Douane

O.1897-1

« Mardi matin ont eu lieu au cabinet du directeur général des douanes, au pavillon de Rohan, rue de Rivoli, à Paris, en présence du conseil d’administration et des chefs du service de la vérification des marchandises, des expériences du plus haut intérêt tendant à appliquer à la reconnaissance des produits importés la nouvelle découverte du rayon X. Ces expériences ont donné des résultats positifs qui vont permettre au service des douanes d entrer, sans délai, dans la voie des applications pratiques.”

L’AHAD s’associe à cette journée mondiale en évoquant l’histoire douanière des rayons X. Ceux-ci sont découverts par le physicien allemand Wilhelm Conrad Röntgen en fin d’année 1895. Très vite, les applications médicales liées à ces découvertes se développent. L’administration douanière s’y intéresse de très près, puisque ces rayons permettent de rendre visible l’invisible… et de découvrir le contenu des valises, sans même les ouvrir.

L’histoire de ces rayons X (pour rayons « inconnus » à leur origine) mérite d’être mise à l’honneur, cette innovation majeure des sciences physiques ayant permis la diffusion d’innovations majeures pour les techniques de fouille « non intrusive » des marchandises.

Très vite en effet, l’administration fiscale voit dans ce progrès technique un objet permettant de concilier fluidité du trafic et transparence accrue, le tout sans intrusion dans l’intimité des effets personnels.

 

Ce qui se produit le 24 juin 1897, à peine 1 an et demi après la découverte des rayons X, fit grand dans toute la presse quotidienne nationale et régionale. Une expérience venait d’être réalisée au sein du Ministère des Finances, en présence de . Pallain, directeur général des douanes.

 

Le journal Le Temps relate ces événements :

« Mardi matin ont eu lieu au cabinet du directeur général des douanes, au pavillon de Rohan, rue de Rivoli, à Paris, en présence du conseil d’administration et des chefs du service de la vérification des marchandises, des expériences du plus haut intérêt tendant à appliquer à la reconnaissance des produits importés la nouvelle découverte du Ces expériences ont donné des résultats positifs qui vont permettre au service des douanes d entrer, sans délai, dans la voie des applications pratiques.

A l’aide d’un rapide coup d œil, le vérificateur muni d’un appareil spécial, d’un maniement facile, déterminera le contenu d’un quelconque. Cette application d’un procédé scientifique facilitera singulièrement la découverte de la fraude. Il aidera ainsi à la des voyageurs puisque, dans la plupart des cas, il permettra de dispenser de l’ouverture des bagages. »

Rayons X : l’innovation douanière au service d’une chaîne logistique durable

http://archivesgamma.fr/2022/03/18/douane