ENORMOZ

D.1945-16

Here we have two diagrams of the Nagasaki atomic bomb (Fat Man) based on information passed on to the Soviets from Klaus Fuchs and other spies. These aren’t particularly sensitive today, but would have been Top Secret–Restricted Data when they were acquired. On the right is the basic dimensions of the body of the bomb, and on the left is a more detailed arrangement showing the electrical systems inside the bomb. As anyone reading this blog no doubt knows, the Soviet Union had a number of spies in high places in both the US and UK sides of the Manhattan Project, which they dubbed “ENORMOZ” in their code language.

http://blog.nuclearsecrecy.com/2012/07/27/rare-photos-of-the-soviet-bomb-project/

Joe-1

D.1947-3

The caption says this is model of the first Soviet bomb at “the Polygon,” which was the code name for the Semipalatinsk test site.5 Somehow it manages to look very futuristic (the big circles, the large poles) and yet quite rustic (the trees, the way in which everything looks like it has been fashioned by hand by… Lire la suite Joe-1

Il ne fait guère de doute que les Russes et nous-mêmes avons désormais la capacité de placer en orbite un satellite suffisamment grand pour transporter un système d’armes. Il pourrait s’agir d’une ou de plusieurs bombes nucléaires ou bactériologiques et des dispositifs électroniques nécessaires à leur lancement depuis le satellite vers des cibles au sol. Du point de vue de la taille et du poids, il convient de noter que les missiles conçus pour être lancés vers le bas à partir d’un satellite en orbite ne nécessiteraient pas les grandes et lourdes fusées de lancement qui sont nécessaires pour élever dans l’espace nos missiles actuels à longue portée.

David Sarnoff, Memorandum to Vice President Richard M. Nixon June 17, 196o

 

 

Betting pool

D.1945-15

Isidor Isaac Rabi attended the Trinity test in July 1945. The scientists working on Trinity set up a betting pool on the yield of the test, with predictions ranging from total dud to 45 kilotons of TNT equivalent (kt). Rabi arrived late and found the only entry left was for 18 kilotons, which he purchased. Wearing welding goggles, he waited for the result with Ramsey and Enrico Fermi. The blast was rated at 18.6 kilotons, and Rabi won the pool.

Vierge

D.1945-13

Le souffle brûlant de la déflagration a dévasté Nagazaji ce 9 août 1945, faisant plus de 70 000 morts, a pulvérisé les vitraux et les murs de l’édifice, brûlé son autel et fait fondre sa cloche. Mais la tête d’une statue en bois de la Vierge Marie a survécu au brasier, gisant parmi les colonnes effondrées et les débris de l’église romane. L’icône a conservé les stigmates de la guerre: les yeux ont brûlé, laissant deux orbites noires, la joue droite est noircie et une fissure court le long du visage comme une larme.

Poker face

D.1945-12

Claude Robert Eatherly, qui n’avait en fait été chargé que d’apprécier les conditions météorologiques et d’évaluer les chances d’atteindre l’un des trois objectifs envisagés. Au moment de l’explosion, à 8 h 17, il était dans son avion Straight Flush (c’était un joueur de poker invétéré), à 200 miles d’Hiroshima, et volait en direction de l’île de Tinian. Aux États-Unis, son personnage inspira dans les années 1950 la légende du héros repentant dont on raconte encore aujourd’hui qu’il devint fou après avoir largué la bombe sur Hiroshima et essaya de mettre fin à ses jours avant d’être finalement interné dans un hôpital psychiatrique.

 

Ensemencer

D.2019-2

Hormis les effets désastreux sur les populations et l’environnement, les innombrables essais nucléaires effectués dans l’atmosphère pendant la guerre froide ont eu une conséquence inattendue : ils ont engendré des pluies sur plusieurs milliers de kilomètres autour des sites concernés. L’explication ? La charge électrique libérée par le rayonnement des détonations nucléaires augmente la propension des gouttelettes d’eau en suspension à se combiner entre elles pour déclencher des précipitations.

https://www.caminteresse.fr/sciences/pourquoi-les-essais-nucleaires-declenchent-des-pluies-11145533/

Beryl

D.1962-3

La montagne, sous laquelle avait été placée la bombe dans son labyrinthe de galeries en profondeur, s’était ouverte sous l’effet de l’explosion et un nuage très radioactif s’en était échappé enveloppant sous sa chape de particules irradiantes les centaines de militaires et civils présents sur les lieux face à la montagne tragique du Tan-Affela. Tous sans exception à des degrés divers furent touchés par les fuites de produits radioactifs.

Green

D.1995-1

Gregory Green is an artist who constructs nuclear bombs. Not sculptures, actual bombs. He has done seven to date, based on the design of the earliest atomic weapons including Little Boy, the bomb dropped on Hiroshima. “Two were looked at by nuclear physicists,” says Green, “and they’ve said they would work. My experience is that… Lire la suite Green

Wilbure M. Smith

D.1948-1

En 1948, l’enseignant américain Wilbur M. Smith publie le livre This Atomic Age and the Word of God , dans lequel il cherche à établir un lien étroit entre l’ère atomique actuelle et la Parole de Dieu . Le texte que Smith a pris comme référence était la Deuxième Lettre de Pierre , contenue dans le Nouveau Testament , versets 3: 10-18. Il voulait y retracer des… Lire la suite Wilbure M. Smith

Doctor Atomic is an opera composed by John Adams with a libretto by Peter Sellars. The opera, which premiered in 2005, takes place in the weeks leading up to the Trinity Test, the first-ever detonation of a nuclear weapon. J. Robert Oppenheimer, director of the Los Alamos Laboratory, is the central character of the opera. Other historical figures involved in… Lire la suite Doctor Atomic

Ed Westcott (James Edward Westcott), in official capacity as photographer employed by the US government. — http://www.dpi.anl.gov/dpi2/ph_gallery/pic11s.htm Also obtainable from U.S. Department of Energy; http://www.cfo.doe.gov/me70/manhattan/images/Y12AlphaVeryLarge.jpg Alpha Track Calutron at the Y-12 Plant at Oak Ridge, Tennessee from the Manhattan Project, used for uranium enrichment by electromagnetic separation process. See http://www.cfo.doe.gov/me70/manhattan/alpha_racetrack.htm for additional information.

Sérigraphie

D.1965-2

WARHOL Andy (1928-1987), Atomic Bomb, 1965, sérigraphie et acrylique sur toile, 263,6×203,9 cm, Londres, Collection Saatchi. Nicolas Bourriaud: «La sérialité du Pop n’est pas uniquement une traduction de la production de masse, mais aussi celle de la réaction en chaîne de l’explosion atomique, l’image d’un monde décomposable à l’infini par la fission nucléaire.» https://www.slate.fr/story/48667/art-nuage-atomique?amp

Hiroshima ARTIST Janet Sobel (1894 – 1968) DATE ca. 1948 DIMENSIONS 59 1/2 x 39 1/2 in. (151.1 x 100.3 cm)Framed: 62 1/2 in. × 42 1/2 in. × 2 in. MEDIUM Oil and enamel on canvas CREDIT LINE Crystal Bridges Museum of American Art, Bentonville, Arkansas, 2011.10 STATUS Exposé ACCESSION NUMBER 2011.10   https://collection.crystalbridges.org/objects/1551/hiroshima 

Coraux

M.2017-2

Les cratères laissés par les tests nucléaires de l’atoll de Bikini sont contaminés par la radioactivité et pourtant des coraux y prospèrent sans problème. Des biologistes marins veulent percer le secret de cette résistance en espérant y trouver de nouvelles armes contre le cancer. Inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, cet atoll est tristement célèbre… Lire la suite Coraux

Les missiles, les armes nucléaires sont autodestructives. De l’art autodestructeur. Larguer des bombes H. Pas intéressé par les ruines (pittoresque), l’art autodestructeur réactive l’obsession de la destruction, le martèlement auquel les individus et les masses sont soumis. L’art autodestructeur présente le pouvoir qu’a l’homme d’accélérer les processus de désintégration de la nature et de les ordonner. L’art autodestructeur reflète le perfectionnisme compulsif de la fabrication d’armes — le polissage jusqu’au point de destruction. L’art autodestructeur est la transformation de la technologie en art public.

Gustav Metzger, Manifesto Auto-Destructive Art, 1960

Godzilla

M.1954-2

Godzilla est l’un des monstres les plus connus du cinéma. Dès sa conception, en 1954, Godzilla se voulait une métaphore de la crainte de l’arme nucléaire. Sa première apparition était une réponse directe à un grave accident qui a secoué la population japonaise en 1954. L’explosion de la première bombe H dans le Pacifique.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1173673/godzilla-monstre-taille-craintes-films-culture-angoisse-depenses-militaires-science

Mound Laboratories in Miamisburg, Ohio was an Atomic Energy Commission (later Department of Energy) facility for nuclear weapon research during the Cold War, named after the nearby Miami Indian burial mound. The laboratory grew out of the World War II era Dayton Project (a site within the Manhattan Project) where the neutron generating triggers for the first plutonium bombs were developed. Post-war construction of a permanent site for Dayton Project activities began in… Lire la suite Mound

Quelques semaines après, on vit apparaître des traces sur le sol. Le flash de lumière et de chaleur dû aux rayonnements thermiques avait décoloré le béton et rendu visibles les ombres portées sur le sol. Là, un homme présent au moment du drame, ici une échelle, une vanne ou les pylônes dun pont, qui avaient en quelque sorte « protégé » le mur des dommages causés par la bombe.

http://www.ac-grenoble.fr/college/sand.la-motte servolex/spip31/IMG/pdf/fiche_repere_hiroshima_yves_klein-2-2.pdf

Calutron

D.1943-1

14 700 tonnes d’argent prélevées dans les coffres du gouvernement américain ont été nécessaires pour fabriquer les énormes bobines électromagnétiques de l’usine de séparation isotopique d’Oak Ridge. Les employés travaillent sans le savoir à la production de l’uranium des premières bombes atomiques.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calutron