Colline des morts

D.1966-1

Lors de fouilles sur les sites de Mohenjo-daro (Colline des Morts) et de Harappa, les deux villes principales de la civilisation de la vallée de l’Indus, on découvrit des squelettes affalés dans les rues, âgés de plusieurs milliers d’années. L’archéologue russe A. Gorbovsky a évoqué le niveau d’irradiation présenté par ces squelettes. Parmi les plus radioactifs jamais trouvés. On trouva également des milliers d’objets fondus — baptisés « pierres noires » —, des fragments de récipients en terre soudés par une chaleur extrême. Certains y virent la preuve que cette civilisation, l’une des plus vieilles au monde, aurait été détruite par des explosions atomiques.

David Hatcher Childress, Technology of the Gods: The Incredible Sciences of the Ancients, 1999

Lors de fouilles de Mohendjo-Daro (Colline des morts) et Harappa, les deux villes principales de la civilisation de la Vallée de l’Indus, on découvrit des squelettes affalés dans les rues, sans sépultures, âgés de plusieurs milliers d’années. L’archéologue A. Gorbovsky a évoqué le niveau de d’irradiation présenté par ces squelettes. Parmi les plus radioactifs jamais trouvés, à égalité de ceux de ou d’Hiroshima. On trouva également des milliers d’objets fondus – baptisés “pierres noires” – des fragments de récipients en terre soudés par une chaleur extrême. Certains y virent la preuve que cette civilisation, l’un des plus vieille au monde, aurait été détruite par des explosions atomiques. 

David Hatcher Childress, Technology of the Gods : The Incredible Sciences of the Ancients, 1999

http://archivesgamma.fr/1966/03/20/mohendjo-daro