La forêt des oiseaux sauvages

La vaste étendue de terre qui servit de site de pour des barils remplis d’eaux contaminées était connue comme “la forêt des oiseaux sauvages”, un lieu envahi d’arbres et de fleurs, où résonnaient les chants de tous les oiseaux.  Les arbres ont été coupés après l’accident de la nucléaire, et le sol est maintenant recouvert de ciment argenté pour réduire les niveaux de radiation. L’artistes Erika Kobayashi superpose les anciens aux matériaux radioactifs pour créer une oeuvre qui contraint notre imaginaire à envisager l’

1 février 2019, vernissage en présence de l’artiste, YKGgallerie,

http://archivesgamma.fr/2019/02/01/la-foret-des-oiseaux-sauvages