Le dosimètre photographique sur support papier de type Chassende-Baroz a été utilisé dans la plupart des laboratoires français jusqu’à la fin des années 1970. Ce dosimètre (figure 2.3) comportait un support en carton de 3 × 4 cm sur lequel étaient collées, d’un côté une bande automarquante pour identifier le dosimètre et deux bandes de papier photographique et sur l’autre face deux autres bandes de papier photographique dont une comme témoin de développement. Le tout était placé dans un conditionnement étanche à la lumière et à l’humidité.

Rayons Xx

O.1910-1

Philosophe , psychologue, inventeur, poète, publiciste et principal représentant du positivisme polonais, Julian Ochorowicz cherche à capter « deux nouvelles formes d’énergie » : les « Rayons rigides » et les « Rayons Xx » censés être développés par les médiums lors de manifestations d’« effets physiques ».

Rayons V

O.1899-1

Inspiré par les premiers rayons X, l’expérimentateur Louis Darget a développé une radiographie portable qui, selon lui, pouvait imprimer des images de pensées et de rêves sur des plaques photographiques. Comprenant une plaque photographique attachée à un bandeau, Darget a soutenu que «Lorsque l’âme humaine produit une pensée, elle envoie des vibrations à travers le cerveau, le phosphore qu’elle contient commence à rayonner et les rayons sont projetés». Exposé plus tard comme une fraude par l’Académie française des sciences, il a néanmoins continué à interpréter les images étranges et fantômes produites par sa radiographie, convaincu que c’était la clé pour comprendre ses rêves.

Miss atom

P.2004-2

Meet Alyona Kirsanova of Novovoronezh, one of the contestants in Russia’s « Miss Atom » 2009. She is 22, works for Novovoronezhatomenergoremont, and loves « enjoying life. » Don’t you just want to take a dip in the cooling pond with her? Alyona is a first-time contestant in « Miss Atom, » an annual beauty contest open to (female) employees of nuclear power plant.

https://www.wired.com/2009/02/miss-atom-tones/

 

Sunspot

A.1859-1

La tempête solaire de , également connue sous le nom d’événement de Carrington — du nom de l’astronome anglais Richard Carrington qui l’étudia — désigne une série d’éruptions solaires ayant eu lieu à la fin de l’été 1859 et ayant notablement affecté la Terre. Elle frappe la Terre avec une telle intensité que les télégraphes projettent des étincelles. Elle produit de très nombreuses aurores polaires visibles jusque dans certaines régions tropicales et a fortement perturbé les télécommunications par télégraphe électrique. Elle est considérée comme la plus violente tempête solaire enregistrée ayant frappé la Terre. En 1859, une En 2012, une tempête solaire équivalente a manqué d’un rien la planète bleue. Que se passerait-il si un tel événement survenait au XXIe siècle ?

Vela 6911

D.1979-3

Le 22 septembre 1979 vers 00h53 GMT, le satellite Vela 6911 détecte le double éclair caractéristique d’une explosion nucléaire atmosphérique apparemment au-dessus de l’océan Indien ou de l’Atlantique Sud. Étant donné que ce satellite fonctionnait au-delà de sa durée de vie prévue et des questions sur la fiabilité de la détection ont été soulevées. Le panel a finalement conclu dans un rapport publié à l’été 1980 que le signal  » ne provenait probablement pas d’une explosion nucléaire. Bien que nous ne puissions pas exclure que ce signal soit d’origine nucléaire ». Cette conclusion a jeté une ombre sur la confiance du public dans la capacité des États-Unis à détecter sans ambiguïté les explosions nucléaires clandestines depuis plus de vingt ans. Après des années de recherches, il semblerait que cet essai puisse être Sud-Africain et ou Israélien.

Chandra

O.1952-3

Pendant des décennies, et les chercheurs déploraient de ne pas disposer de télescopes ou de microscopes exploitant les rayons X. Mais en 1952, le physicien allemand Hans Wolter s’est rendu compte que l’on pouvait contourner l’obstacle en utilisant une série de miroirs en incidence rasante, qui équipent par exemple des télescopes aussi célèbres que Chandra et XMM Newton.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-microscope-neutrons-inspire-astronomie-x-49438/

Neutrononique

O.1935-1

Des faisceaux de neutrons sont utilisés depuis longtemps pour faire de l’imagerie neutronique. La réalisation de l’équivalent d’un microscope avec des neutrons laissait cependant à désirer. Un groupe de scientifiques états-uniens, inspiré par les télescopes à rayons X, a réussi à faire fonctionner un tel microscope. Biologistes, chimistes et physiciens vont donc disposer d’un nouvel outil pour pénétrer les secrets des matériaux.

 

Ivre

O.2012-5

Les agents de sécurité de l’aéroport de Rome ont eu une « drôle » de surprise en contrôlant les bagages des passagers aux rayons X. Alors qu’ils effectuaient leurs contrôles de routine, ils ont vu un corps apparaître à l’écran. Croyant qu’il s’agissait d’un cadavre, ils ont alors fait appel à la police. Il en était tout autrement.

 

Photosynthèse

O.2010-2

L’Installation Européenne de Rayonnement Synchrotron, ou ESRF, est l’une des plus importantes sources de rayonnement X au monde. Des chercheurs viennent de s’en servir pour photographier des mouvements d’atomes au sein de protéines en train d’effectuer la photosynthès

Shadowgraph

O.1895-1

Tesla réalisa en 1894, par inadvertance, la première photographie aux rayons X des Etats-Unis lors d’une séance photo organisée avec un tube de Geissler (précurseur des tubes à Rayons X) dans son laboratoire, en présence de l’écrivain Marc Twain. Il continua alors sur la lancée, créant son propre matériel et identifiant le rayonnement (sans toutefois en donner l’origine). Il observa également la capacité de ce rayonnement à traverser certaines matières, dont le corps humain. Il réalisa ainsi des images du corps humain qu’il nomma « shadowgraph ». Néanmoins, l’incendie de son laboratoire en 1895 mit fin à ses recherches sur le sujet.

XRD

O.1913-1

La cristallographie aux rayons Xradiocristallographie ou diffractométrie de rayons X (DRX, on utilise aussi souvent l’abréviation anglaise XRD pour X-ray diffraction) est une technique d’analyse fondée sur la diffraction des rayons X par la matière, particulièrement quand celle-ci est cristalline.

Atomic Platters

D.1999-1

« Bomb songs expressed people’s political hopes and fears, their religion, and even their sexual fantasies. People boogied with the Bomb, and they prayed with the Bomb. Here is a cross-section of the best of that music, interspersed with short documentary news clips from the time. It is a reflection of an earlier, more innocent America trying to come to grips with the new atomic era. Just as important, it is a collection of seldom-heard vintage music which remains exciting and dynamic today. »

– Charles Wolfe

87 bars

P.2022-1

Les policiers ont fait une drôle de découverte dans un véhicule qui rôdait près de la centrale nucléaire de Gravelines  : 87 bars fraîchement pêchés.

Early warning

D.1967-5

Une puissante éruption solaire accompagnée d’une éjection de masse coronale ont interféré avec les radars du Ballistic Missile Early Warning System du NORAD de l’hémisphère nord. Cette interférence avait été initialement interprétée comme un brouillage intentionnel des radars par les soviétiques, un acte considéré comme un acte de guerre. Des bombardiers nucléaires de contre-attaque furent sur le point d’être lancés par les États-Unis.

Momies X

O.1896-3

Les rayons X ont été découverts en novembre 1895 par le physicien allemand Wilhelm Conrad Roentgen. Aussi incroyable que cela puisse paraître, son collègue Walter Koenig publia dès mars 1896 la première radiographie aux rayons X d’une momie égyptienne. Il s’agissait visiblement des restes momifiés d’un enfant mais les chercheurs de l’époque ne pouvaient guère en dire plus. La biologiste, anthropologue et égyptologue allemande Stephanie Zesch a eu l’idée de réexaminer la première momie passée aux rayons X avec des moyens modernes. Il apparaît maintenant qu’il s’agissait du corps d’un enfant mâle âgé de 4 à 5 ans et qui vivait entre 378 et 235 avant J.-C. selon la datation au carbone 14.

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/egyptologie-premiere-momie-passee-rayons-x-revele-enfin-secrets-64760/

Autoradiographie

O.1924-1

« Autoradiogramme » (ou « autoradiographie ») d’une coupe (coronale) de cerveau embryonnaire de rat. Le marquage radioactif a été fait avec des séquences oligonucléotidiques conjugués avec de l’35S-dATP (désoxyadénosine triphosphate) qui se lie à du GAD67, acide glutamique décarboxylase 67 radiomarqué. Cet acide se montre ici surexprimé dans deux zones situées dans l’espace sous-ventriculaire du cerveau (zones noires correspondant aux niveaux élevés de radioactivité qui ont marqué la pellicule).
La barre d’échelle noire (en bas à gauche de l’image) correspond à une longueur de 2 mm. Elle est utilisée notamment pour observer le rôle de l’hypothalamus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Autoradiographie

Surgeonfish

P.1946-1

A radioactive surgeonfish makes its own x-ray. The bright area is a meal of fresh algae. The rest of the body has absorbed and distributed enough plutonium to make the scales radioactive. The fish was alive and apparently healthy when captured.

Uranotype

O.1857-2

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, de nombreux sels métalliques photosensibles ont été identifiés comme candidats aux procédés photographiques , parmi lesquels le nitrate d’uranyle. Les empreintes ainsi produites étaient appelées empreintes à l’uranium ou uranotypes.

Longer drives

A.1964-1

The Energized golf ball, la balle de golf de meilleure qualité jamais produite aux états unis, est exposée aux rayons gamma avec du cobalt 60, dans nos laboratoires d’Oak ridge. Cela confère à nos balles une meilleure portance et leur permet d’aller plus loin et plus vite. Leur centre est en acier, ce qui les garantit contre la déformation et assure un constant 95+. Les Energized golf ball sont conformes aux règles de l’USGA. Totalement uniques, ces nouvelles balles suscitent la curiosité, l’intérêt et l’amusement. Disponible en packs de 3, 6,50, packs de 12, 25,00 ou à l’unité à 2,25.

Dreamland

M.1997-1

Radiation with Gamma rays has been reported to give rise to a large number of novel mutants in several ornamental species (Chrysanthemums, orchids, rose, pelargonium, canna, and carnations). The present study was carried out to utilize the mutagenic effect of gamma rays on Zinnia elegans to obtain dwarf varieties and flowers with novel architecture and colours.

https://www.researchgate.net/figure/Effect-of-gamma-radiation-on-flower-colour-and-form-of-Zinnia-elegans-var-Dreamland-C_fig2_322244484

Atom blasted

A.1945-3

The belief that atomic radiation might create super plants now seems counterintuitive.  It is difficult to trace to a single source, but may have arisen through reports such as this one from 1947, in which plants grown in the “atom-blasted” soil at Nagasaki were recorded as being double in size, and reportedly the “crop yield today from land at blast center is twice that from normal soil.”

 

Jardin gamma

M.1953-2

As part of the Atoms For Peace efforts, experts would be mobilized to apply atomic science to the fields of energy, medicine, and agriculture. One of the products of these initiatives were the atomic gardens of the 1950s and 60s—experiments that used radioactive material to genetically alter plants into what they hoped would be better, stronger breeds.

Muriel Howorth

M.1971-1

There was more than one response to the nuclear age. Countering well-documented attitudes of protest and pessimism, Muriel Howorth (1886–1971) models a less examined strain of atomic enthusiasm in British nuclear culture. Believing that the same power within the atomic bomb could be harnessed to make the world a ‘smiling garden of Eden’, she utilized traditionally feminine domains of kitchen and garden in her efforts to educate the public about the potential of the atom and to ‘safeguard’ it on their behalf. Boldly entering an overtly masculine arena in which, as a woman and a layperson, she was doubly an ‘other’, Howorth used a variety of publications, organizations and staged events to interpret atomic science and specifically to address women. Her efforts, dating roughly from 1948 to 1962, preceded but had broad overlaps with official Atoms for Peace programmes, and culminated in the formation of the Atomic Gardening Society in 1960 to promote the cultivation of gamma-irradiated seeds by British gardeners.

TODD’S MITCHAM

M.1955-3

Todd’s Mitcham Peppermint (mentha x piperita ‘todd’s mitcham’)also commonly spelled Todd Mitchum Peppermint or called simply « black mitcham ». Disease resistant strain developed years ago by the A.M. Todd Peppermint Company for commercial peppermint field production. It contains a high essential oil content and is resistant to verticillium wilt. Excellent variety for tea and culinary use. Easy to grow perennial in zones 4-9 Live plant in 3 inch container. The « Todd’s Mitcham » cultivar of peppermint, which was produced from a breeding and test program at Brookhaven National Laboratory from the mid-1950s. Irradiation Cobalt 60.

https://www.colonialcreekfarm.com/Todds-Mitcham-Peppermint-black-mitcham_p_377.html

https://en.wikipedia.org/wiki/Atomic_gardening

Star Ruby

M.1977-3

Le pomelo Star Ruby est le résultat de pépins de pomelo Hudson irradiés par le programme de sélection de RA Hensz de la Texas, obtenu en 1977. Le fruit est similaire au Marsh ou Redblush sauf pour la chair rose foncée. C’est le pamplemousse pigmenté le plus foncé . Maturité de février à juin. Vigueur : moyenne. Nom latin « star ruby »

Résiste jusqu’à -7°

https://www.pepiniereagrumesdeprovence.fr/pomelos-et-pamplemousses/79-star-ruby.html

Pamlico

D.1962-3

A parachute-retarded LRL device in a MK-36 drop case. This was a test of advanced principles for achieving high-efficiency thermonuclear burn, and successfully confirmed theoretical predictions. It was said to « show the way to a new range of possibilities in high-yield design ». This was the last Christmas Island airdrop, and the third largest test of Operation Dominic. Yield-to-weight ratio was 0.934 kt/kg (but then this was an experiment, not a final weapon configuration).

https://nuclearweaponarchive.org/Usa/Tests/Dominic.html

Rapatronic

A.1952-1

À la fin des années 1930, Harold Edgerton, ingénieur au MIT, a été le pionnier des techniques de photographie à ultra-haute vitesse, pour révéler une balle éviscérant une pomme, la spirale d’un coup de golf ou la chute d’une goutte de lait. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Edgerton a travaillé avec la Commission de l’énergie atomique au développement d’une camera, le Rapatronic, capable de fixer le flash incandescent d’une explosion nucléaire jusqu’au milliardième de seconde. Sur une tour, à dix kilomètres du site d’essais, Edgerton et ses assistants ont ainsi pu enregistrer cette forme rougeoyante comme une forme de vie extraterrestre.

https://www.metmuseum.org/art/collection/search/281785

Duga

O.1986-3

Le prototype, dénommé « Duga » (sans suffixe numérique et au nom de code 5H77) a été implanté dès 1970 ; il est composé d’un émetteur et d’un récepteur, séparés d’une distance de 30 kilomètres, près des villages de Luch et Kaynivka. Le deuxième radar, le plus important, dénommé « Duga-1 » (nom de code 5H32-Ouest), a été implanté durant les années 70 ; il est composé de deux émetteurs installés à Liubech, et de deux récepteurs installés à Tchernobyl-2. C’est le plus connu des trois, en raison de l’implantation de ses récepteurs dans la zone d’exclusion de Tchernobyl

Huron King

O.1980-1

Huron King Test Chamber, located to the right of 3-08 Road in Area 3, 600 meters from its original location. The Huron King test chamber contained a communications satellite and other space-related experiments, and simulated a space environment. It was used for a rare type of Vertical Line of Sight underground test conducted by the Defense Nuclear Agency, forerunner of the Defense Threat Reduction Agency. The device, which was less than 20 kilotons in yield, was detonated on June 24, 1980.

Mercury

O.1950-3

Mercury est une localité du sud du Nevada, dans le comté de Nye, située à 100 km au nord-ouest de Las Vegas. Ce village voisine avec la Nellis Air Force Range et fait partie intégrante du site d’essais du Nevada ce qui fait qu’il n’est pas accessible au public.

Cannikin

D.1971-1

Cannikin est l’un des trois essais nucléaires souterrains réalisés sur la petite île d’Amchitka en Alaska. C’est aussi le plus important jamais réalisé par les Etats-Unis à plus de 1 500m sous terre. 5 mégatonne. La terre se soulève verticalement de 4,6 mètres, à une distance de 600 mètres autour du foyer de l’explosion. La décharge provoque un tremblement de terre de magnitude 7 sur l’échelle de Richter.

https://www.military.com/video/nuclear-bombs/nuclear-weapons/cannikin-nuclear-test-footage/1402452751001 

Faultless

D.1968-1

One of the lesser-known, but still epic events of the nuclear research program was “Project Faultless,” an underground detonation of a megaton nuclear bomb in the middle of the Mojave.

Membre de la Flight Test Historical Foundation, du Nevada Test Site Historical Foundation, du Musée National Atomique, Peter Merlin passe une grande partie de son temps à explorer le sud-ouest des États-Unis à la recherche de villes fantômes, de mines, de grottes, de ruines préhistoriques et d’art rupestre, de sites d’essais nucléaires, de silos de missiles abandonnés, de fossiles et de caractéristiques naturelles intéressantes. Merlin donne occasionnellement des conférences sur l’histoire de l’aérospatiale, l’archéologie préhistorique et l’histoire des essais nucléaires.

La piscine Pierre et Marie Curie de Mulhouse se situe au cœur de la ville, en face de la mairie. Ouverte du lundi au samedi, la piscine couverte dispose deux bassins de natation et des bains romains. Ce lieu allie les bienfaits de la nage et la détente. Diverses activités aquatiques sont programmées à la piscine de Mulhouse : des cours de natation, des cours d’aquagym, etc. Des créneaux horaires pour les femmes, pour les hommes et des créneaux mixtes y sont aménagés.

Archives Curie

O.1934-1
Manuscrits, plans, affiches, coupures de presse… Les archives du Musée Curie sont une manne pour celui qui s’intéresse à l’histoire du XXe siècle. Prenez rendez-vous pour consulter nos fonds.

The CTB (Chernobyl Tissue Bank) is a unique venture. It is the first international cooperation that seeks to establish a collection of biological samples from tumours and normal tissues from patients for whom the aetiology of their disease is known – exposure to radioiodine in childhood.

Inventaire

P.2013-3

Tous les cinq ans, l’Andra réalise une nouvelle édition de l’Inventaire national des matières et déchets radioactifs. Cette publication est complétée chaque année par un document, les Essentiels, qui présente l’évolution annuelle des stocks de matières et déchets radioactifs produits en France.

Big data

O.2018-4

Over the past 60 years a great number of very large datasets have been generated from the experimental exposure of animals to external radiation and internal contamination. This accumulation of ‘big data’ has been matched by increasingly large epidemiological studies from accidental and occupational radiation exposure, and from plants, humans and other animals affected by environmental contamination. We review the creation, sustainability and reuse of this legacy data, and discuss the importance of Open data and biomaterial archives for contemporary radiobiological sciences, radioecology and epidemiology.

https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/09553002.2019.1589026

Atom bomb rose

M.1953-1

Public Sculpture: Gabriella Hirst, Rosa floribunda « Atom Bomb » (Kordes, 1955), Iris « Cliffs of Dover » (Fry, 1952), engraved brass plaques, park benches, 2021

An English Garden was a public installation in Gunners Park, Essex. It was planted with Rosa floribunda ‘Atom Bomb’ (Kordes, 1953), a rare species of cold-war era garden rose, propagated over recent years from one of the few remaining specimens. The garden was edged by arch of white ‘Cliffs of Dover‘ Iris (Fry, 1952).

http://www.gabriellahirst.com/An-English-Garden

Aguas Radium

P.1923-1

La mine est exploitée depuis les années 1910 par la « Société française d’uranium et de radium ». Dans les années 20, une station thermale est construite à proximité pour profiter des bienfaits des eaux chargées en radium. Après la seconde guerre mondial, le lieu suscite la peur et tombe en ruine.

L’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) est un Établissement public à caractère industriel et commercial (ÉPIC) chargé de la gestion des déchets radioactifs en France. En 2003, l’ANDRA choisit d’inscrire certaines de ses archives sur du papier permanent avec de l’encre résistante, garantissant une préservation d’au moins 300 ans, afin de se conformer au décret no 2003-30 du 10 janvier 2003 qui oblige le centre d’enfouissement de déchets radioactifs de la Manche à pérenniser l’information relative aux déchets stockés au-delà de sa fermeture.

http://www.archives.developpement-durable.gouv.fr/agence-nationale-pour-la-gestion-des-dechets-r8976.html

Archives IRSN

P.1945-4

Unique en France, le fonds d’archives en sûreté nucléaire de l’IRSN propose une vision complète en matière d’expertise du suivi des installations nucléaires françaises. Les archives couvrent  également les sujets liés à la radioprotection de l’homme et de l’environnement.

Ces fonds de plus de 14 km linéaires aujourd’hui, répartis sur toutes les implantations de l’Institut, se composent d’une importante typologie de documents scientifiques et techniques, des années 1950 à nos jours.

https://www.irsn.fr/FR/IRSN/archives/Pages/default.aspx#.YZ-21dDMLIU

Le Cri

M.2013-3

Christophe Fiat Le Cri de Godzilla A travers cette performance, Christophe Fiat interroge la figure de Godzilla, monstre inventé en 1954 par Ishiro Honda dans un film portant le même nom. Irradié par des essais nucléaires dans le Pacifique, Godzilla apparaît donc comme une icône universelle nous mettant en garde contre les dérives incontrôlées des lobbies du nucléaire.

Toxic camera

O.2012-2

The Toxic Camera, Konvas Autovat, 2012
Bronze and concrete
9 3/4 × 7 3/4 × 7 3/4 in
24.8 × 19.7 × 19.7 cm
Edition of 4

The Toxic Camera is a short film by British artists and Turner Prize nominees Jane and Louise Wilson that reflects on the 1986 Chernobyl disaster. Inspired by the story of filmmaker Vladmir Shevcheko, who died a few months after making Chernobyl: A Chronicle of Difficult Weeks, and his highly radioactive camera, The Toxic Camera interconnects the stories of survivors, 25 years later, to explores the vulnerable nature of the landscape and the human body.

Niépce

O.1857-1

Abel Niépce de Saint-Victor découvre, entre 1857 et 1861, que certains sels sont capables de voiler les émulsions photographiques, même dans l’obscurité. Ses résultats sont communiqués par Chevreul à l’Académie française des sciences, le . Abel Niépce de Saint-Victor réalise, en 1858, que cet effet anormal est dû aux sels d’uranium. Il s’aperçoit que la « lumière » qui impressionne ses plaques photographiques n’est due, ni à la phosphorescence, ni à la fluorescence, car les sels peuvent voiler les plaques très longtemps après avoir été exposés à la lumière du Soleil.  C’est à Henri Becquerel que va être attribuée la paternité de la découverte, en 1896, de la radioactivité naturelle.

Le mur d’Orano

P.2021-2

5 kilomètres de mur et de clôture supplémentaire vont venir sécuriser le site Orano La Hague. Construit à l’intérieur de l’enceinte, ce mur est une « disposition de protection demandée par le gouvernement », détaille la communication de l’entreprise Orano. Il englobera tous les bâtiments de l’usine Orano La Hague afin d’éviter toute intrusion.

https://actu.fr/normandie/la-hague_50041/nucleaire-un-mur-de-5-km-va-etre-construit-autour-du-site-d-orano-dans-la-hague_45662365.html

Tumalappalli

P.2011-3

Un gisement d’uranium découvert dans le sud de l’Inde pourrait être l’un des plus importants au monde, rapporte l’autorité nationale de l’énergie atomique indienne.

La mine de Tumalappalli, dans l’Etat d’Andhra Pradesh, renferme au moins 49.000 tonnes de ce minerai et ses réserves pourraient être trois fois plus importantes, dit mardi le quotidien The Times of India citant le directeur du département indien de l’énergie atomique.

https://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/une-des-plus-grandes-mines-d-uranium-au-monde-decouverte-en-inde_1016158.amp.html

PERSÉE

O.2017-3

PERSÉE (Plateforme expérimentale de recherches sur l’épuration des effluents radioactifs) est un banc d’essais dédié à l’étude des dispositifs d’épuration des effluents gazeux dans les installations nucléaires et les laboratoires, usines ou établissements hospitaliers sources d’iode radioactif. La spécificité de ce banc d’essai est de reproduire fidèlement les conditions de température, de pression et d’humidité caractéristiques des effluents rejetés par les installations, en fonctionnement normal ou accidentel.

Porte coupe feu et étanche – Andromède, Porte 2-en-1, Interchangeabilité avec Cassiopée, Simplifie la sectorisation incendie. Ce type de porte est destiné aux industries du nucléaire, de la pétrochimie et du bâtiment. Des portes de ce type sont installées sur les centrales EPR de FA3, OL3 et Taishan.

https://www.baumert.fr/references/secoia-mailly-le-camp

IL Y A 48 ANS LE 15 MAI 1970 À 10 H 00 : LA BOMBE ATOMIQUE FRANÇAISE ANDROMÈDE EXPLOSAIT À MURUROA. Ce 32ème Essai Nucléaire qui s’est déroulé sur Denise à MURUROA et dont le tir depuis un ballon placé à 560 m d’Altitude d’une puissance de 13 KT peut être suivi au travers de l’Ordre de Circonstance N° 9/70 émanant du Capitaine de Frégate DE LASSUS, Commandant le Bâtiment Base « MAURIENNE »

Desert music

O.1984-1

The Desert Music est une œuvre orchestrale de Steve Reich datant de 1984 pour orchestre symphonique et chœur. Cette œuvre est basée sur une sélection de poèmes de l’Américain William Carlos Williams, d’après son recueil homonyme de poèmes The Desert Music and Other Poems (1954). L’utilisation du mot Desert est en relation avec trois lieux qui ont influencé Reich : le désert du Sinaï qui a vu la fuite des juifs d’Égypte, le désert de Judée dans lequel Jésus se retire et a ses visions, et enfin le désert de White Sands au Nouveau-Mexique où fut mis au point les armements atomiques américains. Le mot Desert est également en lien direct avec les terres ravagées par les bombardements atomiques de Hiroshima et Nagasaki en 1945.

https://fr.wikipedia.org/wiki/The_Desert_Music#cite_note-4

L’Île-Longue

D.1996-1

Jusqu’en 1996, des ouvriers ont manipulé des têtes nucléaires sur les missiles de la base sous-marine de Brest sans protection contre la radioactivité. Aujourd’hui, un collectif de retraités lutte pour que les morts précoces de leurs collègues et les cancers en série qui les affectent soient qualifiés en maladies professionnelles. Et que l’armée reconnaisse sa « faute inexcusable ».

https://www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2021/10/16/les-irradies-de-l-ile-longue-face-a-l-indifference-de-l-etat_6098600_4500055.html

Little Sunfish

O.2021-3

Ludovic Bernhardt, Réacteur 3 [Fukushima] est une exploration poétique des vidéos filmées par les robots explorateurs et « décontaminateurs » de la centrale nucléaire de Fukushima : errance du robot Little Sunfish qui s’est aventuré dans les eaux radioactives du réacteur 3 de la centrale.
Ce livre veut enfoncer le langage dans les toxicités visuelles, sombres et granuleuses, de la catastrophe techno-scientifique. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, des zones interdites à l’homme par leur haut degré de contaminations radioactives s’installent dans une géographie du chaos : les robots se substituent à l’être humain pour explorer l’inexplorable. Réacteur 3 [Fukushima] est un texte post-apocalyptique sur la catastrophe nucléaire, la robotisation du monde contemporain, les images-machines et leurs pulsions scopiques.

https://www.editions-lanskine.fr/livre/reacteur-3-fukushima

Atomisme

P.1967-1

Né à Abdère au Ve siècle avant JC, inventeur du concept d’Atome, Démocrite apparaît sur une coupure 100 drachmes de la banque nationale de la Grèce moderne, avant l’introduction de l’euro. Fondé en 1959, le seul réacteur nucléaire grec, installé au sein du laboratoire de recherche nucléaire, situé à quelques kilomètres d’Athènes, s’appelle Demokritos. 

Atomic Garden

M.2019-3

Atomic Garden, Ana Vaz, FR, 2019, 8′, DCP

Filmed in Naraha, a town located in Fukushima Prefecture, Atomic Garden is a reflection on the resilience of myriad life forms in the face of toxicity. Exploding and expanding past, future and present, the films trusts the anarchy of explosion as a movement of protest and renewal of life in its multiple forms. A stroboscopic tale of survival and transmutation.

387 452

P.2020-5

Bilan 2020 des expositions professionnelles aux rayonnements ionisants en France : Baisse de la dose moyenne d’environ 35 % par rapport à 2019 liée principalement à la baisse d’activité de la maintenance nucléaire et du trafic aérien

Couleuvres

P.001-1

La revue scientifique Science a publié un article particulièrement intéressant le 14 mai dernier. Celui-ci rapporte la découverte d’un dépôt de matériau d’origine lointaine. Selon nos confrères de Futurismdu plutonium interstellaire a été trouvé au fond du Pacifique. Le matériau radioactif a été découvert par une compagnie pétrolière qui l’a ensuite confié aux scientifiques pour qu’il puisse être étudié.

Plutonium

D-200.1

Chaque divinité avait au moins un temple qui lui était exclusivement dédié et les pèlerins s’y rendaient pour déposer des offrandes ou pour faire des sacrifices afin d’en obtenir les bonnes grâces. L’un des rites les plus mystérieux se déroulait dans le Plutonium, le sanctuaire dédié à Pluton, le dieu romain des enfers. Plusieurs textes anciens décrivent ces sanctuaires comme possédant une porte vers les enfers, où des prêtres castrés procédaient à des sacrifices « surnaturels ». Des animaux, de l’oiseau jusqu’au bœuf, mouraient sans cause apparente quand on les amenait devant ces portes, alors que les prêtres restaient debout.

Prométhée

P.1986-1

De Pripyat, ville fantôme vidée de ses habitants, on a retiré la statue de Prométhée qui se situait à l’origine en face du cinéma, pour la placer à l’entrée de la centrale, où elle se dresse toujours. Ses bras levés vers le ciel rendent désormais hommage à l’armée des liquidateurs de la catastrophe de Tchernobyl.

Bender

A.1996-1

Dans son accumulation obsessive Adelhyd van Bender produit alors 2000 classeurs comprenant chacun entre 200 et 250 pages de collages composés de formes géométriques, de champs de couleurs, de graphismes et de formules mathématiques et physiques qu’il photocopie puis sur lesquelles il ré intervient. Adelhyd van Bender pense être doté d’un utérus, qui contient un « secret atomique ».

Fruit du contexte tourmenté de l’après-guerre, l’œuvre de l’artiste japonais Tetsumi Kudo a pour fondement créateur le traumatisme de la catastrophe nucléaire. Les corps humains démembrés, hybrides qu’il ne cesse de remettre en scène relèvent néanmoins plus de l’ironie que du macabre. Associés à la technologie et à la pollution, ils forment l’expression d’une nouvelle synthèse du vivant, d’une « nouvelle écologie » selon les termes de l’artiste.

Partition

O.2013-4

Aurélie Pétrel, Vincent Roumagnac : Partition : Fukushima #1, 2013

Trois tirages, dos bleu, 100 x 66 cm, cadre en noyer massif huilé, 106 x 5,5 x 75 cm, verre
Tirage, dos bleu, 150 x 249 cm, structure en acier et trois pinces à dessin
Impression directe sur peuplier, lasure blanche et incolore, 150 x 252 cm
Auteur de l’image rephotographiée : Vincent Roumagnac
Trois plaques en verre, 100 x 0,6 x 67 cm, plaque en verre, 100 x 0,6 x 80 cm, structure en acier
Trois résidus, impression directe sur peuplier, lasure blanche et incolore, 150 x 252 cm

Etabli

A.2009-2

Bettina Samson, L’établi de Becquerel, lettre de son futur 2008
Sculpture, placage de chêne et noyer noir sur bois, plaque électronique gravée et étamée, 116 x 194 x 140 cm

Samson

O.2009-1

Bettina Samson, Comment, par hasard, Henri Becquerel découvrit la radioactivité, 2008-2009
Série de 9 photographies argentiques sur papier baryté, 80 x 100 cm
Photographie Martin Argyroglo

L’essai Pascal B dont l’astrophysicien Robert Brownlee était en charge est devenu depuis lors bien connu, puisqu’il est à l’origine de la légende urbaine qui rapporte que les Américains sont peut-être les premiers à avoir envoyé un satellite artificiel en orbite autour de la Terre, et qui s’avère être une plaque d’égout…

https://ohchouette.com/comment-une-une-plaque-degout-est-devenue-lobjet-le-plus-rapide-jamais-lance-par-lhomme/?__cf_chl_managed_tk__=pmd_7CwwpwAhG7Hkv2buf9_YCtfy9FFH.wgE9aiJjRDlBw8-1632082595-0-gqNtZGzNAyWjcnBszRIR

 

Veillée

O.2012-6

La salle de répétition du Conservatoire de Prypiat, ville évacuée en 1986. Dans un décor délabré, dans une pièce aux portes et fenêtres ouvertes, trône un piano renversé. Quelle est l’histoire de cette scène ?

Menu unique

M.2021-4

Sus scrofa ante-fessenhensis est une œuvre qui explore le territoire de la centrale nucléaire de Fessenheim en convoquant, telle une figure tutélaire, le sanglier de Fessenheim. Le banquet, repas partagé, est conçu comme une performance participative rassemblant 80 convives autour de la chair de l’animal. Menu unique.

Kaiwo Maru II

P.2011-2

La plupart des héros qui se battent depuis deux semaines pour tenter d’éviter au monde une catastrophe nucléaire restent à Fukushima. Et comme il est impossible de vivre sans arrêt dans la tension inouïe de la centrale en danger, les autorités japonaises ont mis en place un lieu de repos, à quelques kilomètres. Il s’appelle le « Kaiwo Maru II », c’est un quatre-mâts qui mouille dans le port d’Onahama, dévasté par le tsunami.

Raphaëlle Leyris, Paris Match, mars 2011

Le principe

O.2015-2

« Le principe » de Jérôme Ferrari : Heisenberg, de la science à la bombe

Dans « Le principe » (Actes Sud), Jérôme Ferrari, Prix Goncourt 2012, se penche sur la figure du physicien Werner Heisenberg, inventeur de la mécanique quantique, puis artisan involontaire de la fabrication de la bombe atomique. C’est par la voix d’un jeune philosophe que se profile la destinée du scientifique, et que, du « principe d’incertitude » à l’horreur d’Hiroshima, s’expriment les questions.

Base 921

D.1963-1

« Le Parisien » vous invite à découvrir les lieux secrets du département, à visiter ces endroits interdits au public. Aujourd’hui, la base aérienne de Taverny qui abrite le PC souterrain de la force aérienne nucléaire française. Damien Delseny

WNA

P.2001-1

L’Association nucléaire mondiale (ANM) (en anglais World Nuclear Association, WNA) est une organisation internationale qui fait la promotion de l’industrie nucléaire mondiale : l’extraction de l’uranium, la conversion d’uranium, l’enrichissement de l’uranium, la fabrication du combustible nucléaire, la construction de réacteurs nucléaires, le transport et la disposition du combustible nucléaire irradié, ainsi que la production d’électricité d’origine nucléaire.

 

Neom

A.2020-6

L’Arabie saoudite a probablement des réserves d’uranium suffisantes pour produire du combustible nucléaire pour répondre aux besoins du pays, selon un reportage publié par un journal britannique jeudi. Citant une étude réalisée par des géologues saoudiens et chinois, le Guardian a indiqué que les 90 000 tonnes de minerai d’uranium qui ont été identifiées dans trois dépôts du royaume du Golfe seraient suffisantes pour que l’Arabie saoudite puisse faire avancer son programme nucléaire naissant, notant qu’il en resterait également pour l’exportation.

La réserve la plus prometteuse serait située aux abords de Neom, une ville « intelligente » qui est programmée dans le nord du pays.

112 000 tonnes

P.2021-6

Les capacités mondiales de production nucléaire ne vont cesser d’augmenter dans les vingt prochaines années. Si les ressources en uranium sont aujourd’hui plus que suffisantes, il faudra lancer rapidement de nouveaux projets miniers afin d’éviter des perturbations dans l’approvisionnement futur, constate la World Nuclear Association (WNA).

Quatre bombes

D.2021-1
Dans le Haut-Rhin, les policiers ont été prévenus par le centre de formation fréquenté par ce jeune homme souffrant de troubles psychiatriques

Un homme de 26 ans présentant des troubles psychiatriques a été interpellé et mis en examen après la découverte de bombes artisanales contenant de l’uranium à Rouffach (Haut-Rhin), selon des sources concordantes, confirmant une information du Canard enchaîné. Les forces de l’ordre ont été prévenues par un appel provenant du centre de formation où est scolarisé le jeune homme, qui avait montré à ses camarades ses vidéos de préparation d’explosifs.

Bas-bruit

M.1996-2

De 1971 à 1996, il abritait en effet l’un des deux postes de commande de tir des missiles stratégiques dit du plateau d’Albion, cette vaste zone de 800 kilomètres carrés située à environ 1 000 mètres d’altitude, au-dessus du parking. C’est à 1,5 kilomètre de l’entrée bétonnée et à 500 mètres sous terre que, 24 heures sur 24, deux officiers de tir pouvaient à tout moment tourner les clés activant les têtes nucléaires réparties dans les dix-huit silos enterrés du plateau. Désormais, plus de clés, ni de bombes. Le centre névralgique de la dissuasion française est devenu un laboratoire de recherche assez écléctique où se retrouvent physiciens des particules, hydrologues, géologues, électroniciens, biologistes…

https://www.lemonde.fr/sciences/article/2016/10/17/a-rustrel-vaucluse-la-science-presque-sans-bruit_5015174_1650684.html

Sirene

M.1996-1

Situé dans le parc naturel régional du Luberon, sur la commune de Lagarde d’Apt, l’observatoire astronomique Sirene accueille tous les publics pour des séances d’observation et de découverte du ciel.

Sis à 1 100 mètres d’altitude et jouissant d’un panorama à 360°, l’observatoire Sirene est géré par une association loi de 1901 à but non-lucratif. Ses membres bénévoles et passionnés vous y attendent tous les jours de l’année, uniquement sur réservation.

Installés sur une ancienne zone de lancement de missile nucléaire et profitant de la qualité du ciel du plateau d’Albion, nous accompagnons votre exploration céleste de jour comme de nuit dans un cadre des plus dépaysant.

https://www.obs-sirene.com/

 

Cinq Survivants

D.1951-1

Dépeuplée par un holocauste nucléaire, la Terre n’est plus qu’un vaste cimetière. Seules cinq personnes semblent avoir miraculeusement survécu. Se retrouvent dans un site privilégié épargné par les retombées radioactives : une femme enceinte, un homme de couleur, un employé de banque, un philosophe et un alpiniste raciste. Vont–ils, malgré leurs différences, parvenir à coexister face au tragique de la situation ? Tourné en 1951, avec un budget très réduit dans la propriété du producteur–réalisateur Arch Oboler, LES CINQ SURVIVANT est un film d’avant garde, étalon d’un genre appelé à se développer : le survival post apocalyptique. Défendu en son temps par François Truffaut, LES CINQ SURVIVANTS évoque parfois le cinéma de Bergman et sa conception hors les studios hollywoodiens préfigure la Nouvelle Vague.

Uranium King

P.1950-1

Charles Augustus Steen (December 1, 1919 – January 1, 2006) was a geologist who made and lost a fortune after discovering a rich uranium deposit in Utah during the uranium boom of the early 1950s.

Reggane

P.1966-3

C’est un des enjeux majeurs de la réconciliation des mémoires entre la France et l’Algérie. Un sujet resté longtemps enterré dans les sables du Sahara : la pollution du Sud algérien par les essais nucléaires français. Plus de cinquante ans après le dernier essai en 1966, Alger vient de créer une agence pour la réhabilitation des sites des anciens essais nucléaires.

Demi-vie

O.2021-1

Au lieu unique, à Nantes, l’auteur Aram Kebabdjian et l’artiste Stéfane Perraud explorent la réalité et l’imaginaire de l’âge nucléaire par le bais d’archives, d’une vidéo sur un futur site d’enfouissement, de mystérieuses sculptures et d’une installation de réalité virtuelle, Zone bleue. Il fallait bien les ressources conjointes du document et de la fiction pour tenter d’appréhender cet irreprésentable que constitue la « demi-vie » des déchets nucléaires, située à quelques milliers d’années de notre temps présent.

4 Rooms

O.2005-2

« This work is a sonic presentation of four deserted rooms inside the ‘Zone of Alienation’ in Chernobyl, Ukraine, recorded in October 2005. Jacob Kirkegaard deliberately picked rooms that were once active meeting points for people. … By listening to the silence of the four radiating spaces he aims to unlock a fragment of the time existing inside the zone. …

…In each room he made a recording of 10 minutes and then played the recording back into the room, recording it again. This process was repeated up to ten times. As the layers got denser, each room slowly began to unfold a drone with various overtones. »