Plans par couleurs

O.1910-2

Traversée par des rayons lumineux, cette figure féminine semble animée d’un lent mouvement, fractionné par des plans verticaux. Curieux des avancées scientifiques de son temps, Frantisek Kupka s’inspire de la chronophotographie qui décompose les mouvements, ou des rayons X qui donnent à voir l’intérieur de la matière. Il produit alors des œuvres à mi-chemin entre figuration et abstraction.

František Kupka
(1871, -Hongrie – 1957, )

Plans par couleurs

1910 – 1911

Qualifié à l’époque de “fantaisie postcubiste “, ce portrait géométrisé constitue un important jalon vers l’.
Traversée par des lumineux, cette figure féminine semble animée d’un lent mouvement, fractionné par des plans verticaux. Curieux des avancées scientifiques de son temps, Frantisek s’inspire de la chronophotographie qui décompose les mouvements, ou des rayons X qui donnent à voir l’intérieur de la matière. Il produit alors des œuvres à mi-chemin entre figuration et abstraction.

https://www.centrepompidou.fr/fr/ressources/oeuvre/crgGkqd

https://www.academia.edu/38180554/Kupka_les_rayons_X_et_le_monde_des_ondes_%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques

http://archivesgamma.fr/2022/03/27/plans-par-couleurs