Présentation des archives

O.2020-1

Les Archives γ se donnent pour fin de documenter l’histoire et les métamorphoses de la matière radioactive – et à travers elles l’homme nucléaire. Ces archives compilent des recherches scientifiques et artistiques, des projets aboutis ou avortés, des fantasmes ou des réalités, des histoires réelles et des fictions, des catastrophes et des accomplissements, ses usages et ses détournements. Elles ont trait au design, à la géopolitique, aux science de la terre et de la vie, aux faits divers, à l’archéologie, à l’océanographie, à l’astronomie, à l’économie, à l’histoire de l’art, à la médecine, et à tout ce qui de près ou de loin a été irradié par l’atome. Prises ensemble, ces archives témoignent de l’empire ouvert par le nucléaire dans nos esprits. Elles constituent les premiers actes de ce que l’on serait tenté d’appeler une civilisation nucléaire.

 

The γ Archives document the history and metamorphoses of radioactive matter – and through them man of the atomic area. These archives compile scientific and artistic research, successful or aborted projects, fantasies or realities, real stories and fictions, disasters and accomplishments, its uses and its diversions. They relate to design, geopolitics, earth and life sciences, news items, archaeology, oceanography, astronomy, economics, history of the art, medicine, and everything that has been directly or indirectly irradiated by the atom. Taken together, these archives bear witness to the empire opened up by atomic power in our minds. They constitute the first acts of what one would be tempted to call a nuclear civilization.

Stéfane Perraud – Aram Kebabdjian

Les γ se donnent pour fin de documenter l’histoire et les métamorphoses de la matière radioactive. Elles compilent des recherches scientifiques et artistiques, des projets aboutis ou avortés, des fantasmes ou des réalités. Toutes ces archives ont trait aux usages, aux techniques, aux détournements et aux reconversions de la .  Elles témoignent des rêves et des inquiétudes que suscite l’imaginaire nucléaire à toutes les échelles de la société. Essentiellement trans-disciplinaire et trans-partisan, ce fonds, dans sa diversité, doit permettre d’établir un état des lieux humain et contrasté du phénomène nucléaire.

Les archives sont composées par un collège pluridisciplinaire de scientifiques, d’artistes et de chercheurs, qui ont tous le nucléaire pour objet d’étude ou de réflexion. Mises sur un même plan d’horizontalité, les réponses scientifiques (sciences dures et sciences humaines) et les réponses artistiques, littéraires ou fictives participent du même imaginaire nucléaire collectif. Pour les membres du collège, il s’agira de répondre à la : “que devient le nucléaire?”, de toutes les manières possibles, pour peu que les réponses concernent des faits documentés ou des œuvres existantes. Sélectionnées et éditées, les Archives γ se destinent à être exposées. Comme un livre ouvert, les unes à côté des autres, les pages de ces archives composent notre horizon nucléaire.

Aram Kebabdjian – , Février 2020

http://archivesgamma.fr/2020/02/03/presentation-des-archives