatière. Et placé dans un état que les physiciens connaissent sous le nom de condensat de Bose-Einstein, il constituerait l’élément clé du laser à rayons gamma. Or, un chercheur pense être prochainement en mesure de produire un tel condensat. Depuis longtemps, les chercheurs… Lire la suite Laser gamma

Nerva

A.2019-1

La fusée nucléaire prend forme le 23 février 1967. l 500 MW, 34 t de poussée. À la surprise générale, le programme est interrompu en 1972. En août dernier, la Maison Blanche a chargé la NASA de réactiver son projet de moteur de fusée nucléaire. Il permettrait de remplacer les lanceurs chimiques et faciliter les voyages vers la Lune ou Mars.

Simon Chodorge, « La NASA veut développer des fusées à propulsion nucléaire pour explorer l’espace encore plus loin », L’Usine nouvelle, 4 octobre 2019

Pour une tonne d’uranium enrichi utilisé en réacteur commercial, on se retrouve avec 935 kilos d’uranium, 12 kilos de plutonium, environ 1 kilo de neptunium-237, 800 grammes d’américium et 600 grammes de curium. “Si nous parvenons à casser ces noyaux lourds qui nous ennuient tant dans le combustible usé, leur radiotoxicité va être ramenée de 300.000 ans… Lire la suite Myrrha

Arronax

A.2018-1

« Arronax est le cyclotron le plus puissant jamais construit pour la recherche médicale. Il pourra produire des radioéléments innovants, comme le gallium-68 ou le cuivre-64, qui permettront de détecter plus précocement des tumeurs. La fabrication de cuivre-67 et d’astate-211 est aussi très attendue pour réaliser des médicaments radioactifs capables de cibler puis de détruire des tumeurs cancéreuses diffuses. »

https://www.espace-sciences.org/sciences-ouest/260/actualite/un-cyclotron-contre-le-cancer#close

 

  

NukeBot

A.2018-5

Cylindrical in shape, about 3 feet long and undeterred by radioactive waste, RadPiper is a robot developed by a team of scientists at Carnegie Mellon University’s Robotics Institute to detect traces of nuclear material at a U.S. Department of Energy facility in Piketon, Ohio. It’s part of the CMU Pipe Crawling Activity Measurement System, and the… Lire la suite NukeBot

Jackson Oswalt

P.2018-5

Le jeune Jackson n’est pas un garçon comme les autres. Il y a quelques années, lassé de sa salle de jeux d’enfant, il a décidé de la transformer en laboratoire nucléaire. Aspirateurs personnalisés, pompes et autres caissons, en tout, ses parents ont tout acheté sur Ebay pour équiper cette salle. «Au début, je voulais juste… Lire la suite Jackson Oswalt

Jusqu’ici, le consensus établi sur les causes de l’accident de Tchernobyl était que la fusion, déclenchée par une série d’erreurs humaines et techniques, avait entraîné une série d’explosions de vapeur dans le cœur du réacteur numéro 4, puis une explosion nucléaire quelques secondes plus tard. Selon les trois scientifiques suédois, c’est en réalité l’inverse qui… Lire la suite Explosions

Coraux

M.2017-2

Les cratères laissés par les tests nucléaires de l’atoll de Bikini sont contaminés par la radioactivité et pourtant des coraux y prospèrent sans problème. Des biologistes marins veulent percer le secret de cette résistance en espérant y trouver de nouvelles armes contre le cancer. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, cet atoll est tristement célèbre… Lire la suite Coraux

Bois-Lejuc

P.2016-1

En juin 2016, lAndra commence à défricher la forêt et construire un mur de béton. Colère des opposants installés à Bure, qui investissent une première fois la forêt, avant den être expulsés, le 7 juillet. Victoire de courte durée pour lAndra, qui est condamnée le 1er août pour non-respect du code forestier. Les opposants reprennent pied dans le bois, où ils vivent dans des cabanes pour lutter contre le projet denfouissement de déchets nucléaires.

Thomas Baïetto, « Cabane dans les arbres, froid glacial et barbelés… Bienvenue au bois Lejuc, la forteresse des antinucléaires de Bure », France Info, 5 avril 2017

Trèfle violet

P.2016-6

A Nantes, des chercheurs s’activent pour trouver des procédés de dépollution de ces sols une fois contaminés, notamment par le césium. Cet élément chimique radioactif, lorsqu’il se situe sous terre, n’est qu’à seulement 5 centimètres des surfaces. Les scientifiques expérimentent la plantation du trèfle violet sur ces zones contaminées. Grâce à un procédé chimique propre… Lire la suite Trèfle violet

AREVA conçoit et fabrique des assemblages pour les réacteurs à eau pressurisée depuis plus de 40 ans, soit plus de 140 000 assemblages fournis à 142 réacteurs dans le monde. C’est sur cette large expérience que s’est basé le développement de l’assemblage de nouvelle génération GAIA, la nouvelle référence du combustible REP. GAIA capitalise les… Lire la suite GAIA

Hanford est une poubelle. C’est dans cette zone reculée que fut élaboré le plutonium de “Fat man” qui dévasta Nagasaki. Un des sites devenus les pires au monde pour la pollution radioactive, avec certains lieux de Russie. Ne pas oublier ce lieu perdu, malgré la tentation d’en effacer la trace – d’ailleurs “des milliers de… Lire la suite Hanford

Une équipe de l’université de Rutgers (États-Unis) a révélé dans Plos One l’existence de la bactérie Betaproteobacteria. Particularité : elle respire de l’uranium. Plus concrètement, la bactérie réalise un processus de réduction sur les particules d’uranium en cas de contact. Résultat, l’uranium n’est plus dissous dans l’eau et se retrouve sous forme solide. Un intérêt… Lire la suite Centrifugeuse

Isotopia est une île boréale restée secrète jusqu’à sa découverte le 13 janvier 2015 au campus de Villeneuve-dAscq. Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian en ont décrit et représenté les particularités dans un chassé-croisé dimages, dinstallations et de textes. Ce lieu fictif, à la fois décharge à ciel ouvert et laboratoire scientifique, est né dune relecture littérale de la table des isotopes, traversée du nord au sud par une « vallée de la stabilité » telle quon la découvre dans les manuels de chimie. Au loin, dans la masse des montagnes, de petits sentiers filent à deux pas des cimes. Seuls les chasseurs, solidement harnachés, sy risquent les uns derrière les autres.

Cartographie d’Isotopia, gravure laser sur poirier 60 x 90 cm, 2015

Isotopia is a northern isle that remained secret until it was discovered at the Villeneuve-d’Ascq campus on 13 January 2015. Through a series of images, installations, and texts, Stéfane Perraud et Aram Kebabdjian have documented and depicted its distinguishing features. This fictitious place, at once an open-air rubbish dump and a scientific laboratory, was inspired by a literal rereading of the table of nuclides found in chemistry manuals. A “valley of stability” runs from north to south. In the distance, amongst the mountains, small paths approach the summit. Only hunters, securely harnessed, venture there one after the other.

Cartography of Isotopia, laser engraving, pear wood, 60 x 90 cm, 2015

Décomposition

D.2014-2

Ils ont rempli 600 petits sacs de feuilles non contaminées pour les déposer à différents endroits de la forêt. « Dans les zones sans radiation, 70 % à 90 % des feuilles ont disparu au bout d’un an. Dans des zones plus irradiées, les feuilles gardent près de 60 % de leur poids d’origine. » Preuve, pour les chercheurs, que « la radiation a inhibé la décomposition microbienne » des feuilles qui jonchent le sol du site contaminé. Une découverte qui pourrait aussi expliquer la très lente croissance des arbres aux alentours de Tchernobyl. Ainsi que les très nombreux départs de feu.

Andréa Fradin, « Les arbres morts ne pourrissent pas à Tchernobyl, et c’est un vrai danger », Slate, 28 mars 2014.

Tim Mousseau, de l’université de Caroline du Sud aux États-Unis, et Anders Møller, de Paris-Sud.

Mme Krawczyk-Bärsch du Helmholtz de Dresden-Rossendorf (HZDR) a simulé, avec l’aide de collègues, le cas d’un fût présentant une fuite et duquel s’échappe de l’uranium. Les chercheurs ont placé dans une cellule de flux un échantillon de biofilm prélevé dans le tunnel du  laboratoire souterrain finlandais d’Onkalo . Ils ont ensuite laissé de l’eau s’écouler… Lire la suite Biofilms

Tim Mousseau, qui a collaboré avec des scientifiques ukrainiens sur cette étude, a réalisé des recensements des espèces animales autour de l’ancienne centrale nucléaire soviétique. Avec Anders Moller, biologiste spécialiste de l’évolution à l’université Paris-Sud, à Orsay, ils ont notamment constaté une forte baisse de la variété et du nombre d’insectes et d’oiseaux dans les… Lire la suite Variété

Oziorsk

O.2012-1

La ville d’Oziorsk est bâtie en 1948, au milieu de la forêt. On y produit le plutonium des bombes atomiques. Jusquen 1993, elle ne figure sur aucune carte. À partir des années 1950, 250 000 animaux y ont été exposés à des rayons ionisants pour analyser leurs effets. Des étagères pleines de lames, d’échantillons et de blocs de cire dans des sacs en plastique… Soile Tapira est venue récupérer ces précieuses archives pour les déposer au Centre Helmholtz, Munich.

Alison Abbott, « Les aventuriers de l’archive perdue », Courrier international, 4 juillet 2012. Originalement paru dans Nature 485, 9 mai 2012

Guinevere

M.2012-1

Guinevere est un réacteur expérimental capable de réaliser le rêve des alchimistes : la transmutation. Sa source tient dans une armoire, son mini-cœur fait 2 mètres de haut, son accélérateur un mètre de long. Il est fait pour casser un noyau lourd en deux parties moins radioactives. Le prénom Guinevere, issu du gallois Gwenhwyfar, est composé des mots gwen, « blanc, lumineux, saint » et hwyfar « tendre, doux », ou « fantôme, esprit, fée ».

Fabrice Nodé-Langlois, Le Figaro, 11 janvier 2012

Animals living in areas contaminated by radioactive material from Chernobyl suffer from increased oxidative stress and low levels of antioxidants. Therefore, normal development of the nervous system is jeopardized as reflected by high frequencies of developmental errors, reduced brain size and impaired cognitive abilities in humans. Alternatively, associations between psychological effects and radiation have been… Lire la suite Cerveau

La brûlure radiologique est la manifestation cutanée de l’irradiation aiguë localisée, elle est très spécifique et se différencie de par son évolution de la classique brûlure thermique. Elle est directement liée à la dose absorbée et elle évolue de façon imprévisible dans le temps même plusieurs années après l’accident initial vers des récidives de nécroses… Lire la suite Brûlures

À Grenoble, et surtout à Saclay, la France dispose de synchrotrons [2] utilisés à des fins de compréhension des matériaux historiques. Sur le plateau de Saclay, le synchrotron national Soleil (source optimisée de lumière d’énergie intermédiaire du Lure) abrite ainsi depuis 2010 une plateforme de recherche, appelée IPANEMA, unique au monde, spécialement dédiée aux thématiques du patrimoine et de la culture. IPANEMA travaille spécifiquement sur les volets des… Lire la suite Stradivarius

Trois anciens étudiants du MIT (Russ Wilcox, Mark Massie et Leslie Dewan) ont conçu un réacteur nucléaire, capable de produire d’énormes quantités d’électricité rien qu’en consumant les déchets radioactifs issus des centrales conventionnelles, tout en réduisant leur durée de vie radioactive. Pour promouvoir cette solution, ils ont créé en 2010 leur entreprise : Transatomic Power. Pour… Lire la suite Erreurs de calcul

Gammammouth

D.2009-1

LAtelier régional de conservation (ARC) Nucléart a reçu « Khroma », un bébé mammouth âgé de plus de 50 000 ans, découvert dans le permafrost sibérien en 2009. Il a été traité par irradiation gamma durant 50 heures (environ 5 000 fois la dose létale pour lhomme) pour éliminer les micro-organismes présents sous forme fossile. Une étape indispensable avant son étude et son exposition dans une vitrine réfrigérée du musée Crozatier du Puy-en-Velay.

https://www.sfen.org/rgn/nucleaire-met-service-patrimoine

 

Back in 2009, Simon Irish, an investment manager in New York, found the kind of opportunity that he thought could transform the world while — in the process — transforming dollars into riches. “The question was, ‘Can we do better than the conventional reactors that were commercialized 60 years ago?” Irish recalled. “And the answer… Lire la suite Terrestrial Energy

Desulforudis audaxviator est une bactérie découverte dans une mine d’or d’Afrique du Sud. Son nom est inspiré du roman de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre. On pense qu’elle aurait vécu pendant des millions d’années, seule, dans l’obscurité de ces eaux profondes. Cette bactérie tire son énergie des émanations radioactives de l’uranium présent dans la mine. Elle donne une idée de la façon dont la vie pourrait naître et se développer ailleurs dans le cosmos.

Markab Algedi, The Mind Unleashed, 26 mars 2018

Microbacterium

M.2008-1

Tout commence en 2008, lorsque des chercheurs prélèvent des échantillons de sols contaminés dans la zone dexclusion de Tchernobyl. « Le sol est un fantastique réservoir de bactéries », raconte Virginie Chapon. Les chercheurs rapportent dans leurs tubes à essai une bactérie, baptisée Microbacterium sp.A9, qui a le don « davaler » luranium.

https://www.cea.fr/drf/Pages/Actualites/En-direct-des-labos/2015/A-Tchernobyl,-une-bacterie-mangeuse-duranium.aspx

 

We have now spent 12 years trying to sort out the effects of a radioactive environment on the local wildlife. We have performed a variety of experiments in the Zone. In one of our earliest studies, we found that the resident mouse population did not have any obvious chromosomal damage. We wondered whether the absence… Lire la suite Souris bleues

Half-life

M.1998-A

Freeman entre comme employé au Centre de recherche de Black Mesa, le 5 mai 2000. Il est assigné au département des Matériaux anormaux, où il effectue des recherches sur le nucléaire et la physique des particules. Au début du jeu, Gordon Freeman participe à une expérience qui tourne à la catastrophe. Le Centre de Black Mesa est envahi par des formes de vie « extérieures » à notre dimension qui commencent à éliminer le personnel du complexe. Le jeu vidéo connaît six versions différentes.

https://valve.fandom.com/fr/wiki/Gordon_Freeman

Quelque 2000 m sous terre, dans une mine de nickel en exploitation, des physiciens ont installé l’un des instruments les plus sensibles du monde pour l’observation de l’univers. Opérationnel depuis 1999, l’Observatoire de neutrinos SNOLAB est spécialisée dans la recherche sur la matière noire et  l’étude des neutrinos provenant du Soleil et de supernovas ou… Lire la suite Nickel

Google

A.1998-1

TAE Technologies est une société américaine basée en Californie, créée pour le développement de l’énergie de fusion aneutronique. Soutenue par le cofondateur de Microsoft Paul Allen, la société a levé plus de 500 millions de dollars d’investissement. Elle travaille avec Google Research pour créer un dénommé « algorithme optométriste ».

https://www.theguardian.com/environment/2017/jul/25/google-enters-race-for-nuclear-fusion-technology

The April 25, 1996 issue of Nature featured on its cover our article concluding that voles living in the Chernobyl environment had an elevated rate of genetic mutation. Our experimental design included double-blind analyses of DNA sequences, the long strings of nucleotides that make up the genetic code. We had determined the genetic sequences manually, a… Lire la suite Modifications

Nouvelles retombées de Tchernobyl : les hirondelles vivant à proximité de la centrale nucléaire qui a explosé en 1986 sont devenues albinos. C’est ce que vient d’annoncer dans la revue Nature une équipe de chercheurs français et suédois. Dans la région la plus exposée aux radiations, les hirondelles (Hirundo rustica) dont le plumage est normalement… Lire la suite Albinos

Chambre d’or

O.1996-1

Au Japon, lobservatoire Super-Kamiokande étudie les neutrinos. Ce sont des particules élémentaires produites par des réactions nucléaires. Les plus énergétiques viennent des cataclysmes cosmiques les plus violents (trous noirs, supernovas et big bang). À un kilomètre sous terre, dans une « chambre dor », les scientifiques tentent dobserver loscillation des neutrinos et de prédire lapparition de supernovas.

Thomas Boisson, Futura Science / Trust My Science, 25 juin 2018

Panthéon

M.1995-3

Quand Marie Curie s’est éteinte, les autorités ont pris les précautions nécessaires. Son corps a été placé dans un premier coffret, qui renferme la dépouille, lui-même placé à l’intérieur d’un second coffret, en plomb, et placé dans une troisième enveloppe, d’apparence tout à fait normale. En 1995, la dépouille de Marie Curie et celle de son mari Pierre sont déplacées au Panthéon. On put constater que le corps de Marie Curie était momifié et deux fois plus radioactif que l’air ambiant. Par mesure de sécurité, les cercueils de Marie et Pierre Curie restent en plomb. Le radium-226 a une période radioactive de 1 600 ans.

https://cultea.fr/presque-90-ans-apres-sa-mort-marie-curie-est-toujours-radioactive.html?amp=1

Minisatellites

M.1996-3

In 1996 Dubrova and others published a paper which showed an increased rate of mutations in the minisatellite35 genome.36 Children, who had been born between February and September 1994 in the Mogilev region, whose fathers and mothers had always lived in the villages of Bykhov, Krasnopolye and Cherikov, were examined by means of DNA fingerprinting… Lire la suite Minisatellites

Modern Alchemy

M.1994-2

Publié en 1994, Modern Alchemy regroupe une centaine d’articles choisis, qui vont de la chimie pure à la chimie nucléaire, par Glenn T. Seaborg, l’inventeur du cobalt 60, de l’américium, du curium, du berkélium et du californium. Dans la nuit du 23 février 1941, alors qu’une tempête fait rage sur le campus de Berkeley, avec d’autres collègues, il identifie l’élément 94, hautement énergétique et fissile : le plutonium 238.

Pierre Barthélemy, Le Monde, 28 février 1999

 

Le 24 novembre 1993, alors qu’il est encore Directeur général du CERN, le physicien des particules Carlo Rubbia crée un précédent extraordinaire bousculant toutes les traditions scientifiques : Usant du prestige de son prix Nobel il s’adresse directement à la presse et au grand public pour annoncer que lui — tout seul — aurait trouvé… Lire la suite Rubbiatron

Impres­sion­nés par leur capa­cité à se déve­lop­per dans ces condi­tions extrêmes, des scien­ti­fiques se sont penchés sur ces cham­pi­gnons appa­rus en 1991, soit cinq ans après la catas­trophe nucléaire de Tchernobyl. Ils ont décou­vert que ces micro-orga­nismes appe­lés Cryp­to­coc­cus neofor­mans ne se contentent pas d’y survivre mais sont comme atti­rés par les radia­tions. Cela serait dû… Lire la suite Cryptococcus

IceCube

O.1990-1

Francis Halzen, de luniversité du Wisconsin : « Jai imaginé exploiter la lumière Tcherenkov, un flash bleuté très tenu généré par la collision dun neutrino avec le noyau dun atome dans la glace. » La première expérience a lieu en août 1990 au Groenland. Elle permet de détecter des muons provenant de linteraction des rayons cosmiques avec latmosphère, au fond de la banquise. En 2005, il déclare : « Grâce à AMANDA, on a enregistré un murmure ; avec IceCube, on va écouter le son dune contrebasse ».

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-amanda-neutrinos-mystere-sursauts-gamma-14835/

 

IMB

Le détecteur Irvine-Michigan-Brookhaven, ou IMB, était un observatoire actif de 1981 à 1991 dans les recherches sur la désintégration du proton. Il était situé à Fairport, au sein d’une ancienne mine de sel de l’entreprise Morton Salt, sur les rives du lac Érié dans l’Ohio. Le projet était mené conjointement par l’Université d’Irvine, l’Université du Michigan, et le Laboratoire national de Brookhaven.… Lire la suite IMB

Fallout from the Nuclear Family (1980), est un portrait du beau-père de Nancy Buchanan, éminent physicien Louis Ridenour, et comprend 10 livres tirés de sa documentation professionnelle et personnelle. 

Envoyer les déchets dans lespace permet de les isoler complètement de la biosphère. Il sagit néanmoins dune méthode exotique, qui ne peut être envisagée quau cas par cas. Or l’énergie nucléaire a ceci de particulier qu’elle produit de très petites quantités de déchets très toxiques, ce qui fait de l’élimination spatiale une option viable.

E. Burns, W. E. Causey, W. E. Galloway, and-R. W. Nelson, « Nuclear Waste Disposal in Space », Nasa Technical Paper nº 1225, May 1978

 

At Oak Ridge, in the 1970s, the prospect of fusion power was strongly considered, sparking research at ORNL. A tokamak called ORMAK, made operational in 1971, was the first tokamak to achieve a plasma temperature of 20 million Kelvin. After the success of the fusion experiments, it was enlarged and renamed ORMAK II in 1973; however, the experiments ultimately… Lire la suite ORMAK

The Reed College Reactor Facility has been used for research and educational projects in the Portland area since its establishment in 1968. These programs have been an important part of the educational picture of the region. The Reed College Reactor is a TRIGA Mark I reactor at the bottom of a 25-foot-deep tank. It uses… Lire la suite REED

Gamma knife

D.1967-1

Le Gamma knife est un appareil utilisé pour des traitements neurochirurgicaux en radiothérapie stéréotaxique, délivrant de façon très localisée une dose élevée de rayonnements ionisants. L’appareil a été inventé sous la direction du neurochirurgien suédois Lars Leksell, en 1967 au Karolinska Institutet de Stockholm. Spécifiquement conçu pour la neurochirurgie fonctionnelle et le traitement de patients souffrant de douleurs, troubles du mouvement, et même certains troubles du comportement qui ne sont pas sensibles à un traitement psychiatrique classique, il est aussi utilisé pour traiter les tumeurs cérébrales.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Gamma_knife

1965 Kolar Gold and South Africa experiments : Located in India, in the Kolar Gold Field mine, 7500 m underground, the KGF detector was looking for muons produced by atmospheric neutrinos, resulting from cosmic rays interaction with Earth’s atmosphere. It was made of 3m walls of plastic scintillators, Neon flash tubes and photomultipliers. The experiment discovered the… Lire la suite Kolar

A giant trap has been set deep underground to catch a few of the neutrinos that theory predicts should be pouring out of the sun. Their capture would prove that the sun runs on thermonuclear power. Most physicists and astronomers believe that the sun’s heat is produced by thermonuclear reactions that fuse light elements into… Lire la suite Homestake

On March 3, 1962, the U.S. Navy activated the PM-3A nuclear power plant at the station. The unit was prefabricated in modules to facilitate transport and assembly. PM-3A fut mis en service en 1962 à la base antarctique McMurdo pour fournir d’abord une source énergétique non fossile que l’on évaluait significativement moins chère que le pétrole et… Lire la suite PM-3A

SNAP

A.1961-1

Cinq unités SNAP-27 fournissent l’énergie nécessaire au fonctionnement de lApollo Lunar Surface Experiments Package. Cette station transmet des informations sur les tremblements lunaires, les impacts de météores, les champs magnétiques et gravitationnels, la température interne et l’atmosphère de la Lune, pendant plusieurs années après les missions. Chacune de ces unités contient 3,8 kg de plutonium-238. (Photo d’un SNAP-27 RTG sur la Lune prise depuis l’astronaute Apollo.)

U.S. Federal Government : http://solarsystem.nasa.gov/rps/rtg.cfm

 

SL-1

D.1961-1

3 janvier 1961. Alors que le réacteur SL-1 s’apprêtait à être remis en service, une fausse manipulation libère une vapeur extrêmement concentrée. Le boîtier pesant plus de 12 tonnes et les barres de commande sont propulsés trois mètres en l’air. L’explosion projette au sol les spécialistes de l’armée. Un homme âgé de 26 ans est empalé au plafond.
http://large.stanford.edu/courses/2017/ph241/berrios1/

“Après les sous-marins et les porte-avions, le nucléaire va-t-il propulser les missions d’exploration spatiale ? En août, la Maison Blanche a chargé la NASA de développer des moteurs de fusée nucléaires. L’agence spatiale américaine travaille depuis plusieurs années sur une telle technologie. Elle permettrait de remplacer les lanceurs chimiques pour faciliter les voyages vers la… Lire la suite Lanceur spacial

Astronomie gamma

O.1958-1

L’astronomie gamma est le domaine de l’observation astronomique centrée sur le spectre électromagnétique des rayons gamma. Ces derniers englobent les photons émis à des énergies supérieures à 511 keV, et constituent la plus grande forme d’énergie lumineuse observable dans l’univers. Les rayons gamma sont les témoins directs de tous les événements extrêmes ponctuant la vie du cosmos. Au cours de ces phénomènes, la… Lire la suite Astronomie gamma

Le vol spatial nucléaire n’est pas facilement réalisable. Les fusées spatiales exigent non seulement de l’énergie, mais aussi de la masse, de la matière éjectée vers l’arrière, ce que le combustible nucléaire fournit très peu. Pour les fusées, la limite n’est pas le manque d’énergie, mais la haute température atteinte. Les tuyeres utilisées sont déjà chauffées au… Lire la suite Orion

La divergence de Zoé, en décembre 1948, est perçue en France comme un grand exploit technique, symbole du redressement national d’après-guerre. L’énergie atomique fascine, mais les effets des rayonnements restent mal connus. Le CEA, alors à ses débuts, estime que ses employés doivent se protéger eux-mêmes contre les risques radioactifs. L’expérience acquise dans les installations… Lire la suite Fresque

When in 1956, two Américans physicists Cowan et Reines, proved that the neutrino was a real particle, its existence was admitted, but it was considered “undetectable”. It was in the mid 1950s that Clyde Cowan and Frederick Reines set up their experiment to prove the existence of neutrinos. Reines and Cowan started their neutrino detection… Lire la suite Poltergeist project

Deinococcus radiodurans a été découverte outre-Atlantique en 1956 par A.W. Anderson. L’homme travaillait alors au sein de l’Oregon Agricultural Experiment Station, basé à Corvallis. On cherchait à savoir si les contenus de boîtes de conserve pouvaient être stérilisées par de grandes doses de rayons gamma. Une boîte de viande fut exposée à une dose de… Lire la suite Deinococcus radiodurans

Tomographie

O.1956-2

La tomographie par émission de positons (TEP) est une méthode d’imagerie médicale pratiquée par notre centre qui permet de mesurer en trois dimensions l’activité métabolique d’un organe grâce aux émissions produites par les positons issus de la désintégration d’un produit radioactif injecté au préalable. La TEP repose sur le principe de la scintigraphie consistant à… Lire la suite Tomographie

Scintigraphie

O.1956-1

La scintigraphie ou gammagraphie est une technique dimagerie médicale réalisée dans les services de médecine nucléaire. Le patient reçoit des isotopes radioactifs qui se fixent sur les organes ou les tissus que lon cherche à explorer (os, poumons, cœur, reins, foie). Une gamma-caméra détecte les rayons et reconstruit limage.

https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-anatomie-et-examens/2537848-scintigraphie-definition-resultat-indications-risques/

Beaucoup de gens sont rassemblés dans le hall du réacteur G1 à Marcoule. Les amplis retransmettent le bipbipdes compteurs de neutrons. Puis le rythme saccélère, le crépitement devient continu, de plus en plus intense. Quelquun, quelque part, donne lordre de faire chuter les barres. La galopade exponentielle des neutrons cesse. Les applaudissements éclatent. Cette réalisation permit à notre pays de pratiquer sa « gymnastique nucléaire ».

Rémy Carle, ancien directeur de la construction des réacteurs au Commissariat à l’énergie atomique (CEA)

Atomic brain

M.1955-2

Créés par la science nazie et l’énergie atomique, des zombies se promènent dans les rues de Californie. Creature with the Atom Brain a peut-être un budget limité, mais il est riche en idées. Mélangeant zombies, gangsters et scientifiques nazis fous, le scénariste propose un panaché de genres, qui donne le sentiment de voir plusieurs films recousus par un scientifique nazi fou. Réalisé par Edward L. Cahn.

Creature With The Atom Brain (1955) [31 Days of American Horror Review]

Atomic man

M.1955-1

Un physicien nucléaire, laissé mort, est retrouvé vivant et en bonne santé par des collègues. À cause dune overdose de radiations, son esprit a sept secondes d’avance. Il ne peut pas parler de manière cohérente, mais connaît toujours lavenir. Les gangsters tentent d’exploiter ses incroyables pouvoirs. Idée astucieuse, film lent. Réalisé par Ken Hughes, avec Gene Nelson et Faith Domergue.

Michael Weldon, The Psychotronic Encyclopedia of Film

G1

En 1955, les experts du CEA et d’EDF proposent une communication commune sur ce sujet lors de la première conférence internationale sur l’usage pacifique de l’énergie atomique qui se déroule à Vienne (https://cutt.ly/Ke4HR07). (Schéma récupération de l’énergie sur la pile G1.) En septembre 1956, le réacteur G1 produit ses tous premiers kilowattheures d’#électricité même si… Lire la suite G1