Nickey nuke

A.2016-1

« Les gens viennent de partout pour visiter le musée WIPP », construit en 2016, explique le rapport. Sa mascotte, Nickey Nuke, est le héros de livres pour enfants, de pièces de théâtre et de films danimation une sorte de Mickey Mouse de l’ère nucléaire. « Longtemps après que le métal s’est désintégré et le granite usé, les légendes de Nickey Nuke seront dans lesprit des gens, peut-on lire. Aucune intrusion accidentelle ne sera possible. » 

Cara Giaimo, « 1990s Doomsday Planners Worried About Feminists Breaching Nuclear Waste Sites », Slate, December 16, 2016.

Sur un mur du Garage Museum of Contemporary art, à l’occasion des cent ans du “Carré noir” de Malevitch, Taryn Simon a creusé une cavité pour y loger sa sculpture : un cube de déchets nucléaires vitrifiés, qui ne pourra pas être présenté au public tant que sa radioactivité ne sera pas revenue à des niveaux acceptables ‒ à compter du 31 mai 3015.

C’est une exposition dont les œuvres ne sont pas en place ; elles ne peuvent pas ou ne peuvent plus l’être, parce qu’elles ont été irradiées. Jusqu’à l’accident nucléaire de Fukushima, le 11 mars 2011, elles étaient présentées au musée d’Histoire et de Folklore de la ville de Futaba, située à quatre kilomètres de la… Lire la suite Empaillé

Ureka

P.2013-5

Parvenu dans le musée, le visiteur se voit remettre une carte électronique dont il usera pour lancer les différents outils pédagogiques interactifs. Avant cela, un film en 3D diffusé dans un vaste auditorium revient sur les grandes dates de l’histoire du nucléaire, depuis le Big Bang jusqu’à la découverte des rayons X par Wilhelm Röntgen… Lire la suite Ureka

Lucens

M.1995-2

Le 21 janvier 1969, vers 17 h 20, l’équipe en service de la petite centrale souterraine de Lucens fut surprise par un arrêt automatique du réacteur, associé à la fermeture étanche des tuyaux de ventilation. Quelques secondes plus tard, un mélange gazeux, fortement radioactif, se diffusa dans la caverne vide de toute présence humaine. En 1995, le Conseil cantonal de Vaud vote la réaffectation de ce site en réserve pour le musée d’Histoire naturelle.

https://www.sfen.org/rgn/reacteurs-souterrains-bonne-idee-vite-enterree

 

Construite au bord du Danube, la centrale autrichienne na jamais reçu le moindre gramme duranium. Cest pourquoi aucune combinaison protectrice nest nécessaire. Seuls les scintillements des panneaux électriques dans la salle de contrôle donnent une touche de vie au fantôme. Le site a accueilli une école primaire, une caserne de gendarmerie, des concerts et même servi de décor de cinéma. « Beaucoup de photographes veulent y faire des photos de nus, mais nous refusons », précise le guide.

« Au cœur dune centrale fantôme », LEst républicain, 1er avril 2011

Après l’accident du 21 janvier 1969, la centrale nucléaire expérimentale sous-terraine de Lucens a été décontaminée puis démantelée. Les 72 éléments combustibles non endommagés ont été livrés à l’installation de retraitement Eurochemic de Mol (Belgique) et l’eau lourde (décontaminée et purifiée) a été vendue. Les déchets faiblement radioactifs issus du démantèlement et du démontage des… Lire la suite Démantèlement

La Boule

M.1963-1

Une idée de sortie pour la Toussaint ? Et si vous partiez visiter la Boule, premier réacteur nucléaire à usage civil français ? Haute de 55 mètres, la grande sphère en acier qui abritait le réacteur servit de décor au film Fantômas se déchaîne. Le site accueille désormais le musée de lAtome. Visite du cœur du réacteur et ascension jusquau sommet de la « Boule ». À travers les hublots, la vue sur la centrale de Chinon est exceptionnelle

https://www.metropolitaine.fr/culture/visite-boule-de-chinon-reacteur-nucleaire-civil-musee-edf/2017/10/25/