Aquacole

M.2016-1

Dans les années 1960 et 1970, latoll d’Hao, dans larchipel des Tuamotu, a servi de base militaire pendant les essais nucléaires en Polynésie française. Des traces de plutonium dans le corail ont été détectées sous une dalle de béton où les avions militaires étaient nettoyés. Aujourdhui, une entreprise chinoise projette de transformer latoll d’Hao en gigantesque ferme-usine d’élevage de poissons tropicaux, destinés à nos assiettes.

Philippe Reltien, « Une ferme aquacole géante installée sur une ancienne base atomique », France Inter, 19 mai 2016

Dans les années 60 et 70, l’atoll de Hao, dans l’archipel des Tuamotu, a servi de base militaire pendant les essais nucléaires en française. […] Des traces de dans le corail ont été détectées sous une dalle de béton où les avions militaires étaient nettoyés. […] Aujourd’hui, une entreprise chinoise projette de transformer l’atoll de Hao en gigantesque ferme-usine d’élevage de poissons tropicaux, destinés à nos assiettes. Les études d’impact se poursuivent. Le développeur chinois, soutenu par son gouvernement et par la China Development Bank, espère commencer les travaux de la en septembre 2016. 800 millions d’euros d’investissements ont été promis. Une manne financière qui a incité le gouvernement autonome polynésien a dérouler le tapis rouge et à offrir les terrains.des investisseurs chinois projettent de transformer le site en une gigantesque ferme aquacole. Un projet, dans une zone toujours polluée, qui suscite les inquiétudes.

Philippe Reltien, Radio France, publié le 19/05/2016 | 20:02

Le , l’homme d’affaires chinois Wang Cheng, président de la société Tahiti Nui Ocean Foods – annonce à Papeete son intention d’investir 1,3 milliard d’euros (1,5 Mds$) pour la création d’une à Hao pouvant produire à terme jusqu’à 50 000 tonnes annuellement de poissons de lagon (principalement des mérous et des napoléons mais aussi des holothuries) destinées à l’export. Le gouvernement de la française soutient le projet, en gestation depuis cinq ans, qui doit permettre, selon son promoteur, la création théorique de près de trois cents emplois pendant les trente mois de chantier, et de cinq cents emplois (devant être attribués à 90% des Polynésiens) dès le début de l’exploitation permettant de diversifier l’activité économique de l’atoll qui se dépeuple depuis le retrait de l’armée française. Quelques opérations de terrassements sont réalisées en , mais les travaux, qui devaient s’achever en 202012 sont régulièrement reportés à plus tard.

D’une part, de nombreuses questions se posent sur l’impact environnemental du projet, ce qui suscite l’inquiétude de nombreux élus. De plus, le 25 février 2020, le directeur de l’entreprise chargée du chantier était condamné à trois ans de prison avec sursis pour faux et usage de faux. En décembre 2019, Wang Cheng est entendu par les enquêteurs sous le régime de l’audition libre dans le cadre d’une enquête préliminaire portant sur des soupçons « d’abus de biens sociaux » initiée en janvier 2019 par la section de recherches (SR) de la gendarmerie de Papeete.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hao

http://archivesgamma.fr/2020/04/02/aquacole