Blind test

O.1952-3

Les sujets qui ont observé deux rafales diurnes avaient des yeux adaptés à l’obscurité et se trouvaient dans une caravane étanche à la lumière située à environ 16,1 km des deux rafales.
La moitié des observateurs (nombre total non précisé) n’étaient pas protégés, et l’autre moitié portaient des lunettes de protection rouges dont on a estimé qu’elles transmettaient environ 220C de l’énergie du spectre visible et infrarouge. Tous les observateurs regardaient à travers hublots qui s’ouvraient entre 46 et 52 milisec après le flash, et se refermaient après 2 secondes. Les tests ont été interrompus en raison de deux lésions rétiniennes.

Trumbler-Snapper. Subjects who observed two daytime bursts had darkadapted eyes and were in a light-tight trailer located about 16.1 km from both bursts. Half the observers (total number unstated) were unprotected, and half wore protective red goggles that were estimated to transmit about 220C of the energy in the visible and infrared spectrum. All observers viewed through portholes that opened between 46 and 52 msec after flash, and closed after 2 sec. The tests were discontinued because of two retinal injuries.

 

Trumbler-Snapper. Les sujets qui ont observé deux rafales diurnes avaient des yeux adaptés à l’obscurité et se trouvaient dans une caravane étanche à la située à environ 16,1 km des deux rafales. La moitié des observateurs (nombre total non précisé) n’étaient pas protégés, et l’autre moitié portaient des lunettes de protection rouges dont on a estimé qu’elles transmettaient environ 220C de l’énergie du spectre visible et infrarouge. Tous les observateurs regardaient à travers hublots qui s’ouvraient entre 46 et 52 milisec après le flash, et se refermaient après 2 secondes. Les tests ont été interrompus en raison de deux lésions rétiniennes.

La référence 6 n’identifie pas les lésions rétiniennes dues au tir, mais elle indique qu’aucun des individus portant des lunettes de protection n’a été blessé. En outre, les données tabulées ne sont pas identifiées par coup de feu, les de clignement sont inconnus et les sont inconnus, et les résultats tabulés ne correspondent pas aux résultats indiqués dans le texte. Selon le Dr. Heinrich Rose*, les résultats publiés, en particulier sur les temps, sont sérieusement erronés en raison de erreurs typographiques non corrigées dans le projet de manuscrit. Par conséquent, seules conclusions générales peuvent être considérées comme fiables, comme le fait que les observateurs portant des lunettes rouges ont retrouvé l’usage de leurs yeux plus rapidement que ceux qui n’étaient pas protégés que ceux qui n’étaient pas protégés.

COMPILATION OF NUCLEAR , FLASH BLINDNESS & RETINAL BURN DATA and ANALYTIC EXPRESSIONS FOR CALCULATING SAFE SEPARATION DISTANCES FINAL REPORT.

This work sponsored by the Defense Atomic Support Agency under NWER Subtask ME 192

April 1971.

https://apps.dtic.mil/sti/pdfs/AD0742837.pdf

https://www.sonicbomb.com/v1.php?vid=content/atomic/effects/blind_test&h=480&w=720&ttitle=Flash%20Blindness%20Test%20|%20Buster-Jangle

http://archivesgamma.fr/2022/05/01/blind-test